Evènements

Mondiaux : 6 JETS à suivre

Caroline Jouisse, Axel Reymond, la coach Magali Merino et Marcel Schouten représentent les JETS de Sarcelles aux Mondiaux de Budapest (photo : Julien Bigorne)

 

Un événement en chasse un autre. Après la fin prématurée des Championnats de France d’eau libre, place aux Mondiaux de Budapest. Ce grand rendez-vous débute dès le 19 juin pour les JETS et s’achèvera le 30 juin. En Hongrie, six Sarcellois seront en lice, soit la plus grande délégation pour un club français (devant Marseille, Toulouse ou Amiens). Les objectifs sont multiples. Par ordre d’apparition :

Jordan Pothain dispute sa dernière compétition internationale après sept années au plus haut niveau, deux participations aux Jeux Olympiques et huit titres nationaux. Il va tenter d’entrer en finale sur 200 m nage libre et sur 4x200 m nage libre.

> À 21 ans, Hector Pardoe vise un top 10 en eau libre (sur 5 et 10 km) après une participation aux JO de Tokyo, qui se solda par un grave accident à l’œil. Onzième à Setubal et douzième à Piombino sur 10 km, le Britannique a prouvé qu’il en a les moyens.

> Qualifiée in extremis pour les JO de Tokyo, Krystyna Panchishko veut faire la fierté de son pays (l’Ukraine) et de son club (les JETS). Objectif : top 20 sur 5 et 10 km.

Caroline Jouisse fait ici son grand retour en équipe de France, six ans après sa médaille de bronze sur 25 km aux Championnats d’Europe d’Hoorn. Lauréate du Grand Prix FINA 2021 (Coupe du monde d’ultra-marathon en eau libre), la protégée de Magali Merino reste sur six mois fabuleux marqués par d’excellents résultats tant sur 25 km ou plus (1er à Naples, 2e à Ohrid) que sur 10 km (3e à Ohrid, 5e à Abu Dhabi). Elle vise une médaille sur 10 km et sur 25 km.    

Marcel Schouten fait son grand retour dans l’équipe des Pays-Bas, sept ans après son titre de vice-champion du monde en relais à Kazan. Engagé sur 25 km, sa deuxième place au Grand FINA 2021 prouve qu’il peut battre les tout meilleurs.

Axel Reymond vise un troisième titre mondial consécutif sur 25 km. Ce défi parle de lui-même…Le Sarcellois peut entrer dans l’histoire et se rapprocher des légendes tels que l’Allemand Thomas Lurz (7 titres mondiaux sur 5 km) et la Néerlandaises Edith Van Dijk (15 médailles mondiales). Julien BIGORNE

 

Le programme des JETS de Sarcelles

Dimanche 19 juin à 9H51 : 200 m nage libre / séries (Jordan Pothain)

Dimanche 19 juin à 19H14 : 200 m nage libre / demi-finales (Jordan Pothain)

Jeudi 23 juin à 10h14 : 4x200 m nage libre / séries (Jordan Pothain)

Jeudi 23 juin à 19h41 : 4x200 m nage libre / finale (Jordan Pothain) === Les adieux de Pothain 

Lundi 27 juin à 9H : 5 km masculin (Hector Pardoe)

Lundi 27 juin à 11H : 5 km féminin (Krystyna Panchishko)

Mercredi 29 juin à 8H : 10 km féminin (Caroline Jouisse, Krystyna Panchishko)

Mercredi 29 juin à 12H : 10 km masculin (Hector Pardoe)

Jeudi 30 juin à 9H : 25 km féminin (Caroline Jouisse)

Jeudi 30 juin à 9H : 25 km masculin (Axel Reymond, Marcel Schouten)

>>> Tous les horaires

 

 

Eau libre : le rêve américain

Axel Reymond, ici aux côtés de son coach Magali Merino, a remporté le 10 km des Championnats des Etats-Unis à Fort Myers (photo : DR) 

 

Magali Merino, entraîneur des JETS de Sarcelles, peut être fière de ses protégées. Enchaînant les bons résultats, Axel Reymond, Caroline Jouisse et Marcel Schouten sont sélectionnés pour les Championnats du monde en eau libre (du 26 au 30 juin à Budapest, en Hongrie), rejoignant leurs coéquipiers Hector Pardoe et Krystyna Panchishko, déjà qualifiés. Samedi 2 avril à Fort Myers en Floride, Axel a remporté le 10 km des Championnats des États-Unis, devançant au sprint Brennan Gravley.

Trio magique

Le double champion du monde et triple champion d’Europe du 25 km a réussi une remontée spectaculaire dans le dernier tour pour dépasser Joey Tepper et les frères Gravley. Caroline Jouisse a terminé 3e de la course féminine derrière deux spécialistes du 800 m : Katie Grimes (4e aux JO de Tokyo en 2021, à seulement 15 ans) et Mariah Denigan (2e des Jeux Panaméricains). « Il y avait beaucoup de vagues, des vents violents et de longues lignes droites de 700 m au bout desquelles il était difficile de voir les bouées. C’était une très bonne expérience et j’ai testé des choses. Par exemple, je n’ai pris qu’un seul ravitaillement durant la course », raconte la nageuse en excellente forme, qui a relégué les Françaises Aurélie Muller (4e) à 2’27 et Lisa Pou (6e) à 3’10. Une semaine plus tôt, elle avait remporté le 5 km de la Coupe d’Europe d’Eilat (Israël) devant Aurélie Muller et la Hongroise Vas. Le lendemain, elle a fini 2e du 5 km, comme son coéquipier Axel.

Au bout du suspense

Enfin, Marcel avait décroché son billet pour le 25 km des Mondiaux. Le Néerlandais devait réaliser un chrono de 4h52’52, dans le bassin de Fontainebleau. Pari réussi…pour 5 secondes ! « Ça a été de nouveau stressant. L’an dernier, il avait manqué le chrono de 25 secondes pour aller à l’Euro. Là, il a compté jusqu’à 18 secondes de retard mais a réussi à accélérer dans les 5 derniers kilomètres sous les encouragements nourris des membres du club », raconte sa compagne Caroline Jouisse. Julien BIGORNE  

>>> L'arrivée du 10 km en vidéo

 

5 km : record national pour Schouten

Marcel Schouten (JETS de Sarcelles) est le nouveau recordman des Pays-Bas du 5 km indoor (photo : Julien Bigorne)

 

Le 29 janvier au Centre aquatique Christiane et Guy Canzano, Marcel Schouten a battu, à 28 ans, le premier record des Pays-Bas de sa carrière. À l’occasion des Championnats de France, qu’il a achevé à la 4e place, le sociétaire des JETS de Sarcelles a couvert les 5 kilomètres en indoor en 53’52’’93, soit 14 secondes de mieux que Maarten van der Weijden (champion olympique du 10 km à Pékin en 2008). Le précédent record néerlandais datait du 15 février 2008 et même Ferry Weertman (champion olympique 2016 du 10 km) ne l’avait pas amélioré.

Record des Pays-Bas battu de 14 secondes

«Je revenais d’un quatre semaines de stage en altitude dans les Pyrénées. Je n’étais pas spécialement préparé pour cette course et je n’avais aucune idée de ce que j’étais capable réaliser. Un chrono sous les 55 minutes me semblait déjà parfait au vu de ma préparation», a confié Marcel. «Après les premiers 1 500 mètres, j’étais d’ailleurs loin derrière. Mais j’ai bien récupéré. À un moment donné, j’ai commencé à dépasser des nageurs, à ma grande surprise. Et je n’ai fait qu’accélérer jusqu’au bout». Le protégé de Magali Merino a réussi un négative split, avec une deuxième partie de course plus rapide que la première. «Je ne me focalisais que sur les 100 mètres suivants à parcourir. Et ainsi de suite…Cette stratégie a bien fonctionné puisque j’ai réalisé les 100 derniers mètres en 59 secondes». Marcel Schouten a réalisé là le plus grand exploit de sa carrière, en bassin. En eau libre, il avait été champion d’Europe 2014 et vice-champion du monde 2015 du relais mixte mais aussi vainqueur de la Traversée du Lac Saint-Jean, au Canada (sur 10 km en 2018 et sur 32 km en 2019) et de la Capri-Napoli, en Italie (sur 36 km en 2020). Julien BIGORNE

 

Le top 10 néerlandais sur 5 km indoor : 1. Marcel Schouten (53’52, le 29/01/2022 à Sarcelles) ; 2. Maarten Van der Weijden (54’06, en 2008 à Eindhoven) ; 3. Alex Schelvis (54’16, en 2007 à Eindhoven) ; 4. Jorgos Skotadis (55’31, en 2017) ; 5. Job Keinhuis (55’39, en 2008) ; 6. Lars Bottelier (55’39, en 2019) ; 7. Chad Michau (56’18, en 2017) ; 8. Robin den Boer (56’39, en 2009) ; 9. Pepijn Smits (57’03, en 2014) ; 10. Max Visser (57’08, en 2019).

 

Mondiaux de Budapest : le programme

Caroline Jouisse, Axel Reymond, la coach Magali Merino et Marcel Schouten représentent les JETS de Sarcelles aux Mondiaux de Budapest (photo : Julien Bigorne)

 

Un événement en chasse un autre. Après la fin prématurée des Championnats de France d’eau libre, place aux Mondiaux de Budapest. Ce grand rendez-vous débute dès le 19 juin pour les JETS et s’achèvera le 30 juin. En Hongrie, six Sarcellois seront en lice, soit la plus grande délégation pour un club français (devant Marseille, Toulouse ou Amiens). Les objectifs sont multiples. Par ordre d’apparition :

> Jordan Pothain dispute sa dernière compétition internationale après sept années au plus haut niveau, deux participations aux Jeux Olympiques et huit titres nationaux. Il va tenter d’entrer en finale sur 200 m nage libre et sur 4x200 m nage libre.

> À 21 ans, Hector Pardoe vise un top 10 en eau libre (sur 5 et 10 km) après une participation aux JO de Tokyo, qui se solda par un grave accident à l’œil. Onzième à Setubal et douzième à Piombino sur 10 km, le Britannique a prouvé qu’il en a les moyens.

> Qualifiée in extremis pour les JO de Tokyo, Krystyna Panchishko veut faire la fierté de son pays (l’Ukraine) et de son club (les JETS). Objectif : top 20 sur 5 et 10 km.

> Caroline Jouisse fait ici son grand retour en équipe de France, six ans après sa médaille de bronze sur 25 km aux Championnats d’Europe d’Hoorn. Lauréate du Grand Prix FINA 2021 (Coupe du monde d’ultra-marathon en eau libre), la protégée de Magali Merino reste sur six mois fabuleux marqués par d’excellents résultats tant sur 25 km ou plus (1er à Naples, 2e à Ohrid) que sur 10 km (3e à Ohrid, 5e à Abu Dhabi). Elle vise une médaille sur 10 km et sur 25 km.    

> Marcel Schouten fait son grand retour dans l’équipe des Pays-Bas, sept ans après son titre de vice-champion du monde en relais à Kazan. Engagé sur 25 km, sa deuxième place au Grand FINA 2021 prouve qu’il peut battre les tout meilleurs.

> Axel Reymond vise un troisième titre mondial consécutif sur 25 km. Ce défi parle de lui-même…Le Sarcellois peut entrer dans l’histoire et se rapprocher des légendes tels que l’Allemand Thomas Lurz (7 titres mondiaux sur 5 km) et la Néerlandaises Edith Van Dijk (15 médailles mondiales). Julien BIGORNE

 

Le programme des JETS de Sarcelles

Dimanche 19 juin à 9H51 : 200 m nage libre / séries (Jordan Pothain)

Dimanche 19 juin à 19H14 : 200 m nage libre / demi-finales (Jordan Pothain)

Jeudi 23 juin à 10h14 : 4x200 m nage libre / séries (Jordan Pothain)

Jeudi 23 juin à 19h41 : 4x200 m nage libre / finale (Jordan Pothain)

Lundi 27 juin à 9H : 5 km masculin (Hector Pardoe)

Lundi 27 juin à 11H : 5 km féminin (Krystyna Panchishko)

Mercredi 29 juin à 8H : 10 km féminin (Caroline Jouisse, Krystyna Panchishko)

Mercredi 29 juin à 12H : 10 km masculin (Hector Pardoe)

Jeudi 30 juin à 9H : 25 km féminin (Caroline Jouisse)

Jeudi 30 juin à 9H : 25 km masculin (Axel Reymond, Marcel Schouten)

 

>>> Tous les horaires

 

 

 

 

Eau libre : le rêve américain !

Axel Reymond, ici aux côtés de son coach Magali Merino, a remporté le 10 km des Championnats des Etats-Unis à Fort Myers (photo : DR) 

 

Magali Merino, entraîneur des JETS de Sarcelles, peut être fière de ses protégées. Enchaînant les bons résultats, Axel Reymond, Caroline Jouisse et Marcel Schouten sont sélectionnés pour les Championnats du monde en eau libre (du 26 au 30 juin à Budapest, en Hongrie), rejoignant leurs coéquipiers Hector Pardoe et Krystyna Panchishko, déjà qualifiés. Samedi 2 avril à Fort Myers en Floride, Axel a remporté le 10 km des Championnats des États-Unis, devançant au sprint Brennan Gravley.

Trio magique

Le double champion du monde et triple champion d’Europe du 25 km a réussi une remontée spectaculaire dans le dernier tour pour dépasser Joey Tepper et les frères Gravley. Caroline Jouisse a terminé 3e de la course féminine derrière deux spécialistes du 800 m : Katie Grimes (4e aux JO de Tokyo en 2021, à seulement 15 ans) et Mariah Denigan (2e des Jeux Panaméricains). « Il y avait beaucoup de vagues, des vents violents et de longues lignes droites de 700 m au bout desquelles il était difficile de voir les bouées. C’était une très bonne expérience et j’ai testé des choses. Par exemple, je n’ai pris qu’un seul ravitaillement durant la course », raconte la nageuse en excellente forme, qui a relégué les Françaises Aurélie Muller (4e) à 2’27 et Lisa Pou (6e) à 3’10. Une semaine plus tôt, elle avait remporté le 5 km de la Coupe d’Europe d’Eilat (Israël) devant Aurélie Muller et la Hongroise Vas. Le lendemain, elle a fini 2e du 5 km, comme son coéquipier Axel.

Au bout du suspense

Enfin, Marcel avait décroché son billet pour le 25 km des Mondiaux. Le Néerlandais devait réaliser un chrono de 4h52’52, dans le bassin de Fontainebleau. Pari réussi…pour 5 secondes ! « Ça a été de nouveau stressant. L’an dernier, il avait manqué le chrono de 25 secondes pour aller à l’Euro. Là, il a compté jusqu’à 18 secondes de retard mais a réussi à accélérer dans les 5 derniers kilomètres sous les encouragements nourris des membres du club », raconte sa compagne Caroline Jouisse. Julien BIGORNE  

 

>>> L'arrivée du 10 km en vidéo

 

 

Coupe d’Europe : de l’or à Eilat

Ici sur le podium aux côtés d'Aurélie Muller et Luca Vas, Caroline Jouisse (JETS de Sarcelles, au centre) a remporté le 5 km de la Coupe d'Europe d'Eilat, en Israel (photo : DR). 

 

Le 23 mars, Caroline Jouisse a décroché une victoire de prestige sur le 5 km de la Coupe d’Europe d’Eilat (Israël). La sociétaire des JETS de Sarcelles, sur un petit nuage depuis l’annonce de sa sélection aux Mondiaux de Budapest (Hongrie), a bouclé la distance en 55’55 et a devancé au sprint sa rivale française Aurélie Muller et les Hongroises Luca Vas (6e aux Mondiaux juniors 2018 de relais) et Anna Olasz (vice-championne du monde du 25 km en 2015).

Sur la course masculine, Axel Reymond (4e) s’est fait souffler le podium par le Hongrois Kristof Rasovszky, vice-champion olympique en titre. Julien BIGORNE

 

>>> Les résultats complets

Meeting national : les étincelles de Duteil

Ici sur le podium du 1 500 m nage libre aux côtés de son coéquipier Lucas Falla, Valentin Duteil (JETS de Sarcelles) a remporté le 800 m du Meeting national du Grand Chalon (photo : DR). 

Organisé du 11 au 13 février à Chalon-sur-Saône, le meeting national du Grand Chalon a permis à plusieurs JETS de Sarcelles d’affûter leurs armes avant les prochaines échéances (Meeting Francily, France N2, France élites…). Valentin Duteil a laissé la meilleure impression. Le protégé de Magali Merino a remporté le 800 m en 8’30’’29 (2’’5 devant Hugo Jean), fini 2e sur 1 500 m en 16’13’’41 (juste devant son coéquipier Lucas Falla, crédité d’un temps de 16’28’’48) et 3e sur 400 m nage libre en 4’07’’11.

Jordan Pothain s’est imposé sur 200 m nage libre en 1’49’’35, reléguant son dauphin, le Tunisien Ahmed Jouadi à 4’’5, avant de finir 3e sur 50 m papillon en 25’’10. On notera également la très belle prestation de Prisca Falla, 6e de la finale A du 200 m brasse en 2’51’’57, alors qu’elle n’est que junior 1. Julien BIGORNE

 

 

5 km : record national pour Schouten

Marcel Schouten (JETS de Sarcelles) est le nouveau recordman des Pays-Bas du 5 km indoor (photo : Julien Bigorne)

 

Le 29 janvier au Centre aquatique Christiane et Guy Canzano, Marcel Schouten a battu, à 28 ans, le premier record des Pays-Bas de sa carrière. À l’occasion des Championnats de France, qu’il a achevé à la 4e place, le sociétaire des JETS de Sarcelles a couvert les 5 kilomètres en indoor en 53’52’’93, soit 14 secondes de mieux que Maarten van der Weijden (champion olympique du 10 km à Pékin en 2008). Le précédent record néerlandais datait du 15 février 2008 et même Ferry Weertman (champion olympique 2016 du 10 km) ne l’avait pas amélioré.

Record des Pays-Bas battu de 14 secondes

«Je revenais d’un quatre semaines de stage en altitude dans les Pyrénées. Je n’étais pas spécialement préparé pour cette course et je n’avais aucune idée de ce que j’étais capable réaliser. Un chrono sous les 55 minutes me semblait déjà parfait au vu de ma préparation», a confié Marcel. «Après les premiers 1 500 mètres, j’étais d’ailleurs loin derrière. Mais j’ai bien récupéré. À un moment donné, j’ai commencé à dépasser des nageurs, à ma grande surprise. Et je n’ai fait qu’accélérer jusqu’au bout». Le protégé de Magali Merino a réussi un négative split, avec une deuxième partie de course plus rapide que la première. «Je ne me focalisais que sur les 100 mètres suivants à parcourir. Et ainsi de suite…Cette stratégie a bien fonctionné puisque j’ai réalisé les 100 derniers mètres en 59 secondes». Marcel Schouten a réalisé là le plus grand exploit de sa carrière, en bassin. En eau libre, il avait été champion d’Europe 2014 et vice-champion du monde 2015 du relais mixte mais aussi vainqueur de la Traversée du Lac Saint-Jean, au Canada (sur 10 km en 2018 et sur 32 km en 2019) et de la Capri-Napoli, en Italie (sur 36 km en 2020). Julien BIGORNE

 

Le top 10 néerlandais sur 5 km indoor : 1. Marcel Schouten (53’52, le 29/01/2022 à Sarcelles) ; 2. Maarten Van der Weijden (54’06, en 2008 à Eindhoven) ; 3. Alex Schelvis (54’16, en 2007 à Eindhoven) ; 4. Jorgos Skotadis (55’31, en 2017) ; 5. Job Keinhuis (55’39, en 2008) ; 6. Lars Bottelier (55’39, en 2019) ; 7. Chad Michau (56’18, en 2017) ; 8. Robin den Boer (56’39, en 2009) ; 9. Pepijn Smits (57’03, en 2014) ; 10. Max Visser (57’08, en 2019).

 

 

S'abonner à ce flux RSS