Evènements

France de 5 km indoor : Grangeon championne

Lara Grangeon (Cn Calédoniens) est championne de France du 5 km indoor pour la seconde fois à Sarcelles (photo : Julien BIGORNE / www.sportspassion95.fr)

 

Sarcelles et Lara Grangeon, c’est décidemment une histoire d’or. En 2017, quelques mois après ses débuts en eau libre consécutifs aux JO de Rio, la nageuse du Cn Calédoniens avait en effet décroché son premier titre de championne de France sur 5 km indoor au Centre aquatique Christiane et Guy Canzano. Trois ans plus tard, rebelote. Bien aidée par la présence de la russe Anastassia Kirpitchnikova, Lara a décroché le titre national, signant la meilleure performance française depuis 2006 sur cette distance en 56’33. Elle peut partir tranquille sur les manches de Coupe du monde, en vue de son grand objectif : les JO de Tokyo (Julien BIGORNE / www.sportspassion95.fr)

 

 

France de 5 km indoor : Kirpitchnikova lauréate

Anastassia Kirpitchnikova, nageuse russe entraînée par Philippe Lucas, a remporté la course féminine des Championnats de France de 5 km indoor à Sarcelles (photo : Julien BIGORNE / www.sportspassion95.fr)

 

Anastassia Kirpitchnikova a logiquement remporté la course féminine des Championnats de France de 5 km indoor à Sarcelles, dans un chrono de 56’09. La Russe est loin d’être une inconnue, puisqu’elle a décroché quatre podiums aux Jeux Européens de Bakou en 2015, deux médailles de bronze (sur 400 m et 4x200 m) à l’Euro junior 2016 et trois nouvelles breloques aux Mondiaux juniors 2017 (2e sur 4x200 m, 3e sur 400 m et 4x100 m mixte). En 2019, elle avait disputé les Mondiaux sur 1 500 m et fini quatrième de l’Euro en petit bassin sur 800 m

(Julien BIGORNE / www.sportspassion95.fr)

 

 

France de 5 km indoor : le panache de Barniet

Lou-Anne Barniet (Saint-Raphael) vice-championne de France senior et championne de France junior 3 (18-19 ans) sur 5 km indoor, samedi dernier à Sarcelles (photo : Julien BIGORNE / www.sportspassion95.fr)

 

Tenante du titre, Lou-Anne Barniet a tout tenté pour conserver sa couronne de championne de France du 5 km indoor. Mais Lara Grangeon (membre de l’équipe de France d’eau libre, déjà qualifiée pour les JO de Tokyo) était trop forte. La nageuse de Saint-Raphaël décroche toutefois le titre de vice-championne de France en 58’42 et est par la même occasion championne de France chez les juniors 3 (18-19 ans). Le panache paie toujours (Julien BIGORNE / www.sportspassion95.fr)

 

 

France de 5 km indoor : le retour de Philippe Lucas

L'entraîneur Philippe Lucas aux côtés de Christiane et Guy Canzano (photo : Julien BIGORNE / www.sportspassion95.fr)

 

Pour la première fois depuis cinq ans, Philippe Lucas, entraîneur charismatique qui forma de nombreux nageurs internationaux, était sur le bord du bassin de la piscine Christiane et Guy Canzano. Samedi dernier, les Championnats de France de 5 km indoor constituaient l’occasion parfaite pour sa venue, puisque la plupart de ses nageurs français (Marc-Antoine Olivier, Célia Heurtaux, Clément Batte) et internationaux (Anastassia Kirpitchnikova, Samantha Arevalo, Logan Vanhuys, Hector Pardoe) étaient engagé.

Sa venue a fait la joie du public et plus particulièrement de Guy Canzano, président de l’AAS Sarcelles Natation 95. « Il ne faut pas oublier que Philippe a été licencié à l’AAS Sarcelles Natation 95 de 2013 à 2015, en même temps que ses nageurs Sharon Van Rouwendaal et Océane Cassignol. C’est un entraîneur qui a toujours eu ma plus grande estime. Je connaissais bien son père (Jean Lucas), qui fut président au club de Melun et qui était, au moins autant que moi, un passionné de natation », a expliqué Guy Canzano. Philippe Lucas a très bien réussi son retour puisque ses protégés Marc-Antoine Olivier et Anastassia Kirpitchnikova se sont imposés (Julien BIGORNE / www.sportspassion95.fr)

 

 

France de 5 km indoor : une dimension internationale

L'équatorienne Samantha Arevalo (4e de la course féminine) a fait partie de la dizaine de nageurs étrangers présents aux Championnats de France de 5 km indoor à Sarcelles (photo : Julien BIGORNE / www.sportspassion95.fr)

 

Cette année, à Sarcelles, les Championnats de France de 5 km indoor comptaient plusieurs nageurs étrangers qui ont donné du lustre à l’épreuve. Ce fut le cas de l’Equatorienne Samantha Arevalo, vice-championne du monde 2017 du 10 km. La nageuse originaire de Macas, en région amazonienne, est entraînée depuis quelques mois par Philippe Lucas à Montpellier. Elle a fait les beaux jours des clubs de Cuenca (Equateur) et d’Enderica (Italie) et avait terminé en 2019 médaillée de bronze de la Coupe du monde de Setubal sur 10 km. Elle s’est classée 4e de la course féminine en 59’38, à 3’30 de la lauréate russe Anastassia Kirpitchnikova (Julien BIGORNE / www.sportspassion95.fr)

 

 

France de 5 km indoor : Ouabdesselam titré

Léo Ouabdesselam (AAS Sarcelles Natation 95) est champion de France junior 2 (16-17 ans) du 5 km indoor (photo : Julien BIGORNE / www.sportspassion95.fr)

 

Samedi 25 janvier, à domicile, Léo Ouabdesselam a conquis son deuxième titre de champion de France sur 5 km indoor. Sacré en 2018 chez les juniors 1 (14-15 ans), le sociétaire de l’AAS Sarcelles Natation 95 s’est, cette fois-ci, imposé chez les juniors 2 (16-17 ans), en devançant Enzo Teule (Cno Saint-Germain-en-Laye) qui avait établi le record de France des 16 ans un mois plus tôt. Il bat au passage son record personnel en 55’30. Une excellente performance à une vingtaine de jours de sa participation à la Coupe du monde en eau libre de Doha (Qatar). « À l’INSEP, j’effectue actuellement des entraînements très durs. Et la veille, j’avais disputé les 800 m et 1 500 m du Meeting national de Saint-Germain-en-Laye. Il y avait logiquement un peu de fatigue. Mais je suis parti vite et j’ai réussi à bien tenir l’allure », a déclaré le champion d’Europe junior 2018 du 5 km. Cette saison, Léo Ouabdesselam vise une qualification à l’Euro junior sur 7,5 km et surtout aux Mondiaux juniors, qui auront lieu au mois d’août aux Seychelles (Julien BIGORNE / www.sportspassion95.fr)

 

 

France de 5 km indoor : Louissi satisfait

Malek Louissi (AAS Sarcelles Natation 95) finit 7e junior 2 (16-17 ans) aux Championnats de France de 5 km indoor à Sarcelles (photo : Julien BIGORNE / www.sportspassion95.fr)

 

Samedi 25 janvier vers 15h45, Malek Louissi a achevé les Championnats de France de 5 km indoor organisés au Centre aquatique Christiane et Guy Canzano. À domicile, le sociétaire de l’AAS Sarcelles Natation 95 s’est classé 7e chez les juniors 2 (16-17 ans) en 56’14. Une prestation satisfaisante, selon lui. «Au vu de mon état de forme, c’était pas mal. Nous sortons d’une grosse période d’entraînement sous la conduite de Mag’ (son entraîneur Magali Merino) et les objectifs sont encore à venir. Triple champion arabe junior en 2019, je vise une qualification aux Mondiaux juniors et pourquoi pas aux Jeux Olympiques de Tokyo, sous les couleurs de la Tunisie », a annoncé Malek.

(Julien BIGORNE / www.sportspassion95.fr)

 

 

France de 5 km indoor : Reymond en rodage

En rodage en vue des Coupes du monde d'eau libre, le double champion du monde du 25 km Axel Reymond (AAS Sarcelles Natation 95) s'est classé 11e senior des France de 5 km indoor (photo : Julien BIGORNE / www.sportspassion95.fr)

 

Double champion du monde du 25 km (2017 et 2019) et triple champion du monde militaire 2019, Axel Reymond était assurément l’une des guest-stars des Championnats de France de 5 km indoor, organisés au Centre aquatique Christiane et Guy Canzano. Mais le sociétaire de l’AAS Sarcelles Natation 95 n’était qu’en rodage à cette occasion. «En 2020, je souhaite être le premier nageur à remporter la même saison les Coupes du monde de marathon (10 km) et d’ultra-marathon (25 km et plus). Toute ma préparation est fonction de cet objectif. Je préparais les étapes de Rosario et de Santé Fé en Argentine. Mais j’ai appris hier que ces manches étaient annulés. Du coup, mon souhait est d’être en forme, le 15 février à Doha (Qatar) », raconte le protégé de Magali Merino. Ce Championnat de France de 5 km indoor a constitué pour lui une bonne compétition d’entraînement, un test effort. « Le but était de réaliser le meilleur temps possible. Je m’étais fixé 55 minutes. Je réalise 55’01. Ce n’est pas si mal », a-t-il confié, se classant 11e senior, à environ 3 minutes du vainqueur, Marc-Antoine Olivier

(Julien BIGORNE / www.sportspassion95.fr)

 

 

S'abonner à ce flux RSS