Evènements

Euro de 25 km : le crève-coeur des JETS

Axel Reymond n’a pas pu décrocher son 4e titre de champion d’Europe sur 25 km. À Ostia (Italie), l’épreuve, arrêtée dans la confusion après 18 km, a été annulée (photo : Stéphane Kempinaire / KMSP)

 

Le 25 km de l’Euro devait être le clou de la saison des JETS de Sarcelles. Arrêtée puis annulée alors que quatre de ses nageurs briguaient le podium, la course leur laisse des regrets.  

«On s’est fait voler. C’est horrible !». Le 20 août à Ostia, près de Rome (Italie), Magali Merino, entraîneur d’eau libre des JETS de Sarcelles, était atterrée. La course de 25 km des Championnats d’Europe a été arrêtée avant son terme puis annulée alors que quatre des six Sarcellois engagés étaient en lice pour le podium. Après deux changements d’horaire, l’épreuve avait débuté à 13 h avec beaucoup de vagues et de vent et un nombre de ravitaillements restreint. D’emblée, un arrêt de la course après 15 km planait en raison des conditions météos difficiles. «Dans ce cas, les organisateurs doivent informer les entraîneurs pour que ces derniers avertissent les nageurs qu’il ne reste qu’un tour à parcourir. Or ici, pas d’arrêt de prononcer et tous les nageurs qui n’ont pas les mêmes infos», soupire l’entraîneur.

Confusion totale

Après 18 km de course et 3 h 30 d’efforts, trois nageurs italiens (Furlan, Verani et Sanzullo) sont en tête après avoir sauté volontairement deux ravitaillements et fait exploser le peloton. Alors que l’arrêt de l’épreuve n’est pas prononcé, ils vont toucher la plaque d’arrivée dans un chenal fermé et dépourvu de juges. Le Sarcellois Axel Reymond, alors 4e devant son coéquipier Marcel Schouten, continue avant d’être stoppé plus loin par un scooter des mers. La course s’arrête ainsi dans la confusion totale, y compris pour les féminines, alors que Caroline Jouisse est largement en tête et Lara Grangeon-De Villele en seconde position.

Nageurs lésés

Les organisateurs, dans l’incapacité d’établir un classement pourtant prévu par le règlement de la natation d’eau libre, annoncent l’annulation de l’épreuve et l’impossibilité d’un report. Un crève-cœur pour les JETS. Axel Reymond n’a pas été champion d’Europe pour la 4e fois. Marcel Schouten n’a pas été le premier Néerlandais depuis 1993 médaillé sur l’Euro de 25 km. Caroline Jouisse n’a pas été chercher une médaille d’or continentale qui lui tendait les bras. Lara Grangeon-De Villele n’a pas pu savourer un podium quasiment acquis. Matthieu Magne et Alexandre Verplaetse, qui honoraient leur première sélection en équipe de France, n’ont pas eu la joie d’être classés. Leurs nombreuses heures d’efforts ont été bien mal récompensées. Même la médaille de bronze acquise le lendemain par Madelon Catteau et Axel Reymond sur le relais mixte 4x1 250 m n’a pas ôté cette amertume tenace. Julien BIGORNE

 

>>> Article paru dans La Gazette du Val-d'Oise du 31 août 2022, page 32 (voir : la rubrique Presse)

>>> Retrouvez toutes les réactions des nageurs dans L'Esprit Club n°78