Presse régionale

Presse régionale

Articles de presse régionale.

Présentation:
Classer:

La Gazette du Val-d'Oise du 28 septembre 2022 (page 37). Article de Julien Bigorne : ''Le défilé des alphas JETS''

Les 24 et 25 septembre, le club des JETS de Sarcelles a connu un triomphe lors de la finale de la Coupe de France d’eau libre à Jablines. 35 médailles, des triplés masculins sur le 5 km et le Général de la Coupe de France, 8 nageurs dans le top 10 du 10 km, des victoires féminines au scratch des courses phares... Ce carton plein est d’autant plus beau que cette épreuve majeure de l’eau libre (discipline pratiquée en lac, mer et rivière) était support des Championnats de France pour le 5 km, d’un combiné final inédit pour l’attribution des podiums de la Coupe de France et d’un match entre sélections départementales sur 2,5 km. 

Sportmag (www.sportmag.fr) du 26 septembre 2022. Article d'Olivier Navarranne : ''Madelon Catteau : ça fait du bien de se reposer''

Cinquième des championnats du monde juniors en eau libre, Madelon Catteau en a terminé avec sa saison 2022. La nageuse des JETS de Sarcelles profite d’un repos bien mérité, avant de replonger. 

La Gazette du Val-d'Oise du 21 septembre 2022 (page 35). Article de Julien Bigorne : ''Madelon Catteau près du Graal''.

Samedi 17 septembre, dans la baie de Beau Vallon, au nord de Mahé (Seychelles), Madelon Catteau a bien failli devenir la première nageuse Française sacrée championne du monde junior individuelle en eau libre. Chez les juniors 3, la sociétaire des JETS de Sarcelles a terminé 5e du 10 km. 

Le Bien public du 4 septembre 2022 (page 34). Interview d'Alexandre Verplaetse par Guilhem George : ''J'ai pensé à arrêter de nager''

Vainqueur du 10 km de l'étape de Coupe de France d'Arc-sur-Tille, Alexandre Verplaetse (JETS de Sarcelles) savoure ce retour victorieux. D'autant plus après une saison compliquée marquée par des débuts amers avec la sélection nationale. 

Paroles de coaches n°3 - numéro spécial de Natation Magazine (septembre 2022). Article d'Antoine Grynbaum : "Magali Merino : si on pense que l'on a fini d'apprendre, c'est que l'on doit arrêter''. 

A 45 ans, et après une longue expérience de l'entraînement à l'échelon le plus bas, Magali Merino (JETS de Sarcelles) est devenue au fil des ans et à la seule force de son obstination l'une des coaches tricolores les plus emblématiques et les plus respectées de la natation française. A l'instar d'un Philippe Lucas ou d'un Franck Esposito, celle qui ne rechigne pas à imposer de longs kilométrages à ses nageurs a su mener Axel Reymond au sommet de l'eau libre internationale. Une progression époustouflante qu'elle a pris le temps d'évoquer dans ce numéro spécial, revenant tour à tour sur son parcours, sa formation, son quotidien, l'usage qu'elle fait de la technologie, sa gestion du succès, de l'échec et de son groupe. 

Paroles de coaches n°3 - numéro spécial de Natation Magazine (septembre 2022). Article d'Antoine Grynbaum : "Magali Merino : si on pense que l'on a fini d'apprendre, c'est que l'on doit arrêter''. 

A 45 ans, et après une longue expérience de l'entraînement à l'échelon le plus bas, Magali Merino (JETS de Sarcelles) est devenue au fil des ans et à la seule force de son obstination l'une des coaches tricolores les plus emblématiques et les plus respectées de la natation française. A l'instar d'un Philippe Lucas ou d'un Franck Esposito, celle qui ne rechigne pas à imposer de longs kilométrages à ses nageurs a su mener Axel Reymond au sommet de l'eau libre internationale. Une progression époustouflante qu'elle a pris le temps d'évoquer dans ce numéro spécial, revenant tour à tour sur son parcours, sa formation, son quotidien, l'usage qu'elle fait de la technologie, sa gestion du succès, de l'échec et de son groupe. 

La Gazette du Val-d'Oise du 31 août 2022 (page 32). Article de Julien Bigorne : ''Le crève-coeur des JETS de Sarcelles''

Le 25 km des Championnats d'Europe devait être le clou de la saison des JETS de Sarcelles. Arrêtée puis annulée alors que quatre de ses nageurs briguaient le podium, la course leur laisse au final bien des regrets. 

Le Bien Public du 24 août 2022 (page 27). Article de Rémy Chevrot : ''Drôle de première pour Alexandre Verplaetse en équipe de France''.

Si le 25 kilomètres n'est pas l'épreuve la plus médiatisée, elle s'est retrouvée sous le feu des projecteurs lors des Championnats d'Europe en Italie. Alors que les meilleurs nageurs du continent avaient déjà parcouru 18 bornes, les organisateurs ont décidé de stopper la course, en raison des conditions. Un drôle de baptême du feu pour Alexandre Verplaetse, qui honorait là sa première sélection en équipe de France. 

Sportmag (www.sportmag.fr) du 22 août 2022. Article d'Olivier Navarranne : ''Mention très bien pour Madelon Catteau''

Pour sa première compétition internationale chez les seniors, Madelon Catteau repart des championnats d’Europe de Rome avec deux top 8 en individuel et une médaille de bronze en relais.

Fédération Française de Natation (www.ffnatation.fr) du 22 août 2022. Article de Jonathan Cohen : ''Relais 4x1250 m : cette médaille est belle''

Finito ! Après deux jours de compétition, un 25 km arrêté au bout de quatre heures et des vagues qui n’auront cessé de se former, les championnats d’Europe d’eau libre se sont achevées avec la médaille de bronze du relais 4x1250 m tricolore. Dans l’ordre, Madelon Catteau, Aurélie Muller, Axel Reymond et Logan Fontaine auront tout donné pour décrocher cette quatrième médaille de l’équipe de France et prouvé que, peu importe les conditions et les éléments, ils étaient prêts à performer.