Evènements

France de 5 km : Reymond médaillé

Axel Reymond finit médaillé de bronze des Championnats de France de 5 km indoor. Le sociétaire des JETS de Sarcelles disputait là sa 3e compétition en 3 semaines (photo : Julien Bigorne)

Samedi 28 janvier à l’occasion des Championnats de France de 5 km indoor à Sarcelles, Axel Reymond disputait sa troisième compétition en l’espace de trois semaines, après ses deux titres mondiaux en eau glacée chez les 25-29 ans à Samoëns et sa victoire sur 800 m nage libre au meeting national de Nantes. « Malgré la fatigue accumulée, j’ai réalisé là mon meilleur temps sur 5 km depuis trois ans (55’11). Je suis resté au coude-à-coude avec le Lillois Jean-Baptiste Clusman durant 3 500 m. Ensuite, j’ai essayé de suivre mais j’avais mal aux abdos et aux jambes. Lorsqu’il a produit une grosse accélération, je n’ai rien pu faire », a expliqué le protégé de Magali Merino, 3e au scratch sur ces Championnats de France de 5 km indoor.

Le protégé de Magali Merino vise désormais la qualification aux Championnats du monde en eau libre de Fukuoka (Japon). La règle est simple. Pour valider son billet, il devra terminer à l’une des deux premières places du 10 km ou du 5 km de l’Open de la Martinique, les 22 et 23 avril. Julien BIGORNE

>>> Les résultats complets

>>> Les résultats des JETS de Sarcelles

>>> Les derniers articles sur Axel Reymond : Quadruplé à Nantes - Reymond en or aux Mondiaux en eau glacée - Reymond vainqueur aux Championnats de France de nage hivernale

France de 5 km : Jouisse en argent

La Sarcelloise Caroline Jouisse finit vice-championne de France féminine du 5 km indoor en 1h00’11 (photo : Julien Bigorne)

Les 22 et 23 avril en Martinique, Caroline Jouisse jouera sur deux courses l’avenir de toute sa saison. La sociétaire des JETS de Sarcelles devra finir à l’une des deux premières places du 10 km ou du 5 km pour participer aux Championnats du monde en eau libre de Fukuoka (Japon). Dans cette optique, toutes les compétitions de préparation sont bonnes à prendre. Quelques semaines seulement après sa brève coupure hivernale, la championne d’Europe 2022 du 25 km s’attaquait, le 28 janvier à Sarcelles, à un 5 km indoor usant.

Après 3 300 m de course, elle ne pointait pourtant qu’à 16 centièmes de la Lilloise Clémence Coccordano, une rivale redoutable qui a été championne d’Europe junior 2 du 10 km en 2022 à Setubal et autrice de deux records de France du 5 km indoor chez les 15 ans en 2019 et en 2020 à Sarcelles. « Je n’ai pas ralenti l’entraînement en vue de cette compétition. Et je suis actuellement sur de gros volumes et de nouveaux exercices à assimiler en vitesse et en travail de force. Il y avait donc logiquement un peu de fatigue qui s’est ressentie en fin de course », a confié la protégée de Yannick Cadilhac.

« Mais c’est davantage ma faiblesse en poussée et mon petit manque de tonicité dans les virages qui m’ont pénalisée ici. À chaque virage, je perdais 50 cm à 1 mètre sur Clémence. Un écart qu’il fallait rattraper à la longueur suivante. Usant à la longue… », précise la vice-championne de France féminine du 5 km indoor. Julien BIGORNE

>>> Résultats complets

France de 5 km : Jouisse en argent

La Sarcelloise Caroline Jouisse finit vice-championne de France féminine du 5 km indoor en 1h00’11 (photo : Julien Bigorne)

Les 22 et 23 avril en Martinique, Caroline Jouisse jouera sur deux courses l’avenir de toute sa saison. La sociétaire des JETS de Sarcelles devra finir à l’une des deux premières places du 10 km ou du 5 km pour participer aux Championnats du monde en eau libre de Fukuoka (Japon). Dans cette optique, toutes les compétitions de préparation sont bonnes à prendre. Quelques semaines seulement après sa brève coupure hivernale, la championne d’Europe 2022 du 25 km s’attaquait, le 28 janvier à Sarcelles, à un 5 km indoor usant.

Après 3 300 m de course, elle ne pointait pourtant qu’à 16 centièmes de la Lilloise Clémence Coccordano, une rivale redoutable qui a été championne d’Europe junior 2 du 10 km en 2022 à Setubal et autrice de deux records de France du 5 km indoor chez les 15 ans en 2019 et en 2020 à Sarcelles. « Je n’ai pas ralenti l’entraînement en vue de cette compétition. Et je suis actuellement sur de gros volumes et de nouveaux exercices à assimiler en vitesse et en travail de force. Il y avait donc logiquement un peu de fatigue qui s’est ressentie en fin de course », a confié la protégée de Yannick Cadilhac.

« Mais c’est davantage ma faiblesse en poussée et mon petit manque de tonicité dans les virages qui m’ont pénalisée ici. À chaque virage, je perdais 50 cm à 1 mètre sur Clémence. Un écart qu’il fallait rattraper à la longueur suivante. Usant à la longue… », précise la vice-championne de France féminine du 5 km indoor. Julien BIGORNE

 

>>> Résultats complets

France de 5 km : Parker titré

Pour la 5e édition d’affilée, un sociétaire des JETS de Sarcelles est champion de France junior du 5 km indoor. Cette fois, c’est Ethan Parker (1er J2 / 16-17 ans, ici aux côtés de son président Guy Canzano) qui a réussi cette prouesse (photo : Julien Bigorne).

« Vous êtes uniques. On vous aime ». Samedi 28 janvier, Lazreg Benelhadj, le président de la Ligue Ile-de-France de natation, a officiellement récompensé au nom de la Fédération Française de Natation deux bénévoles d’exception : Guy et Christiane Canzano. Ces deux personnalités investies en commun depuis plus de 50 ans dans l’histoire du club des JETS de Sarcelles ont accueilli pour la 9e fois depuis 2014 les Championnats de France de 5 km indoor, au centre aquatique portant leur nom. « Cette manifestation, organisée grâce à un jury expérimenté de 30 personnes, a décerné les premiers titres nationaux de natation de 2023. Il  s’agit de la 2e des 10 compétitions que nous organisons cette année. Nous restons l’un des clubs les plus accueillants de France. Pour ces Championnats de France, nous aurions préféré une autre date. Mais l’épreuve a été de qualité et a été une bonne préparation pour l’Open de Martinique (qualificatif les 22 et 23 avril pour les Championnats du monde d’eau libre, discipline olympique pratiquée en lac, mer et rivière) », explique Guy Canzano.

Un Sarcellois titré

À domicile, cinq des neuf JETS de Sarcelles engagés ont fini dans le top 10 au scratch et trois ont été médaillés. Ethan Parker a créé la surprise en devenant champion de France junior 2 (16-17 ans). Pour la cinquième édition consécutive, un Sarcellois décroche ainsi un titre national sur 5 km indoor dans l’une des trois catégories juniors. « Depuis cinq mois, ma progression est constante. Les entraînements de Magali (Merino) sont intensifs avec 11 séances par semaine (biquotidiennes durant 5 jours). Je nage environ 6 km par entraînement avec des séries rapides où j’essaie de tenir une allure d’1 minute par 100 m. Tout ceci est nouveau pour moi mais je m’accroche et mes efforts payent », confie le nageur, qui confirme sa bonne forme après ses médailles de bronze sur 400 m et 1 500 m aux Championnats de France junior 1 en petit bassin (en décembre à Massy) et ses records personnels sur 400 et 800 m en grand bassin pulvérisés une semaine plus tôt au meeting national de Nantes.

Record pulvérisé

Dans sa catégorie, le Lillois Émile Mesmacque (membre de l’équipe de France et plusieurs fois médaillé à la Comen) était pourtant grand favori. Il a d’ailleurs survolé la 3e des 5 séries au programme. Mais dans la première course, Ethan a été trois secondes plus rapide en améliorant son record personnel en 55’57. « Je m’attendais à battre mon record mais plutôt de 20 secondes, pas d’1’10 », a confié le frère de Lena Parker (nageuse qualifiée aux France élites 2016 et 2018). Cette performance lui laisse entrevoir la possibilité d’une première sélection en équipe de France et d’une qualification aux Championnats d’Europe juniors en eau libre. Julien BIGORNE

>>> Les résultats complets

 

France de 5 km : Parker titré

Pour la 5e édition d’affilée, un sociétaire des JETS de Sarcelles est champion de France junior du 5 km indoor. Cette fois, c’est Ethan Parker (1er J2 / 16-17 ans, ici aux côtés de son président Guy Canzano) qui a réussi cette prouesse (photo : Julien Bigorne).

« Vous êtes uniques. On vous aime ». Samedi dernier, Lazreg Benelhadj, le président de la Ligue Ile-de-France de natation, a officiellement récompensé au nom de la Fédération Française de Natation deux bénévoles d’exception : Guy et Christiane Canzano. Ces deux personnalités investies en commun depuis plus de 50 ans dans l’histoire du club des JETS de Sarcelles ont accueilli pour la 9e fois depuis 2014 les Championnats de France de 5 km indoor, au centre aquatique portant leur nom. « Cette manifestation, organisée grâce à un jury expérimenté de 30 personnes, a décerné les premiers titres nationaux de natation de 2023. Il  s’agit de la 2e des 10 compétitions que nous organisons cette année. Nous restons l’un des clubs les plus accueillants de France. Pour ces Championnats de France, nous aurions préféré une autre date. Mais l’épreuve a été de qualité et a été une bonne préparation pour l’Open de Martinique (qualificatif les 22 et 23 avril pour les Championnats du monde d’eau libre, discipline olympique pratiquée en lac, mer et rivière) », explique Guy Canzano.

Un Sarcellois titré

À domicile, cinq des neuf JETS de Sarcelles engagés ont fini dans le top 10 au scratch et trois ont été médaillés. Ethan Parker a créé la surprise en devenant champion de France junior 2 (16-17 ans). Pour la cinquième édition consécutive, un Sarcellois décroche ainsi un titre national sur 5 km indoor dans l’une des trois catégories juniors. « Depuis cinq mois, ma progression est constante. Les entraînements de Magali (Merino) sont intensifs avec 11 séances par semaine (biquotidiennes durant 5 jours). Je nage environ 6 km par entraînement avec des séries rapides où j’essaie de tenir une allure d’1 minute par 100 m. Tout ceci est nouveau pour moi mais je m’accroche et mes efforts payent », confie le nageur, qui confirme sa bonne forme après ses médailles de bronze sur 400 m et 1 500 m aux Championnats de France junior 1 en petit bassin (en décembre à Massy) et ses records personnels sur 400 et 800 m en grand bassin pulvérisés une semaine plus tôt au meeting national de Nantes.

Record pulvérisé

Dans sa catégorie, le Lillois Émile Mesmacque (membre de l’équipe de France et plusieurs fois médaillé à la Comen) était pourtant grand favori. Il a d’ailleurs survolé la 3e des 5 séries au programme. Mais dans la première course, Ethan a été trois secondes plus rapide en améliorant son record personnel en 55’57. « Je m’attendais à battre mon record mais plutôt de 20 secondes, pas d’1’10 », a confié le frère de Lena Parker (nageuse qualifiée aux France élites 2016 et 2018). Cette performance lui laisse entrevoir la possibilité d’une première sélection en équipe de France et d’une qualification aux Championnats d’Europe juniors en eau libre. Julien BIGORNE

 

>>> Les résultats complets

 

France de 5 km : fin prêts !

Caroline Jouisse (championne d'Europe du 25 km en eau libre) fait partie des atouts des JETS de Sarcelles aux Championnats de France de 5 km indoor (photo : Julien Bigorne)

Samedi 28 janvier, la 21ème édition des Championnats de France de 5 km indoor de natation se déroulera au centre aquatique Christiane et Guy Canzano, à Sarcelles. À cette occasion, « Les JETS de Sarcelles – Natation 1966 », meilleur club français en eau libre depuis cinq ans, est bien décidé à réaliser de nouveaux exploits et à se classer n° 1. L’an dernier, son triplé chez les juniors 3 (Léo Ouabdesselam 1er – Gaspard Tramier 2e – Valentin Duteil 3e) et le record des Pays-Bas de Marcel Schouten avaient marqué les esprits. Cette fois, le club vise les titres nationaux au scratch qu’il frôla en 2017 chez les féminines (Coralie Codevelle, 2e) et en 2019 chez les masculins (Clément Kukla, 2e). Caroline Jouisse (championne d’Europe du 25 km) et Axel Reymond (tout récent champion du monde des 25-29 ans sur 500 m et 1 000 en eau glacée) sont sur les rangs. Ils viseront ensuite, les 22-23 avril en Martinique, la qualification pour les Mondiaux en eau libre.

Chez les juniors 2 (16-17 ans), Ethan Parker (vainqueur du 10 km de la finale de la Coupe de France d’eau libre 2022), Christophe Maleau (sélectionné à la COMEN 2022) et Eliott Garoux (vainqueur du relais de la COMEN 2021) peuvent prétendre au podium national de leur catégorie d’âge. Marcel Schouten tentera d’améliorer son record des Pays-Bas (53’52’’93). Enfin, les nageurs de la génération « 2003 » (Gaspard Tramier, Valentin Duteil et Matthieu Magne) viseront une place dans le top 10 au général. Julien BIGORNE

 

>>> Compétition à suivre sur live FFN 

France de 5 km : fin prêts !

Caroline Jouisse (championne d'Europe du 25 km en eau libre) fait partie des atouts des JETS de Sarcelles aux Championnats de France de 5 km indoor (photo : Julien Bigorne)

 

Samedi 28 janvier, la 21ème édition des Championnats de France de 5 km indoor de natation se déroulera au centre aquatique Christiane et Guy Canzano, à Sarcelles. À cette occasion, « Les JETS de Sarcelles – Natation 1966 », meilleur club français en eau libre depuis cinq ans, est bien décidé à réaliser de nouveaux exploits et à se classer n° 1. L’an dernier, son triplé chez les juniors 3 (Léo Ouabdesselam 1er – Gaspard Tramier 2e – Valentin Duteil 3e) et le record des Pays-Bas de Marcel Schouten avaient marqué les esprits. Cette fois, le club vise les titres nationaux au scratch qu’il frôla en 2017 chez les féminines (Coralie Codevelle, 2e) et en 2019 chez les masculins (Clément Kukla, 2e). Caroline Jouisse (championne d’Europe du 25 km) et Axel Reymond (tout récent champion du monde des 25-29 ans sur 500 m et 1 000 en eau glacée) sont sur les rangs. Ils viseront ensuite, les 22-23 avril en Martinique, la qualification pour les Mondiaux en eau libre.

Chez les juniors 2 (16-17 ans), Ethan Parker (vainqueur du 10 km de la finale de la Coupe de France d’eau libre 2022), Christophe Maleau (sélectionné à la COMEN 2022) et Eliott Garoux (vainqueur du relais de la COMEN 2021) peuvent prétendre au podium national de leur catégorie d’âge. Marcel Schouten tentera d’améliorer son record des Pays-Bas (53’52’’93). Enfin, les nageurs de la génération « 2003 » (Gaspard Tramier, Valentin Duteil et Matthieu Magne) viseront une place dans le top 10 au général. Julien BIGORNE

 

>>> Compétition à suivre sur live FFN 

OceanMan : Pierrejean déchaînée

Tiffany Pierrejean (JETS de Sarcelles) est vice-championne du monde junior de l'OceanMan (photo : DR)

Son entraînement était réduit en raison de son nouveau job et les fortes vagues, en course, n’étaient pas ses alliées. Pourtant, le 29 octobre à Réthymnon, sur l’île grecque de Crète, Tiffany Pierrejean a réussi une grande course. La sociétaire des JETS de Sarcelles est devenue vice-championne du monde junior (14-19 ans) de l’OceanMan, en bouclant les 10 km de la finale mondiale en 2h00’26. « L’OceanMan est un circuit mondial d’eau libre (discipline pratiquée en lac, mer et rivière) qui comptait 25 courses en 2022 », rappelle-t-elle. « Pour participer à la finale mondiale, il fallait avoir performé sur au moins une manche qualificative (NDLR : elle avait remporté les épreuves de Dubaï et de Costa Azahar) ».

Vice-championne du monde junior

Malheureusement pour elle, cette règle a été bafouée. « Des nageuses, comme Sharon Van Rouwendaal (championne olympique 2016) et Kalliopi Kaniogka qui n’avaient pas participé aux manches qualificatives, ont été autorisées à participer. Si la règle avait été respectée, j’étais championne du monde junior et 3e au scratch. Mais je préfère retenir ma belle prestation dans une eau agitée qui avait conduit à un changement de parcours (4 boucles au lieu d’une) ». Du 9 au 11 décembre à Megève, Tiffany participera aux Championnats de France de nage hivernale et tentera de décrocher son billet pour les Mondiaux en eau glacée (du 12 au 15 janvier 2023 à Samoëns, en Haute-Savoie). Julien BIGORNE

>>> Les résultats complets

>>> Portrait de Tiffany Pierrejean

S'abonner à ce flux RSS