Actualités

Rétro : Golden Tour 2018 à Sarcelles

Le 11 décembre 2019, soit un an après l’événement, Laurent Swimming Officiel (suivi par 11 000 amis sur Facebook et 3 000 followers sur Instagram) revenait sur le Golden Tour Ffn Camille Muffat à Sarcelles. Morceaux choisis.

 

Aujourd'hui je vais vous parler d'amour et de natation, avec deux figures emblématiques de la natation Française et du bénévolat; Monsieur et Madame Guy et Christiane Canzano.

Mais comment parler de Guy sans parler de Christiane et comment parler de Christiane sans parler de Guy..... Mystère...

Je vous pose la question. Combien de piscine en France porte le nom d'un couple dévoué à la natation...? Réponse ? Une seule, celle de Sarcelles dans le Val d’Oise.

Il est quasiment impossible en quelques mots de présenter le Président Canzano.

En le voyant déambuler pendant ces trois jours de compétition. J'ai tout de suite compris que cet homme à l'œil rieur et au verbe précis, sait mener sa monture, tant par ses conseils que par son écoute. Ce bénévole baroudeur du bassin de 89 ans allie finesse et mots pesés. Je vous donne en référence le petit mot flatteur que celui-ci a adressé, lors de l'apéritif dînatoire à un politique, en revalorisant le mérite que ce monsieur avait en gérant un des plus gros budget d'Ile-de-France, mais que la subvention pour son club n'était pas tout à fait à la hauteur de ce gros budget. Mais tout cela Monsieur Guy le distille avec finesse, sourire et précision.... Oui c’est ça le métier !!!

Pour mieux comprendre... Guy

Guy est un des derniers dinosaures de la natation Française. C'est un dandy de l'eau chlorée. Il a fondé l'A.A.S Sarcelles Natation il y a maintenant 52 ans et il en est toujours le président. Lors d'une interview il y a environ cinq ans dans le Parisien, il racontait :

« À l'époque en 1966, j'ai appris dans une maison de quartier que le maire de l'époque voulait construire une piscine. De là est venue mon idée de créer un club de natation afin de faire naître quelque chose dans ce quartier. Mais jamais je n'aurais pensé être encore là, d'abord parce que tous mes collègues ont cassé leur pipe... »

Voilà pour la naissance du club et pour la volonté il disait :

« Vous savez, l'argent, c'est le nerf de la guerre, mais on peut aussi se battre avec les tripes »,

juge le dirigeant, bénévole depuis ses débuts. « Sarcelles est tellement décrié. Alors si je peux avoir contribué à changer l'image de la ville, je partirai avec une satisfaction qui n'a pas de prix. »

Pour moi Guy a tout compris du rôle de président. Prendre des risques pour les autres ; pour sa passion. C’est un homme hors du temps, dans l'air du temps…

Mais cela ne se fait pas sans une femme incroyable et exceptionnelle, Christiane. Mais comment ne pas l'être pour vivre avec un Zigoto comme Guy !

Ce binôme a un fluide qui revalorise la personne à qui il prête attention. Ce duo vous donne de la volonté, vous fait croire encore plus en l’humain et à ses forces.

Je suis venu à l'invitation de Guy à la Golden Tour Camille Muffat 2018 à Sarcelles, car je trouvais étrange, surprenant, curieux et inattendu que ce grand monsieur de la natation Française à 89 ans prête un regard à ce que je fais et à ce que je suis. Je l’avoue je n'ai pas regretté...

Ce monument de l’eau m'a envoyé il y a un mois environ ce petit message, qui je dois le dire m’a beaucoup touché, je ne pense qu'il ne m'en voudra pas si je vous dévoile celui-ci.

« Cher Laurent. C'est toujours un immense plaisir de te lire. De plus, dans mon for intérieur, je suis fier de me situer dans ton entourage. Je pense que notre passion commune, désintéressée est ce lien indestructible. Pour en revenir à cette Golden Tour Camille Muffat à Sarcelles, je ne vous parlerai pas de résultats, je laisse à nouveau cette réflexion aux grands techniciens. Pour terminer, je souhaite encore une fois remercier les gens qui sont venus à ma rencontre et qui ont brisé le mur de la virtualité. Et n’oublions pas que ce Golden Tour se nomme Camille Muffat ».

Encore un grand Bravo aux bénévoles qui ont œuvré sous la baguette de Guy Canzano pour cette organisation. À bientôt sur le chemin des piscines...

Inscriptions au club jusqu'au 2 juillet

Les pré-inscriptions pour la saison 2020-2021 à l'AAS Sarcelles Natation ont débuté le 15 juin et se poursuivent jusqu'au 2 juillet. Rendez-vous du lundi au vendredi de 15h30 à 19h au secrétariat du club (Centre aquatique intercommunal Christiane et Guy Canzano, Complexe Sportif Nelson Mandela / avenue Paul Langevin, 95200 Sarcelles). Vous aurez ensuite la possibilité de vous inscrire, à la rentrée début septembre.

Victoire collective à la Guytou's Cup

De gauche à droite, au premier rang : Haykel Beladaci, Ilhem Bejaoui, Alexandre Loye, Sully Philomène-Alexandrine, Ramy Elhosary, Yanis Alunga, Iliess Abdelkader et Soraya Abbadi. Au rang du milieu : Axel Reymond, Alexandre Verplaetse, Lylia Ferchichi, Matthieu Magne, Mohamed-Zaky Bekar, Claire Six et Massinissa Ait Mohand. Au rang du haut : Prisca Falla, Maxime Coranson-Beaudu, Elyes Zidani, Lucas Falla, Yassine Benkaddour et Lucas Hervas. (Photo : Julien BIGORNE)

 

Le 8 mars, l’AAS Sarcelles Natation 95 accueillait la 2e édition de la Guytou’s Cup, le Championnat du Val-d’Oise des 3 et 5 km indoor, créé l’an dernier par Guy Canzano. L’épreuve s’inscrivait dans la volonté du Comité départemental du Val-d’Oise de natation d’initier les jeunes âgés de 12 à 15 ans à l’eau libre (discipline d’ordinaire pratiquée en mer, lac et rivière). Elle a réuni 45 nageurs, pour la plupart membres du novateur Collectif Jeune Eau Libre valdoisien. Plusieurs exceptions et non des moindres figuraient à cette liste. En particulier Axel Reymond. Le sociétaire de l’AAS Sarcelles Natation 95 devait disputer à Eilat (Israël) une Coupe d’Europe d’eau libre. Mais l’épreuve a été annulée en raison du coronavirus. Le double champion du monde du 25 km a ainsi survolé l’épreuve de 5 km indoor, avant d’accorder une séance de dédicaces aux jeunes participants. Le symbole de la victoire collective de notre club, à laquelle Claire Six (1re du 5 km), Haykel Beladaci et Prisca Falla (lauréats du 3 km) ont bien contribué (Julien BIGORNE / www.sportspassion95.fr)

 

Les résultats de l’AASS Natation 95

Femmes

- 3 km : 1. P. Falla 42’24 ; 2. L. Ferchichi 43’25.

- 5 km : Seniors : 1. Six 1h04’14. Juniors 14-17 ans : 1. Abbadi 1h12’51.

Hommes

- 3 km : 1. Beladaci 40’35 ; 2. E. Zidani 41’30 ; 3. Elhosary 42’10 ; 6. S. Philomène-Alexandrine 43’35 ; 7. Alunga 44’08 ; 11. Abdelkader 44’50 ; 16. Loye 46’59.

- 5 km : Seniors : 1. Reymond 57’13 ; 2. Verplaetse 57’35. Juniors 14-17 ans : 1. Magne 1h00’27 ; 3. L. Falla 1h01’04 ; 4. Hervas 1h05’21 ; 5. Ait Mohand 1h05’52 ; 7. Benkaddour 1h16’53.

 

>>> Article sur la dédicace d'Axel Reymond

>>> Les photos de la Guytou's Cup

>>> Les photos de la dédicace d'Axel Reymond à la Guytou's Cup

Reymond brise la glace

Axel Reymond (au premier plan) devient champion de France et recordman de France du 1 000 m en eau glacée en 11'56''20 (photo : FFN).

 

Axel Reymond est double champion du monde du 25 km et triple champion du monde militaire en 2019 en eau libre. Autrement dit, un roc. Pourtant, le sociétaire de l’AAS Sarcelles Natation 95 s’attaquait à un réel défi, le 28 février à Samoëns (Haute-Savoie), en s’alignant sur le 1000 m des Championnats de France en eau glacée. Le protégé de Magali Merino n’avait encore jamais disputé de compétition de ce type, nécessitant d’évoluer dans une eau inférieure à 5°C uniquement vêtu d’un maillot de bain, d’un bonnet et de lunettes. «La veille, au Lac aux Dames, j’avais effectué un premier test sur 100 m, dans une eau à 3°C (10 degrés de moins que mon expérience la plus fraîche en eau libre). J’avais souffert et connu des douleurs indescriptibles aux mains. J’avais donc un peu peur pour le 1 000 m. Mon objectif était simplement de le finir ; jusque-là, seuls 18 Français y étaient parvenus depuis 2015», raconte le spécialiste de l’eau libre.

Première expérience en eau glacée

Le jour J, notre champion débute par un échauffement de 30 minutes (étirements et élastiques) dans un gymnase chauffé. Il rejoint ensuite la chambre d’appel vêtu de quatre couches de vêtements. Magali, son coach, l’accompagne en tant que chaperon jusqu’à la ligne d’eau du bassin de 25 m. Il a alors 5 secondes pour se dévêtir puis 5 secondes pour entrer dans l’eau à 4,6°C. Ses concurrents sont des spécialistes de la discipline qui ont l’habitude des bains de glace et des séances de cryothérapie ainsi que des entraînements mentaux en autohypnose. Le plus connu d’entre eux est Julien Zinsmeister, sacré champion du monde des 200 m, 450 m et 1000 m trois semaines plus tôt en Slovénie.

Titre et record nationaux

«Le départ brûle les mains et les pieds, mais ça part assez vite. Le froid vient alors et on a l’impression de nager avec des pagaies. Au bout de quelques minutes, le sang ne circule plus dans les avant-bras et aux extrémités des doigts. On en est réduit à balancer les coudes», décrit Axel. Après 200 m, le voilà seul en tête. Aux 500 m, il passe en 5’49, en avance sur les bases du record du monde. «Stéphane Lecat, le directeur national de l’eau libre, me faisait de grands signes. Je savais que j’étais en train de réaliser un gros chrono. Dans ces moments-là, on ressent une certaine euphorie». À l’arrivée, notre représentant est champion de France en 11’56’’20, améliorant d’1’21 le record de France de Julien Zinsmeister. Son chrono n’est qu’à 1’’20 du record du monde du Néerlandais Sven Elfferich. Il est aussi plus rapide que Petar Stoïchev, deux fois champion du monde de la spécialité.

(Julien BIGORNE / www.sportspassion95.fr)

 

Les confidences d'Axel

L’after drop. «Le plus impression-nant se passe après la sortie de l’eau. Au bout de dix minutes, on passe de l’euphorie à l’after drop ; la température du corps chute de 10 degrés. Pour contenir ce phé-nomène, on reçoit des serviettes chaudes et on passe dans un sauna chauffé à 70°C. Là, on connaît un état de tremblement sévère…L’immersion dans un ja-cuzzi achève enfin le processus de récupération», analyse Axel.

Un défi qui tombe à pic. «Je ne regrette pas d’avoir vécu cette expérience en eau glacée. Un défi qui tombait à pic entre l’épreuve de Coupe du monde d’eau libre de Santa Fé (finalement annulée) et la Coupe d’Europe d’Eilat. C’est sûr, sur le plan mental, je vais en tirer les bénéfices pour mes prochaines épreuves en eau libre», estime le sociétaire de l’Aas Sar-celles Natation 95, bien décidé à récupérer son titre européen sur 25 km (le 24 mai à Budapest) et à être le premier à remporter la même saison les classements gé-néraux des Coupes du monde d’eau libre (sur 10 km et ultra- marathon).

Propos recueillis par Julien BIGORNE

Guy Canzano vainc le coronavirus à 91 ans

Guy Canzano a combattu et vaincu le coronavirus... à 91 ans ! (photo : Julien BIGORNE)

 

Au cours de sa vie, Guy Canzano a mené bien des combats. En tant qu’infirmier militaire, le Commandeur de la Légion d’Honneur a contribué à sauver de nombreux soldats lors des guerres d’Indochine et d’Algérie. Il est ensuite devenu une figure du monde de la natation, pionnier de l’eau libre en tant que vice-président de la Fédération Française et président de la Ligue Ile-de-France (2004-2012), dirigeant infiniment respecté à la tête du comité départemental du Val-d’Oise depuis huit ans. Cet homme d’action et d’innovation âgé de 91 ans préside depuis 1966 l’Aas Sarcelles Natation, club qu’il fonda et mena à la place de n° 1 Français au classement général en 1996 et au ranking de l’eau libre en 2018.

Infection grave

L’émotion a ainsi été vive lorsqu’on apprit que son pronostic vital était engagé entre le 23 et le 25 mars. Le Covid-19, qu’il contracta vers le 15 mars, lui causa une infection des poumons, des bronches et de la vessie. Sa femme Christiane, touchée par le coronavirus et qui traîna une pneumopathie durant trois semaines avant de guérir, a tenu à le garder à leur domicile le plus longtemps possible. «Chaque jour, une infirmière venait vérifier l’évolution de sa fièvre et le bon fonctionnement de son appareil d’oxygénation. Comme il se nourrissait peu et perdait du poids, je veillais à lui donner du glucose jour et nuit», raconte son épouse.

Nature combative

« Pour lutter contre son infection, on lui a prescrit des antibiotiques trop forts qui lui ont causé une hémorragie des intestins et de nombreux aphtes. Le 7 avril, son état de santé a nécessité une hospitalisation au Centre Simone-Veil à Eaubonne. Il a rejoint le Centre Covid-19 n °4 pour passer un scanner, recevoir des transfusions sanguines et des perfusions d’antibiotiques ». Sa nature combative, intacte depuis le début, l’a ensuite aidée à vaincre le mal. Un exemple. Julien BIGORNE  

 

(Article paru dans La Gazette du Val-d'Oise du 15 avril 2020, page 17. Retrouvez-le en rubrique Presse régionale

 

Covid-19 : point de situation n°1 au 6 avril

 

 

OFFICIELLEMENT, à ce jour: - Les Championnats d’Europe de BUDAPEST sont reportés à une date inconnue à ce jour (ils ne se dérouleront pas en août).

- Les Jeux Olympiques sont reportés d’une année et débuteront le 23 juillet 2021.

- La COMEN est suspendue. Dans le cas où elle serait reportée à une date ultérieure d’ici la fin de cette saison, nous n’y participerons pas.

- La LEN s’interroge sur une annulation pure et simple de l’activité des Juniors pour cette saison. L’incertitude de la date de reprise de nos activités est donc totale. Tous les meetings nationaux labellisés sont annulés. Leurs reports pourra se faire sur simple demande lors de la campagne de labellisation 2021.

Championnats de France de Nationale 2 du 27 au 31 mai à MELUN Ces championnats sont annulés.

Championnats de France ELITE du 23 au 28 juin à CHARTRES Ces championnats sont annulés.

Championnats de France JEUNES du 8 au 12 juillet à PAU Championnats de France OPEN d’ÉTÉ du 18 au 23 juillet à DUNKERQUE Le déroulement de ces championnats est suspendu à l’évolution de la situation sanitaire, sachant que le cas de ces deux compétitions sera traité lors d’un prochain bureau directeur.

LE CLASSEMENT NATIONAL DES CLUBS

Il sera fortement impacté pour cette saison 2020. Nous choisissons néanmoins de le maintenir actif et de le rendre définitif pour le 30 août 2020.

Concernant le premier volet : LE NAGEUR Toutes les performances réalisées jusqu’au 16 mars sont prises en compte. Les futures performances, dans le cas où la reprise de quelques compétitions serait possible, seront prises en compte. Concernant les points dédiés aux qualifiés en équipe nationale (Euro Juniors?), ils seront distribués en fonction du maintien des compétitions pré-citées. En cas d’annulation, ces points ne le seront pas.

Concernant le deuxième volet : LE CLUB Beaucoup de points ne pourront pas être distribués, aux premiers rangs desquels :

- le Trophée ELITE des championnats de France Juniors,

- le Trophée Promotionnel de la Web Confront@tion Printemps et Eté,

- Le Trophée ELITE des championnats de France ELITE,

- Le Trophée ELITE des championnats de France Nationale 2, La distribution des autres points est suspendue à l’évolution de la situation sanitaire.

Concernant le troisième volet : L’ÉQUIPE S’agissant du classement des trois niveaux d’interclubs différents (Toutes Catégories, Jeunes et Avenirs), les Interclubs Toutes Catégories sont d’ores et déjà pris en compte. Concernant les Interclubs Jeunes et Avenirs : Ils sont annulés. - 26 clubs ont disputé leurs Interclubs Jeunes : pour une totale équité, les points attribués à ces clubs ne seront pas pris en compte.

- 2 clubs ont disputé leurs Interclubs Avenirs : pour une totale équité, les points attribués à ces clubs ne seront pas pris en compte.

- Le mode de calcul du Classement National des clubs étant totalement bouleversé, il devra être partiellement réécrit. Ce classement sera donc définitif fin août 2020. L’obligation de présenter au moins une équipe Jeunes et/ou Avenirs est supprimée et les points du volet l’ÉQUIPE seront calculés sur les seuls Interclubs Toutes Catégories

 

LES LISTES DE HAUT NIVEAU 2021

Les listes ELITE, SÉNIORS, RELÈVE et une partie des COLLECTIFS NATIONAUX, sont adossés à une participation et/ou place obtenue lors de nos rencontres internationales. Au regard des annulations ou reports des évènements internationaux, l’Agence Nationale du Sport (ANS) étudie les différentes possibilités pour la mise en liste 2021.

 

L'ANNUEL REGLEMENT 2021

L’écriture est en cours. Il sera publié après le Comité Directeur Fédéral, fin juin. Compte tenu de la situation exceptionnelle, les performances de la saison N-2 seront prises en compte pour toutes les qualifications 2020-2021. Nous vous adressons nos plus chaleureuses pensées en ces instants plus que déstabilisants, et nous avons hâte de vous retrouver. Protégez-vous, protégez les autres.

 

Communiqué fédéral du 6 avril 2020.

Richard, c'est de l'art !

Clémence Richard est déjà qualifiée sur quatre distances aux Championnats de France jeunes (photo : Julien BIGORNE)

 

Le 11 mars, en épluchant le bilan national en bassin de 50 m pour la catégorie des nageuses âgées de 12 ans, le constat a été éloquent. Clémence Richard, notre représentante depuis deux saisons, figure dans le top 10 sur sept épreuves : 1re sur 100 m dos en 1’12’’91 ; 1re sur 200 m dos en 2’36’’18 ; 2e sur 1 500 m nage libre en 19’47 ; 4e sur 800 m nage libre en 10’22 ; 7e sur 400 m nage libre en 5’04 et 10e sur 100 m papillon en 1’16’’53.

La protégée de Nacer Aouad est déjà qualifiée sur 4 distances aux Championnats de France jeunes Lucien Zins (du 8 au 12 juillet prochains à Pau) – 400 m et 1 500 m nage libre, 100 m et 200 m dos – et tentera prochainement de décrocher son billet pour le 800 m nage libre. Récemment, la jeune pépite s’est distinguée sur deux meetings nationaux, à Angers (31 janvier-2 février) et à Lille (28 février-1er mars). Au total, cinq podiums chez les jeunes (nées de 2007 à 2009) et deux finales A. Elle a fini 1re sur 50 m dos (35’’54), 1re sur 800 m (10’25) et 2e sur 1 500 m (19’47) dans le Maine-et-Loire, et 2e sur 200 m dos (2’38) et 3e sur 400 m nage libre (5’04) dans le Nord (Julien BIGORNE / www.sportspassion95.fr)

S'abonner à ce flux RSS