Evènements

Live des France élites 2020 : jour 3

Deux titres à 35 minutes d'intervalle pour l'AAS Sarcelles Natation 95. Lara Grangeon a décroché son 9e titre de championne de France élite en grand bassin sur 200 m papillon avant que sa coéquipière Fanny Deberghes ne conserve pour deux centièmes sa couronne sur 200 m brasse (photo : Julien BIGORNE).

Live, commentaires et réactions : Julien BIGORNE

21H05 – Merci de nous avoir suivi. Rendez-vous demain à 9H00 pour le live de la 4e et dernière journée des Championnats de France élites en grand bassin. Au programme : Souhail Hamouchane (à la ligne d’eau n°8, de la 2e série lente du 100 m nage libre, à 9H46), Leslie Belkacemi (à la ligne d’eau n°8, de la 1re série rapide du 100 m papillon, à 11H18), Clément Kukla (à la ligne d’eau n°5, de la 1re série lente du 1 500 m nage libre, à 12H02), Malek Louissi (à la ligne d’eau n°7, de la 2e série lente du 1 500 m nage libre, à 12H19) et Léo Ouabdesselam (dans la 3e série lente du 1 500 m nage libre, à 12H35).

21H00 - Fin de cette 3e journée des Championnats de France élites en grand bassin à Saint-Raphaël. Une journée qui restera historique pour l’AAS Sarcelles Natation 95 avec les titres de Lara Grangeon sur 200 m papillon et de Fanny Deberghes sur 200 m brasse. Krystyna Panchishko avait terminé 8e sur 1 500 m nage libre. Ludivine Blanc avait fini 9e (soit 1re de la finale B) sur 50 m nage libre. Claire Six (19e sur 1 500 m nage libre et 30e sur 200 m papillon) et Leslie Belkacemi (29e du 100 m dos) avaient également participé à la fête.

20H45 – L’instant statistique. Fanny compte désormais 19 titres de championne de France élite (petit et grand bassin confondus). C’est son 37e podium aux Frances élites. Impressionnant !

20H40CÉRÉMONIE PROTOCOLAIRE DU 200 M BRASSE. Fanny Deberghes reçoit sa deuxième médaille d’or sur ce championnat après celle sur 50 m, jeudi. La Sarcelloise est passée près de rééditer son triplé de l’an dernier. Il lui aura seulement manqué un peu de force dans les 20 derniers mètres de sa finale du 100 m, hier soir.

20H35 QUELLE SOIRÉE FANTASTIQUE POUR L’AAS SARCELLES NATATION 95. Pour la première fois de son histoire, le club valdoisien a décroché deux titres à 35 minutes d’intervalle aux Championnats de France élites en grand bassin.

20H30FANNY DEBERGHES SE RAPPROCHE DU RECORD DE CORALIE DOBRAL. Déjà lauréate en 2015, 2017 et 2019, notre représentante égale, avec ce quatrième titre sur 200 m brasse, la performance de Karine Brémond (lauréate de 1997 à 2000 / Ndlr : également lauréate sur la période des Championnats été et hiver entre 1992 et 1996) et se rapproche du record de cinq victoires détenu par Coralie Dobral (victorieuse en 2007, 2011, 2012, 2013 et 2014).

20H29TROISIÈME VICTOIRE SUR CE CHAMPIONNAT POUR L’AAS SARCELLES NATATION 95 !!! Le club bat son record de 2015.

20H28MAGNIFIQUE !!!!!!!!!!!!! VICTOIRE DE FANNY DEBERGHES !!!!! La sociétaire de l’AAS Sarcelles Natation 95 décroche là le quatrième titre de championne de France élite en grand bassin de sa carrière sur 200 m brasse. Elle devance Camille Dauba…de deux centièmes ! 2’27’’65 contre 2’27’’67. Justine Delmas complète le podium.  

20H27ÇA VA SE JOUER À LA TOUCHE. FANNY DEBERGHES ET CAMILLE DAUBA SONT AU COUDE À COUDE !!!

20H27 – ALLEZ FANNY !!!!! La sociétaire de l’AAS Sarcelles Natation 95 grignote son retard. A 20 m de l’arrivée, elle est quasiment revenue à la hauteur de Camille Dauba.

20H27 – CAMILLE DAUBA ACCROIT SON AVANCE ! Après 150 m de course, Camille Dauba devance Fanny de 23 centièmes. Justine (3e à 71 centièmes) ne suit plus la cadence. Elle ne devrait pas être titrée ce soir.

20H26 – ÇA SE RESSERRE ! Au passage au 100 m, Camille Dauba est repassée devant. Fanny suit à 14 centièmes et Justine Delmas à 17 centièmes. Comme prévue, la lutte est serrée.

20H26 – FANNY EN TETE APRES 50 M !!!! Temps de réaction canon de Camille Dauba (Sarreguemines) et de Chloé Braun (Dauphins du Toec). Mais Fanny a pris un bon départ aussi. La Sarcelloise est en tête aux 50 m. Camille Dauba est 2e à 4 centièmes et Justine Delmas 3e à 25 centièmes.

20H24 – Les concurrentes du 200 m brasse sortent de la chambre d’appel. Fanny Deberghes affrontera dans quelques instants Emma Perez (à la ligne n°1, championne de France junior 2019) ; Adèle Blanchetière (à la n°2, championne de France universitaire 2018 sur 100 m brasse) ; Camille Dauba (à la n°3, vice-championne de France en 2017 et en 2019 ; 24e de l’Euro 2019 en petit bassin ; une sérieuse candidate qui vise aussi les JO de Tokyo) ; Justine Delmas (à la n°4, titrée hier sur 100 m…à seulement 15 ans ; elle détient tous les records de France de 13 à 17 ans sur 200 m brasse) ; Fantine Lesaffre (à la n°6, championne de France en 2018 ; titrée ces deux derniers jours sur 200 m 4 nages et sur 400 m 4 nages ; elle vient aussi de disputer la finale du 200 m papillon) ; Laure Barreau (à la n°7, championne de France des moins de 16 ans en 2016 et en 2017) et enfin Chloé Braun (à la n°8, finaliste hier sur 100 m brasse).

20H20 – La cérémonie protocolaire a pris un peu plus de temps que prévu. La course de 200 m brasse va débuter avec 5 minutes de retard.

20H18 – Nous sommes promis dans moins de dix minutes à de nouvelles émotions fortes. Fanny Deberghes va en effet disputer à la ligne d’eau n°5, la finale A du 200 m brasse. Sur cette course, l’Aas Sarcelles Natation 95 peut égaler son record de victoires sur un même championnat (3, en 2014). Fanny vise son quatrième titre national élite dans sa discipline favorite. Elle s’était imposée en 2015 (devant Lara Grangeon-De Villele, désormais sa coéquipière), puis en 2017 et en 2019 (devant Camille Dauba). Elle n’a jamais fait moins bien que deuxième depuis 2013. Espérons toutefois que Fanny ne revivra pas la frustration de 2016 (devancée de deux centièmes pour le titre par Laura Paquit).

20H10 - CEREMONIE PROTOCOLAIRE DU 200 M PAPILLON. Lara Grangeon-De Villele reçoit sa médaille d'or, sur la plus haute marche du podium. Un grand moment dans l'histoire de l'AAS Sarcelles Natation 95.  

19H55DEUXIÈME TITRE POUR L’AAS SARCELLES NATATION 95 SUR CE CHAMPIONNAT. Lara Grangeon-De Villele décroche là son 20e titre et son 30e podium aux Championnats de France élites en grand bassin.

19H53C’EST FAIT !!!!! LARA GRANGEON-DE VILLELE CHAMPIONNE DE FRANCE ELITE POUR LA 9E FOIS SUR 200 M PAPILLON. La sociétaire de l’AAS Sarcelles Natation 95 est une grande championne qui s’est imposée, à l’expérience. Son chrono : 2’10’’91. Elle est félicitée par la Niçoise Lilou Ressencourt, deuxième en 2’12’’13. La Suissesse Borer et Tabatha Avetand, arrivées en 2’17, complètent le podium.

19H52ACCÉLERATION IRRESISTIBLE DE LARA GRANGEON !!!! La Sarcelloise va s’imposer et décroché son 9e titre de championne de France élite sur 200 m papillon.

19H52LARA GRANGEON-DE VILLELE REVIENT A LA HAUTEUR DE LILOU RESSENCOURT ! A 40 mètres de l’arrivée, le suspense est à son comble.

19H52LARA SE RAPPROCHE DE RESSENCOURT !!!!! Après 150 mètres de course, Lara Grangeon-De Villele n’est plus qu’à 43 centièmes de Lilou Ressencourt, une épatante nageuse de 17 ans qui déjoue tous les pronostics. Borer est 3e, mais décrochée.

19H51PASSAGE AU 100 M. Fantine Lesaffre a craqué. C’est désormais Lilou Ressencourt qui est en tête. Mais Lara s’est replacée à la seconde place à 51 centièmes.

19H51 DÉPART DE LA FINALE A DU 200 M PAPILLON. C’est l’inusable Fantine Lesaffre qui a pris le meilleur départ. Elle précède Lilou Ressencourt et Fanny Borer. Après 50 m, Lara est 4e.

19H50 – Les concurrentes du 200 m papillon sortent de la chambre d’appel. Lara va affronter Camille Cottier (à la ligne 1, sa dauphine en 2019), Alexia Bouteilly (à la n°2, toujours finaliste depuis 2017 mais jamais mieux placée que 6e), Juliette Marchand (à la n°3, vice-championne de France en 2018), Lilou Ressencourt (à la n°5, 2e du 200 m dos à seulement 16 ans en 2019 et 4e du 400 m 4 nages, hier), Fanny Borer (championne de Suisse du 200 m dos), Tabatha Avetand (une jeune Beauvaisienne de 15 ans qui a amélioré son record de 2 secondes en séries) et Fantine Lesaffre (déjà sacrée championne de France élite 2020 sur 200 m 4 nages et 400 m 4 nages, ces deux derniers jours).

19H49 – L’énumération de ces victoires témoigne du parcours incroyable de Lara Grangeon-De Villele. Mais une statistique le résume peut-être encore mieux. Dans quelques instants, la protégée de Philippe Lucas peut décrocher son 20E titre et son 30E podium aux Championnats de France élites en grand bassin. EXCEPTIONNEL !

19H47LA PRESSION MONTE !!!! Dans quatre minutes maintenant, Lara Grangeon va disputer à la ligne d’eau n°4 la finale A du 200 m papillon. La sociétaire de l’AAS Sarcelles Natation 95 vise son neuvième ( !) titre de championne de France élite en grand bassin dans cette spécialité. C’est simple : elle a remporté toutes ses finales depuis 2011, sachant qu’elle n’avait pas disputé l’édition 2013. À chaque fois, la native de Nouméa a battu des stars : Aurore Mongel (6e des Mondiaux 2009) en 2011 et 2012 ; Marie Wattel (8e des Mondiaux 2019 sur 100 m papillon) de 2014 à 2016 ; l’Américaine Kimberly Vandenberg (vice-championne du monde en 2007) sur l’édition 2011 ; la Tchèque Barbora Zavadova (vice-championne du monde universitaire 2015) sur l’édition 2014 ; l’Américaine Kelsi Worrell l’année même de son titre de championne olympique du 4x100 m 4 nages en 2016 et enfin à trois reprises (en 2015, 2017 et 2018) la Néerlandaise Sharon Van Rouwendaal (championne olympique du 10 km en 2016).

19H45 – La série rapide du 1 500 m nage libre vient d’être remportée par la Russe Anastassia Kirpitchnikova en 15’53 devant la Toulousaine Adeline Furst (sacrée championne de France en 16’41) et Aurélie Muller en 16’45. À la suite de cette course, les résultats de nos deux représentantes (qui ont nagé ce matin) sont connus. Krystyna Panchishko est 8e et Claire Six 19e. Un « top 8 » supplémentaire pour l’AAS Sarcelles Natation 95 ! Krystyna Panchishko aura porté haut les couleurs du club : 3e sur 400 m 4 nages, 5e sur 800 m nage libre et 8e sur 1 500 m nage libre. Claire n’a pas démérité. De toute façon, elle avait déjà réussi en septembre dernier, les Championnats de France de sa spécialité, c’est-à-dire l’eau libre.

19H30 – Départ de la série rapide du 1 500 m nage libre dames. Les résultats finaux de Krystyna Panchishko et de Claire Six dépendront de cette course. Pour l’instant, les deux Sarcelloises sont 3e et 11e du classement provisoire. Malheureusement, Krystyna, qui a réussi à améliorer son record ce matin (17’13) ne devrait pas pouvoir rester sur le podium. Les huit concurrentes qui s’élancent maintenant ont en effet des chronos d’engagement compris entre 16’26 et 16’52. Néanmoins, un top 10 reste possible pour la protégée de Philippe Lucas et de Xavier Idoux.

18H25 – Interruption. La compétition reprendra à 19H30 et sera diffusée en direct sur France 4 (https://mobile.france.tv/France-4/direct.html)

18H22 SUPERBE ACCELERATION DE LUDIVINE !!!! C’EST GAGNÉ !!! Ludivine Blanc remporte la finale B du 50 m nage libre dans un chrono de 26’’02 (9 centièmes de mieux que ce matin). Notre représentante finit donc 9e au général, devançant Assia Touati (26’’16) et Faustine Prouff (26’’18). Son retour au premier plan fait plaisir à voir.

18H21 – Temps de réaction moyen pour Ludivine. Mais la Sarcelloise relance tout de suite et remonte à la hauteur de Faustine Prouff et Assia Touati, en tête.

18H20DERNIERE COURSE DE LUDIVINE BLANC. La sociétaire de l’AAS Sarcelles Natation 95 va disputer sa dernière course dans ce Championnat de France élite 2020 en grand bassin. La protégée de Raphael Raymond est passée près de la qualification en finale A du 50 m nage libre, ce matin grâce à son bon chrono (11e en 26’’11). Mais il lui a manqué 26 centièmes pour rejoindre Mélanie Hénique, Charlotte Bonnet et Béryl Gastaldello et pour tenter de faire mieux que sa meilleure perf’ jusqu’ici (6e en 2018). Elle va donc disputer la finale B (places de 9e à 16e) à la ligne d’eau n°3. Elle sera opposée à plusieurs Franciliennes habituées du Meeting national de Sarcelles : Faustine Prouff (Vanves), Maëlle Lecanu (Stade Français), Maria-Elena Letang et Assia Touati (à laquelle elle avait chipé le record de France universitaire du 100 m nage libre en petit bassin, en 2018).

13H10 – Fin de la session matinale. La compétition reprend à 17H30. À suivre ce soir : Ludivine Blanc (à la ligne n°3 en finale B du 50 m nage libre, à 18H21), la série rapide du 1 500 m nage libre dame à 19H30 pour connaître les résultats définitifs de Krystyna Panchishko et de Claire Six ; Lara Grangeon-De Villele (à la ligne n°4 en finale A du 200 m papillon, à 19H51) et Fanny Deberghes (à la ligne n°5 en finale A du 200 m brasse, à 20H23).

13H05KRYSTYNA TROISIÈME DU CLASSEMENT PROVISOIRE. Après la dernière série lente, Krystyna Panchishko est pour l’instant troisième du classement du 1 500 m nage libre avec 17’14 derrière Samantha Arevalo (16’55) et Madelon Catteau (16’59). Ça ne suffira sans doute pas pour une médaille, car ce soir à 19H30, la dernière série réunit Lisa Pou (championne de France du 25 km), Océane Cassignol (championne de France du 5 et du 10 km), Anastasia Kirpitchnikova (championne de France du 4x1250 m en eau libre) ou encore Aurélie Muller (championne du monde 2015 et 2017 du 10 km). De son côté, Claire Six occupe la 11e place du classement provisoire en 17’49.

12H46KRYSTYNA REMPORTE SA SÉRIE. L’Ukrainienne améliore son record personnel en 17’13’’68 et devance Emma Calvo de quatre secondes.

12H29KRYSTYNA PANCHISHKO AU DEPART DU 1 500 M NAGE LIBRE. La sociétaire de l’AAS Sarcelles Natation 95 figure à la ligne d’eau n°4 de la seconde série lente aux côtés notamment de Clémence Coccordano et d’Emma Calvo. Son record personnel est 17’14’’09. La protégée de Philippe Lucas va devoir de nouveau pulvériser son record personnel pour espérer monter sur le podium.

12H28 – Claire finit sixième en 17’49’’86. Sa série a été remportée par l’Équatorienne Samantha Arevalo en 16’55’’ devant Madelon Catteau (16’59) et Maud Rodriguez (17’14).

12H11Claire Six au départ de la première série lente du 1 500 m nage libre dames. Il s’agit de sa deuxième épreuve de la matinée, après le 200 m papillon. Le temps de référence de Claire est 17’19’’40 depuis 2017. La protégée de Magali Merino retrouve dans cette série l’Equatorienne Samantha Arevalo (vice-championne du monde 2017 du 10 km) et Madelon Catteau (triple championne de France junior 2 en 2020 en eau libre).

12H10 CE SERA UNE FINALE B POUR LUDIVINE BLANC. Sa belle prestation tout à l’heure sur 50 m nage libre (en tête après les séries lentes en 26’’11) avait laissé entrevoir une perspective de finale A pour la Sarcelloise. Malheureusement, il lui aura manqué 26 centièmes. Le niveau a été très dense en série rapide et la dernière qualifiée pour la finale A (Margaux Fabre) a réalisé un temps de 25’’85. Onzième au terme des séries, Ludivine disputera la finale B du 50 m nage libre à 18H20.

11H56 VICTOIRE DE FANNY DANS LA DERNIÈRE SERIE DU 200 M BRASSE. La sociétaire de l’AAS Sarcelles Natation 95 remporte la dernière série du 200 m brasse en 2’29’’00 devant Camille Dauba (2’29’’33) et Fantine Lesaffre (2’33’’75). Sur l’ensemble des séries, elle termine 2e à une seconde de Justine Delmas. On retrouve Fanny à 20H23 pour la finale A du 100 m brasse.

11H55 PRODIGIEUX !!!!! Justine Delmas vient de claquer un 2’27’’99 en séries du 200 m brasse. Un chrono à seulement 21 centièmes du minima pour les Championnats d’Europe de Budapest. Décidemment, Fanny aura une sacrée concurrence sur ce 200 m brasse (sa discipline favorite). Elle retrouve dans un instant Camille Dauba et Fantine Lesaffre (ses dauphines de l’an dernier) dans la dernière série. GO FANNY !

11H53DEBERGHES VS DELMAS, DÉBUT DE L’ACTE III. Dans quelques instants, Fanny Deberghes, déjà double médaillée sur ces Championnats de France élites en grand bassin, retrouve sur son chemin Justine Delmas (le jeune prodige du Cno Saint-Germain âgée de 15 ans), sur le 200 m brasse. Petit rappel : notre représentante avait remporté le 50 m avant que sa rivale ne s’impose hier sur le 100 m. Ce début d’acte III se fait à distance puisque Justine est dans la première série et Fanny dans la seconde.

11H42 – Les séries rapides du 100 m dos dames sont désormais terminées. Leslie Belkacemi ne disputera malheureusement pas la finale C (pour l’attribution des 17e à 24e places). Elle termine en effet 29e en 1’07’’01, au terme des séries. On devrait la retrouver plus à son avantage demain à 11H18, sur 100 m papillon. Surtout au vu de son excellente prestation d’hier sur le 50 pap’.

11H24VICTOIRE EN SÉRIES DE LARA GRANGEON-DE VILLELE ! La multiple championne de France remporte sa série en 2’13’’82 devant Juliette Marchand (2’16’’08) et Camille Cottier (2’18’’25). Elle termine en tête sur l’ensemble des séries, neuf centièmes devant Lilou Ressencourt. On retrouvera Lara pour la finale A du 200 m papillon, à 19H51. Claire Six s’arrête en séries (30e en 2’38).

11H22C’EST PARTI POUR LARA !!! Très bon départ de la Sarcelloise qui vient de créer un petit écart sur Juliette Marchand et sur Camille Cottier.

11H21 – La première série rapide du 200 m papillon vient de s’achever. Désormais, le temps de référence est la propriété de la Niçoise Lilou Ressencourt en 2’13’’91.

11H20 – Nous vous rappelons que si le 200 m papillon est l’une de ses disciplines initiales et favorites, Lara s’est orientée vers l’eau libre en 2017. La nageuse originaire de Nouvelle-Calédonie était devenue médaillée de bronze aux Mondiaux de 25 km en 2019. En 2021, elle disputera à Tokyo ses troisièmes Jeux Olympiques, dans une troisième discipline. Le 10 km après le 400 m 4 nages et le 200 m papillon.

11H18LARA GRANGEON-DE VILLELE ENTRE EN CHAMBRE D’APPEL. Dans quelques instants, la sociétaire de l’AAS Sarcelles Natation 95 va disputer la dernière série rapide du 200 m papillon. La tenante du titre sera à la ligne d’eau n°4 et retrouvera la vice-championne de France, Camille Cottier (Antibes, à la ligne n°5). Victime il y a quelques semaines d’une fissure du talon, la protégée de Philippe Lucas ne dispute cette année « que » le 200 m papillon. Mais son objectif est bel et bien de décrocher dans cette spécialité son neuvième titre national depuis 2011. La dernière à l’avoir battue en finale d’un 200 m papillon est Aurore Mongel (6e des Mondiaux 2009 à Rome). C’était il y a dix ans.

10H00 – C’est la pause matinale. Reprise de la compétition à 11H15.

9H55LUDIVINE TOUJOURS EN TÊTE DES SÉRIES DU 50 M NAGE LIBRE. La dernière série lente, remportée par Émilie Boisrenoult en 26’’55, a été moins rapide. Une renaissance pour Ludivine. Sa patience et ses efforts entrepris après sa péricardite ont été récompensés. On va attendre le passage des séries rapides en espérant que la sociétaire de l’AAS Sarcelles Natation 95 puisse se qualifier en finale A. Son temps (26’’11) lui aurait permis sur la dernière édition d’être huitième et dernière qualifiée. Croisons les doigts.

9H53OUOUUUUUUUUH !!! VICTOIRE EN SÉRIE DE LUDIVINE EN 26’’11. La Sarcelloise devance de deux dixièmes Maëlle Lecanu et Anastasia Urbaniak. Désormais, il faut patienter.

9H52LUDIVINE BLANC DE RETOUR SUR 50 M NAGE LIBRE. Après toutes ses galères, rien que ça, c’est énorme. La sociétaire de l’AAS Sarcelles Natation 95 est à la ligne d’eau n°8 de la 3e série lente du 50 m nage libre. Son record personnel est 25’’80.

9H22 – Après les séries lentes, Leslie occupe actuellement la 13e place en séries du 100 m dos. Ça va être compliqué pour une place en finale C au vu de la densité à venir dans les séries rapides. Verdict à 11H42.

9H17 – Troisième place pour Leslie dans cette première série, en 1’07’’01. Carla Mailharrou (Grenoble 38) s’est imposé en 1’06’’95 devant Nayla Nicolo (Mérignac, 1’06’’98).

9H16Leslie Belkacemi est le plot de départ. Après avoir décroché la première finale A de sa carrière hier (7e du 50 m papillon), la protégée de Raphaël Raymond va tenter d’obtenir son meilleur résultat sur 100 m dos (jusqu’ici la 12e place obtenue en 2017). Elle n’a plus nagé depuis un long moment dans cette spécialité. Mais sa forme du moment peut conduire à une bonne surprise, même si son record personnel (1’03’’73) semble hors de portée. On la retrouve à la ligne d’eau n°7 de la première série lente.

9H06Claire Six prend la 8e et dernière place du 200 m papillon en 2’38’’71. Mais rien d’inquiétant pour l’héroïne sarcelloise des derniers Championnats de France en eau libre (titrée chez les juniors 3 sur 10 et 25 km). Il faudra tout donner tout à l’heure sur 1 500 m nage libre.

9H04CLAIRE SIX AU DÉPART. La protégée de Magali Merino va disputer la première série lente du 200 m papillon. Comme Malek Louissi, ce sera une mise en route avec le 1 500 m nage libre, en fin de matinée. Claire Six est à la ligne d’eau n°7, juste à côté de Célia Heurtaux, l’une des protégées de Philippe Lucas.

9H02 – Atteindre la référence en nombre de finale A (14) est quasi mission impossible. En revanche, le seuil de 10 peut être atteint pour la 4e fois en 24 éditions.

9H01 – Après deux jours de compétition, le club compte déjà 1 titre et 3 médailles, ainsi que 5 places en finales A (top 8). Pour battre son record dès aujourd’hui, il faudrait que Lara Grangeon-De Villele remporte le titre pour la 9e fois sur 200 m papillon et que Fanny Deberghes conserve sa couronne sur 200 m brasse. Pour égaler le record de médailles, il faudrait que Krystyna Panchishko, bien qu’en série lente, parvienne à monter sur le podium du 1 500 m nage libre.

9H00LE MEILLEUR BILAN DU CLUB PEUT ÊTRE BATTU DES AUJOURD’HUI. Dès cette 3e journée, l’AAS Sarcelles Natation 95 peut battre son meilleur bilan aux Championnats de France élites en grand bassin (2 victoires en 2014) et se rapprocher de son record de médailles (6 en 2016). Petit rappel historique, la compétition existe depuis 1997. Alison Lamarre avait été la première représentante du club à monter sur le podium (3e du 100 m papillon en 1998). Diane Bui Duyet avait été la première médaillée d’argent (2e sur 100 m papillon en 2011) et Anthony Pannier le premier vainqueur (1er sur 1 500 m nage libre en 2012). La plus forte représentation de l’AASS Natation 95 avait été atteinte en 2015 et en 2016 avec 14 participants (un seuil qui aurait été dépassé cette année sans les mesures sanitaires qui ont conduit à une limitation du nombre d’engagés) ; son nombre maximum de finales A avait été enregistré en 2014 (14).

8H45 – Aujourd’hui, Claire Six sera la première à monter sur le plot de départ, pour l’AAS Sarcelles Natation 95. La protégée de Magali Merino sera la seule sociétaire du club à enchaîner deux épreuves le même jour : la 1re série lente du 200 m papillon à 9H04 puis la 1re série lente du 1 500 m nage libre, à 12H11. Ensuite, nous pourrons suivre Leslie Belkacemi (en 1re série lente du 100 m dos, à 9H16), Ludivine Blanc (dans la 3e série lente du 50 m nage libre, à 9H52), Lara Grangeon-De Villele (dans la dernière série rapide du 200 m papillon, à 11H22), Fanny Deberghes (dans la dernière série rapide du 200 m brasse, à 11H56) et Krystyna Panchishko (dans la 2e série lente du 1 500 m nage libre, à 12H29).

8H30 – Bienvenue au stade nautique Alain Chateigner à Saint-Raphaël, dans le Var, pour suivre la 3e journée des Championnats de France élites en grand bassin. Hier, l’AAS Sarcelles Natation 95 a connu une superbe journée. Fanny Deberghes a décroché la médaille d’argent sur 100 m brasse en 1’09’’02. Krystyna Panchishko s’est adjugé celle de bronze sur 400 m 4 nages en 4’49’’05, en améliorant nettement son record personnel. Leslie Belkacemi (7e sur 50 m papillon en 27’’97) a disputé la première finale A de sa carrière. Léo Ouabdesselam a réalisé la meilleure performance française de la saison chez les 18 ans sur le 800 m nage libre (8’17’’81). Carmella Kitching a terminé pour la quatrième année de suite dans le top 10 sur 100 m brasse (9e en 1’11’’57). Clément Kukla a réalisé un bon 800 m nage libre (17e) ce qui est encourageant en vue du 1 500 m nage libre, dimanche. Souhail Hamouchane (24e sur 50 m nage libre) a manqué de quelques centièmes la finale C qui aurait pu lui permettre de retenter le minima marocain pour les JO de Tokyo. Enfin, Malek Louissi a débuté en douceur la compétition (34e sur 200 m papillon) avant le 1 500 m où il donnera sa pleine mesure.

Live, commentaires et réactions : Julien BIGORNE