Presse régionale

Presse régionale

Articles de presse régionale.

Présentation:
Classer:

La Gazette du Val-d'Oise du 23 juin 2021 (p.46). Article de Julien Bigorne : ''Le grand bleu''.

Grâce à Lara Grangeon-De Villele et à Fanny Deberghes, l'AASS Natation 95 a terminé, comme l'an dernier, dans le top 5 aux Championnats de France élites en grand bassin. En 25 éditions, le club présidé par Guy Canzano n'avait encore jamais conquis 3 médailles d'or, 1 médaille d'argent et 3 médailles de bronze sur un même opus. Lara Grangeon-De Villele est devenue la première nageuse à remporter un 10e titre dans une spécialité (en l'occurence le 200 m papillon). Sa résistance et sa régularité ont impressionné puisqu'elle a disputé 8 courses en cinq jours et 4 podiums sur 4 épreuves. Fanny Deberghes a, quant à elle, tiré sa révérence avec une médaille de bronze sur 200 m après ses succès sur 50 et 100 m brasse. 

La Gazette du Val-d'Oise du 16 juin 2021 (p.39). Article de Julien Bigorne : ''Sarcelles reste le boss''. 

Le 13 juin à Gravelines, l'AAS Sarcelles Natation 95 a été pour la quatrième fois consécutive meilleur club aux Championnats de France d'eau libre.  « Nous avons battu le record de podiums sur une édition (19 contre 16). Douze de nos treize nageurs engagés en individuel ont été médaillés. Trois de nos sociétaires (Eliott Garoux en J1 ; Léo Ouabdesselam et Clément Kukla en J3) se sont qualifiés pour l’Euro junior (du 23 au 25 juillet à Choisy-le-Roi). Deux de nos quatre relais ont terminé dans le top 5. Axel Reymond, notre double champion du monde et triple champion d’Europe, a été médaillé sur les 4 courses (1er sur 25 km, 2e sur 10 km, 3e sur 5 km et relais). Sur le 25 km, nous avons décroché 9 médailles. Tout ceci est du jamais vu », explique le président du club Guy Canzano.

-  Le dernier rêve de Deberghes

A 27 ans, Fanny Deberghes dispute, à Chartres, ses derniers Championnats de France élites en grand bassin. Déjà auréolée de 19 médailles d'or, la Sarcelloise vise surtout la qualification olympique sur 200 m brasse, le samedi 19 juin. 

- Les résultats sarcellois aux Championnats de France en eau libre 

La Gazette du Val-d'Oise du 26 mai 2021 (p.34). Article de Julien Bigorne : ''La belle promesse''

A Budakalasz (Hongrie), Lara Grangeon-De Villele est devenue vice-championne d'Europe du 25 km, soit le meilleur résultat français depuis 28 ans sur cette épreuve. Dans 80 jours, la sociétaire de l'AAS Sarcelles Natation 95 visera une médaille sur le 10 km des Jo de Tokyo. 

La Gazette du Val-d'Oise du 19 mai 2021 (p. 34). Article de Julien Bigorne : ''Reymond excelle sur 25 km''

Article également paru sur le site actu.fr (https://actu.fr/ile-de-france/sarcelles_95585/val-d-oise-natation-troisieme-titre-europeen-pour-axel-reymond-sarcelles-sur-25-km_41900156.html)

Dans la banlieue de Budapest (Hongrie), Axel Reymond est devenu, le 16 mai, le premier nageur à remporter un troisième titre européen sur la distance du 25 km. 

Sportmag (www.sportmag.fr) du 17 mai 2021. Article de Lorraine Biava : ''Axel Reymond voit triple''

La nage libre brille du côté de Budapest (Hongrie), à l’occasion des championnats d’Europe. La France peut notamment compter sur Axel Reymond, qui a obtenu la
troisième médaille d’or continentale de sa carrière. Spécialiste des épreuves de nage en eau libre et membre de l’équipe de France A depuis 2012, Axel Reymond complète son palmarès sportif. Après deux premiers titres remportés en 2014 et 2016, le nageur a remporté dimanche son troisième titre européen sur le 25 km.

L'Equipe (www.lequipe.fr) du 16 mai 2021. Article de J-P B. ''Axel Reymond champion d'Europe du 25 km pour la 3e fois''

Axel Reymond est bien le roi du 25 km. Double champion du monde (2017 et 2019) et double champion d'Europe (2014 et 2016) de cette course de grand fonds mais non olympique, la plus longue de l'eau libre (près de 5 heures d'effort), le pensionnaire de Sarcelles Natation (27 ans) a ajouté, ce dimanche à Budapest (Hongrie), un troisième titre continental à son palmarès. Lara Grangeon a pour sa part décroché la médaille d'argent.

Fédération Française de Natation (www.ffnatation.fr) du 16 mai 2021. Article d'Adrien Cadot : "Lara Grangeon : la course la plus difficile de ma carrière''. 

Vice-championne d’Europe du 25 km après un sprint haletant, la Française Lara Grangeon, 29 ans, a fait montre d’une force de caractère phénoménale pour venir à bout d’un kilométrage étourdissant et d’une concurrence particulièrement relevée. A deux mois et demi des Jeux olympiques de Tokyo, la Calédonienne, médaillée de bronze du 25 km aux championnats du monde de Yeosu (2019), est plus que jamais prête à relever son challenge olympique.

Fédération Française de Natation (www.ffnatation.fr) du 16 mai 2021. Article d'Adrien Cadot : ''Axel Reymond : Ils m'avaient tous à l'oeil''. 

Champion d’Europe du 25 km pour la troisième fois (après Berlin en 2014 et Hoorn en 2016), Axel Reymond, 27 ans, également double champion du monde sur son épreuve de prédilection, a confirmé qu’il était le « maître » incontesté de la plus longue des distances de l’eau libre. Avec cette médaille d'or, le pensionnaire de Sarcelles Natation devient surtout le premier nageur français cinq fois de suite médaillé sur des championnats d’Europe et le deuxième de tous les sportifs FFN confondus avec Virginie Dedieu.

Fédération Française de Natation (www.ffnatation.fr) du 15 mai 2021. Article d'Adrien Cadot : "Lara Grangeon : ça ne nous sourit pas, c'est tout !''

A l’instar de ses partenaires du relais 4x1250 m tricolore (Océane Cassignol, Logan Fontaine et Marc-Antoine Olivier), Lara Grangeon n’était (évidemment) pas satisfaite de la quatrième place glanée par le collectif français aux Euro de Budapest. Reste que la Calédonienne de 29 ans tenait à rappeler que dans son cheminement sportif, cette échéance hongroise ne représentait qu’une étape sur la route des Jeux olympiques de Tokyo.

Fédération Française de Natation (www.ffnatation.fr) du 13 mai 2021. Article d'Adrien Cadot : "Lara Grangeon : Je me sens en confiance''. 

Neuvième du 10 km des championnats d’Europe de Budapest, Lara Grangeon, qualifiée depuis les Mondiaux de Yeosu (2019) sur la distance olympique, espérait
mieux. Le podium sinon rien. Après des mois de doutes et d’instabilité, la Calédonienne de 29 ans a trouvé un équilibre, une nouvelle manière de s’entraîner et l’ambition affirmée de se joindre à la lutte pour le podium olympique. Reste qu’en Hongrie, et après une convaincante quatrième place sur 5 km (mercredi 12 mai), la nageuse de Philippe Lucas n’a pu livrer sa pleine mesure. La faute à un point de côté dont elle ignore, pour l’heure, l’origine.