Actualités

Jablines 2021 : le résumé en 5 temps forts

Eau libre : n°1 à la Coupe de France

De gauche à droite : Christiane Canzano (trésorière du club), Axel Reymond, Lucas Falla, le Général de brigade Arnaud Dupuy De la Grand'Rive (commandant du CNSD), Malek Louissi, Alexandre Verplaetse, Magali Merino (coach), Matthieu Magne, Gaspard Tramier, Valentin Duteil et Simon Guerin (coach). Photo : Julien Bigorne

 

Avec 9 podiums au final, le club des JETS de Sarcelles a été le plus médaillé des classements généraux de la Coupe de France d’eau libre. Sur les 53 manches au programme, il avait remporté 37 courses dont 22 grâce au couple Caroline Jouisse – Marcel Schouten.

Hier soir, les résultats de la Coupe de France d’eau libre ont été officialisés par la Fédération Française de Natation. Le club des JETS de Sarcelles a décroché le plus de podiums avec 9 médailles en tout (2 d’or, 5 d’argent et 2 de bronze), devançant le CN Le Plessis Robinson (5), Montceau et Montpellier (3). Ce résultat récompense la fidélité du club pour cette Coupe nationale créée en 2005, composée pour cette édition de 53 manches (3 ayant été annulées en cours de route). Si individuellement, la Coupe a été remportée par Noam Franchi (Montpellier) et par Tiffany Pierrejean (Montceau), récompensés pour leur régularité et leur forte participation, les performances les plus significatives ont été l’œuvre des JETS : 9 victoires pour Marcel Schouten et 13 pour Caroline Jouisse.

En tout, les nageurs sarcellois ont remporté 37 courses. Un record ! Au classement national des clubs d’eau libre (CNCEL), l’AAS Sarcelles Natation 95 est donc logiquement en tête ayant inscrit plus du double de points de son dauphin. Avec 157 135 points, il devance Dunkerque (73 670 points), les Vikings de Rouen (52 070 points), Lille Métropole (46 200 points) et Montpellier Métropole (37 660 points).

 

Les résultats des JETS de Sarcelles

HOMMES

- Scratch : 2. Alexandre Verplaetse 97 750 points ; 3. Lucas Falla 95250 points ; 5. Marcel Schouten 84 050 points ; 8. Axel Reymond 64 550 points ; 9. Gaspard Tramier 64 350 points ; 10. Matthieu Magne 59 450 points ; 11. Eliott Garoux 46 150 points ; 25. Valentin Duteil 31 950 points ; 26. Malek Louissi 30 200 points ; 33. Mohamed-Zaky Bekar 24 800 points…

- Juniors 1 : 2. Eliott Garoux

- Juniors 2 : 2. Lucas Falla ; 8. Mohamed-Zaky Bekar

- Juniors 3 : 2. Gaspard Tramier ; 3. Matthieu Magne ; 4. Valentin Duteil ; 11. Léo Ouabdesselam ; 12. Clément Kukla

- Maitre 1 : 1. Marcel Schouten ; 2. Axel Reymond

FEMMES

- Scratch : 5. Caroline Jouisse 79 900 points ; 20. Prisca Falla (13 ans) 36 200 points ; 35. Claire Six 23 750 points…

- Maître 1 : 1. Caroline Jouisse ; 4. Lara Grangeon-De Villele

- Maître 2 : 39. Sandrine Colombani

 

Les étapes remportées par le club

HOMMES (20)

- N° 8 : Championnats de France (25 km) : Axel REYMOND

- 10b : Le Poisson Chat du Lac Vioreau à Joué-sur-Erdre (10 km) : Axel REYMOND

- 12 : Traversée de Baye à Bazolles (5 km) : Marcel SCHOUTEN

- 14a : Cergy (10 km) : Axel REYMOND

- 14b : Cergy (5 km) : Gaspard TRAMIER

- 16a : Creil (3 km) : Alexandre VERPLAETSE

- 16b : Creil (7,5 km) : Alexandre VERPLAETSE

- 17a : Défi de la Salamandre à Villiers-sur-Loir (10 km) : Marcel SCHOUTEN

- 25 : Défi Monte Cristo à Marseille (5 km) : Axel REYMOND

- 26 : Grand Prix des Lisières de l’Oise à Choisy au Bac (5 km) : Marcel SCHOUTEN

- 27b : Grand Prix de l’Arc à Choisy au Bac (10 km) : Marcel SCHOUTEN

- 29a : Défi du Carl Bech à Quiberon (3 km) : Axel REYMOND

- 30b : Ultra Défi de Port Maria à Quiberon (10 km) : Axel REYMOND

- 32a : Traversée du Lac des Vieilles Forges aux Mazures (5 km) : Marcel SCHOUTEN

- 33a : Traversée du Lac d’Annecy (2,4 km) : Marcel SCHOUTEN

- 47a : Veretz (10 km) : Marcel SCHOUTEN

- 48a : Rad’eau libre de Cherbourg (5 km) : Marcel SCHOUTEN

- 49 : Saint-Pardoux (10 km) : Alexandre VERPLAETSE

- 50 : Saint-Pardoux (15 km) : Alexandre VERPLAETSE

- 53 : Finale à Jablines (10 km) : Marcel SCHOUTEN

FEMMES (17)

- N° 11 : Traversée de Baye à Bazolles (10 km) : Caroline JOUISSE

- 12 : Traversée de Baye à Bazolles (5 km) : Caroline JOUISSE

- 14a : Cergy (10 km) : Caroline JOUISSE

- 16a : Creil (3 km) : Claire SIX

- 16b : Creil (7,5 km) : Claire SIX

- 17a : Défi de la Salamandre à Villiers-sur-Loir (10 km) : Caroline JOUISSE

- 26 : Grand Prix des Lisières de l’Oise à Choisy au Bac (5 km) : Caroline JOUISSE

- 27a : Grand Prix de l’Arc à Choisy au Bac (2,5 km) : Prisca FALLA

- 27b : Grand Prix de l’Arc à Choisy au Bac (10 km) : Caroline JOUISSE

- 29a : Défi du Carl Bech à Quiberon (3 km) : Caroline JOUISSE

- 30b : Ultra Défi de Port Maria à Quiberon (10 km) : Caroline JOUISSE

- 32a : Traversée du Lac des Vieilles Forges aux Mazures (5 km) : Caroline JOUISSE

- 33a : Traversée du Lac d’Annecy (2,4 km) : Caroline JOUISSE

- 47a : Veretz (10 km) : Caroline JOUISSE

- 48a : Rad’Eau libre de Cherbourg (5 km) : Caroline JOUISSE

- 48b : Rad’Eau libre de Cherbourg (1,5 km) : Prisca FALLA

- 53 : Finale à Jablines (10 km) : Caroline JOUISSE

Synthèse et photo : Julien BIGORNE

 

Eau libre : n° 1 à la Coupe de France

De gauche à droite : Christiane Canzano (trésorière du club), Axel Reymond, Lucas Falla, le Général de brigade Arnaud Dupuy De la Grand'Rive (commandant du CNSD), Malek Louissi, Alexandre Verplaetse, Magali Merino (coach), Matthieu Magne, Gaspard Tramier, Valentin Duteil et Simon Guerin (coach). Photo : Julien Bigorne

 

Avec 9 podiums au final, le club des JETS de Sarcelles a été le plus médaillé des classements généraux de la Coupe de France d’eau libre. Sur les 53 manches au programme, il avait remporté 37 courses dont 22 grâce au couple Caroline Jouisse – Marcel Schouten.

 

Hier soir, les résultats de la Coupe de France d’eau libre ont été officialisés par la Fédération Française de Natation. Le club des JETS de Sarcelles a décroché le plus de podiums avec 9 médailles en tout (2 d’or, 5 d’argent et 2 de bronze), devançant le CN Le Plessis Robinson (5), Montceau et Montpellier (3). Ce résultat récompense la fidélité du club pour cette Coupe nationale créée en 2005, composée pour cette édition de 53 manches (3 ayant été annulées en cours de route). Si individuellement, la Coupe a été remportée par Noam Franchi (Montpellier) et par Tiffany Pierrejean (Montceau), récompensés pour leur régularité et leur forte participation, les performances les plus significatives ont été l’œuvre des JETS : 9 victoires pour Marcel Schouten et 13 pour Caroline Jouisse.

En tout, les nageurs sarcellois ont remporté 37 courses. Un record ! Au classement national des clubs d’eau libre (CNCEL), l’AAS Sarcelles Natation 95 est donc logiquement en tête ayant inscrit plus du double de points de son dauphin. Avec 157 135 points, il devance Dunkerque (73 670 points), les Vikings de Rouen (52 070 points), Lille Métropole (46 200 points) et Montpellier Métropole (37 660 points).

 

Les résultats des JETS de Sarcelles

HOMMES

- Scratch : 2. Alexandre Verplaetse 97 750 points ; 3. Lucas Falla 95250 points ; 5. Marcel Schouten 84 050 points ; 8. Axel Reymond 64 550 points ; 9. Gaspard Tramier 64 350 points ; 10. Matthieu Magne 59 450 points ; 11. Eliott Garoux 46 150 points ; 25. Valentin Duteil 31 950 points ; 26. Malek Louissi 30 200 points ; 33. Mohamed-Zaky Bekar 24 800 points…

- Juniors 1 : 2. Eliott Garoux

- Juniors 2 : 2. Lucas Falla ; 8. Mohamed-Zaky Bekar

- Juniors 3 : 2. Gaspard Tramier ; 3. Matthieu Magne ; 4. Valentin Duteil ; 11. Léo Ouabdesselam ; 12. Clément Kukla

- Maitre 1 : 1. Marcel Schouten ; 2. Axel Reymond

FEMMES

- Scratch : 5. Caroline Jouisse 79 900 points ; 20. Prisca Falla (13 ans) 36 200 points ; 35. Claire Six 23 750 points…

- Maître 1 : 1. Caroline Jouisse ; 4. Lara Grangeon-De Villele

- Maître 2 : 39. Sandrine Colombani

 

Les étapes remportées par le club

HOMMES (20)

- N° 8 : Championnats de France (25 km) : Axel REYMOND

- 10b : Le Poisson Chat du Lac Vioreau à Joué-sur-Erdre (10 km) : Axel REYMOND

- 12 : Traversée de Baye à Bazolles (5 km) : Marcel SCHOUTEN

- 14a : Cergy (10 km) : Axel REYMOND

- 14b : Cergy (5 km) : Gaspard TRAMIER

- 16a : Creil (3 km) : Alexandre VERPLAETSE

- 16b : Creil (7,5 km) : Alexandre VERPLAETSE

- 17a : Défi de la Salamandre à Villiers-sur-Loir (10 km) : Marcel SCHOUTEN

- 25 : Défi Monte Cristo à Marseille (5 km) : Axel REYMOND

- 26 : Grand Prix des Lisières de l’Oise à Choisy au Bac (5 km) : Marcel SCHOUTEN

- 27b : Grand Prix de l’Arc à Choisy au Bac (10 km) : Marcel SCHOUTEN

- 29a : Défi du Carl Bech à Quiberon (3 km) : Axel REYMOND

- 30b : Ultra Défi de Port Maria à Quiberon (10 km) : Axel REYMOND

- 32a : Traversée du Lac des Vieilles Forges aux Mazures (5 km) : Marcel SCHOUTEN

- 33a : Traversée du Lac d’Annecy (2,4 km) : Marcel SCHOUTEN

- 47a : Veretz (10 km) : Marcel SCHOUTEN

- 48a : Rad’eau libre de Cherbourg (5 km) : Marcel SCHOUTEN

- 49 : Saint-Pardoux (10 km) : Alexandre VERPLAETSE

- 50 : Saint-Pardoux (15 km) : Alexandre VERPLAETSE

- 53 : Finale à Jablines (10 km) : Marcel SCHOUTEN

 

FEMMES (17)

- N° 11 : Traversée de Baye à Bazolles (10 km) : Caroline JOUISSE

- 12 : Traversée de Baye à Bazolles (5 km) : Caroline JOUISSE

- 14a : Cergy (10 km) : Caroline JOUISSE

- 16a : Creil (3 km) : Claire SIX

- 16b : Creil (7,5 km) : Claire SIX

- 17a : Défi de la Salamandre à Villiers-sur-Loir (10 km) : Caroline JOUISSE

- 26 : Grand Prix des Lisières de l’Oise à Choisy au Bac (5 km) : Caroline JOUISSE

- 27a : Grand Prix de l’Arc à Choisy au Bac (2,5 km) : Prisca FALLA

- 27b : Grand Prix de l’Arc à Choisy au Bac (10 km) : Caroline JOUISSE

- 29a : Défi du Carl Bech à Quiberon (3 km) : Caroline JOUISSE

- 30b : Ultra Défi de Port Maria à Quiberon (10 km) : Caroline JOUISSE

- 32a : Traversée du Lac des Vieilles Forges aux Mazures (5 km) : Caroline JOUISSE

- 33a : Traversée du Lac d’Annecy (2,4 km) : Caroline JOUISSE

- 47a : Veretz (10 km) : Caroline JOUISSE

- 48a : Rad’Eau libre de Cherbourg (5 km) : Caroline JOUISSE

- 48b : Rad’Eau libre de Cherbourg (1,5 km) : Prisca FALLA

- 53 : Finale à Jablines (10 km) : Caroline JOUISSE

Synthèse et photo : Julien BIGORNE

 

Jablines 2021 : Schouten se sublime

Marcel Schouten et Axel Reymond (JETS de Sarcelles) sur le ponton d'arrivée du 10 km de la finale de la Coupe de France d'eau libre 2021 (photo : Julien Bigorne)

 

Pour battre Axel Reymond sur le 10 km de la finale de Coupe de France d’eau libre, il fallait un homme fort, très fort. Le sociétaire des JETS de Sarcelles est en effet un spécialiste du bassin de Jablines (Seine-et-Marne). « J’avais remporté les éditions 2017 et 2019 de la course et décroché trois médailles aux Championnats de France qui s’y sont déroulés en 2020 », confirme le double champion du monde et triple champion d’Europe du 25 km. Néanmoins, hier matin, le protégé de Magali Merino est tombé sur un os : son coéquipier Marcel Schouten. Fair-play, il a salué sa victoire. « Dans le dernier tour, ça se voyait qu’il avait plus de jus que moi. Sa pointe de vitesse a été imparable ». Le Néerlandais réduit ainsi l’écart : 3-4. Axel l’avait devancé sur les 3 km et 10 km de Quiberon ; sur le 25 km d’Ohrid (trois courses qu’il a remporté) et sur le 10 km d’Ohrid (7e place). Marcel a ensuite inversé la tendance sur le 36 km Capri-Napoli, le 10 km de Barcelone et ici à Jablines.

« Avec Axel (Reymond), on se tire mutuellement vers le haut »

« Entre nous, il n’y a pas de mauvaise rivalité. Avec Axel, on se tire mutuellement vers le haut. À l’entraînement, en se mesurant, on met plus d’intensité dans nos séances. On parvient à repousser nos limites », relate Marcel Schouten, qui porta la première attaque du 10 km de Jablines. « J’ai pris un cap à gauche que seul Liam Ouardi (CS Monterelais) a tenté un temps de suivre. Tous les autres nageurs sont restés dans les pieds d’Axel, à droite. J’ai insisté et pris un peu d’avance jusqu’à la bouée n° 3. Mais là, de la buée a recouvert mes lunettes. Je n’y voyais plus rien. J’ai été obligé de stopper et de laisser les autres revenir », raconte-t-il.

Quadruplé des JETS de Sarcelles

Revenu sagement dans le peloton, il laissa deux autres JETS de Sarcelles entrer en action : Alexandre Verplaetse (2e la veille du 5 km) et Matthieu Magne (14e la veille du 10 km de Barcelone). Ses deux coéquipiers ont écrémé le peloton du 2e au 5e tour, faisant craquer tour à tour Noam Franchi (vainqueur de la Coupe de France), Jules Rémy (lauréat du 2,5 km du Défi Monte-Cristo), Julien Zinsmeister (champion du monde 2019 du 1000 m en eau glacée) puis Jean-Baptiste Clusman (vainqueur du 5 km de la finale). Dans l’ultime tour, Axel Reymond tenta de s’échapper. En vain. Marcel le devança de 2 secondes ; Alexandre Verplaetse (3e à 4’’) et Gaspard Tramier (4e à 12’’) assurant un quadruplé aux JETS de Sarcelles.

Une envergure internationale    

Par cette victoire, Marcel Schouten a confirmé sa forme actuelle et rappelé son envergure internationale. Le compagnon de Caroline Jouisse a en effet été champion d’Europe 2014 et vice-champion du monde 2015 du relais mixte aux côtés d’un certain Ferry Weertman (champion olympique 2016 à Rio). Il décrocha également des podiums en Coupe du monde : deux victoires sur la Traversée du Lac Saint-Jean au Canada (en 2018 sur 10 km et en 2019 sur 32 km), une 2e place sur la Capri-Napoli 2021, une médaille de bronze à Cancun au Mexique en 2014 et un chapelet de quatrièmes places…Sans oublier un top 10 (9e sur 25 km) à l’occasion de sa dernière participation aux Championnats du monde d’eau libre en 2017.

La bataille de Barcelone

La veille, il avait terminé 6e du 10 km de Barcelone, la course la plus dense depuis les JO de Tokyo. « Les trois médaillés des Jeux (Wellbrock, Raszovsky et Paltrinieri) étaient là. Ils ont fini dans les quatre premiers et je ne termine pas loin d’eux. C’est encourageant », confie Marcel. Axel (11e au final) aurait pu faire encore mieux. « Dans le dernier tour, j’étais 2e dans les pieds de Wellbrock lorsque j’ai été poussé par un concurrent. J’ai ainsi raté une bouée directionnelle. D’ordinaire, ça ne prêterai pas à conséquences. Mais à Barcelone, la règle est différente. Le juge-arbitre m’a obligé à faire demi-tour pour repasser la bouée. J’ai perdu 60 mètres et toutes chances de podium », regrette le Sarcellois, qui compte bien prendre sa revanche le week-end prochain à Piombino (Italie) avant de défendre sa place de leader de la Coupe du monde d’ultra-marathon le 21 novembre à Rosario (Argentine). Julien BIGORNE

 

Les résultats du 10 km de Jablines (finale de la Coupe de France d’eau libre)

Hommes : 1. Marcel Schouten (AAS Sarcelles Natation 95) 1h57’44 ; 2. Axel Reymond (AAS Sarcelles Natation 95) 1h57’46 ; 3. Alexandre Verplaetse (AAS Sarcelles Natation 95) 1h57’48 ; 4. Gaspard Tramier (AAS Sarcelles Natation 95 / Comité Départemental du Val-d’Oise) 1h57’56 ; 5. Jean-Baptiste Clusman (Lille Métropole) 1h58’40 ; 6. Matthieu Magne (AAS Sarcelles Natation 95) 2h00’47 ; 7. Julien Zinsmeister (Cercle des Nageurs de Paris) 2h00’57 ; 8. Valentin Duteil (AAS Sarcelles Natation 95) 2h02’09 ; 9. Malek Louissi (AAS Sarcelles Natation 95) 2h03’13 ; 10. Jules Rémy (Salon de Provence) 2h04’20 ; 11. Noam Franchi (Montpellier) 2h10’45 ; …16. Lucas Falla (AAS Sarcelles Natation 95 / Comité Départemental du Val-d’Oise) 2h15’51 ; 24. Tristan Calaber (CN Le Plessis-Robinson) 2h32’13. – 26 classés (1 hors-délai et 13 abandons).

 

Jablines 2021 : Schouten se sublime

Marcel Schouten et Axel Reymond (JETS de Sarcelles) sur le ponton d'arrivée du 10 km de la finale de la Coupe de France d'eau libre 2021 (photo : Julien Bigorne)

 

Pour battre Axel Reymond sur le 10 km de la finale de Coupe de France d’eau libre, il fallait un homme fort, très fort. Le sociétaire des JETS de Sarcelles est en effet un spécialiste du bassin de Jablines (Seine-et-Marne). « J’avais remporté les éditions 2017 et 2019 de la course et décroché trois médailles aux Championnats de France qui s’y sont déroulés en 2020 », confirme le double champion du monde et triple champion d’Europe du 25 km. Néanmoins, hier matin, le protégé de Magali Merino est tombé sur un os : son coéquipier Marcel Schouten. Fair-play, il a salué sa victoire. « Dans le dernier tour, ça se voyait qu’il avait plus de jus que moi. Sa pointe de vitesse a été imparable ». Le Néerlandais réduit ainsi l’écart : 3-4. Axel l’avait devancé sur les 3 km et 10 km de Quiberon ; sur le 25 km d’Ohrid (trois courses qu’il a remporté) et sur le 10 km d’Ohrid (7e place). Marcel a ensuite inversé la tendance sur le 36 km Capri-Napoli, le 10 km de Barcelone et ici à Jablines.

« Avec Axel (Reymond), on se tire mutuellement vers le haut »

« Entre nous, il n’y a pas de mauvaise rivalité. Avec Axel, on se tire mutuellement vers le haut. À l’entraînement, en se mesurant, on met plus d’intensité dans nos séances. On parvient à repousser nos limites », relate Marcel Schouten, qui porta la première attaque du 10 km de Jablines. « J’ai pris un cap à gauche que seul Liam Ouardi (CS Monterelais) a tenté un temps de suivre. Tous les autres nageurs sont restés dans les pieds d’Axel, à droite. J’ai insisté et pris un peu d’avance jusqu’à la bouée n° 3. Mais là, de la buée a recouvert mes lunettes. Je n’y voyais plus rien. J’ai été obligé de stopper et de laisser les autres revenir », raconte-t-il.

Quadruplé des JETS de Sarcelles

Revenu sagement dans le peloton, il laissa deux autres JETS de Sarcelles entrer en action : Alexandre Verplaetse (2e la veille du 5 km) et Matthieu Magne (14e la veille du 10 km de Barcelone). Ses deux coéquipiers ont écrémé le peloton du 2e au 5e tour, faisant craquer tour à tour Noam Franchi (vainqueur de la Coupe de France), Jules Rémy (lauréat du 2,5 km du Défi Monte-Cristo), Julien Zinsmeister (champion du monde 2019 du 1000 m en eau glacée) puis Jean-Baptiste Clusman (vainqueur du 5 km de la finale). Dans l’ultime tour, Axel Reymond tenta de s’échapper. En vain. Marcel le devança de 2 secondes ; Alexandre Verplaetse (3e à 4’’) et Gaspard Tramier (4e à 12’’) assurant un quadruplé aux JETS de Sarcelles.

Une envergure internationale    

Par cette victoire, Marcel Schouten a confirmé sa forme actuelle et rappelé son envergure internationale. Le compagnon de Caroline Jouisse a en effet été champion d’Europe 2014 et vice-champion du monde 2015 du relais mixte aux côtés d’un certain Ferry Weertman (champion olympique 2016 à Rio). Il décrocha également des podiums en Coupe du monde : deux victoires sur la Traversée du Lac Saint-Jean au Canada (en 2018 sur 10 km et en 2019 sur 32 km), une 2e place sur la Capri-Napoli 2021, une médaille de bronze à Cancun au Mexique en 2014 et un chapelet de quatrièmes places…Sans oublier un top 10 (9e sur 25 km) à l’occasion de sa dernière participation aux Championnats du monde d’eau libre en 2017.

La bataille de Barcelone

La veille, il avait terminé 6e du 10 km de Barcelone, la course la plus dense depuis les JO de Tokyo. « Les trois médaillés des Jeux (Wellbrock, Raszovsky et Paltrinieri) étaient là. Ils ont fini dans les quatre premiers et je ne termine pas loin d’eux. C’est encourageant », confie Marcel. Axel (11e au final) aurait pu faire encore mieux. « Dans le dernier tour, j’étais 2e dans les pieds de Wellbrock lorsque j’ai été poussé par un concurrent. J’ai ainsi raté une bouée directionnelle. D’ordinaire, ça ne prêterai pas à conséquences. Mais à Barcelone, la règle est différente. Le juge-arbitre m’a obligé à faire demi-tour pour repasser la bouée. J’ai perdu 60 mètres et toutes chances de podium », regrette le Sarcellois, qui compte bien prendre sa revanche le week-end prochain à Piombino (Italie) avant de défendre sa place de leader de la Coupe du monde d’ultra-marathon le 21 novembre à Rosario (Argentine). Julien BIGORNE

 

Les résultats du 10 km de Jablines (finale de la Coupe de France d’eau libre)

Hommes : 1. Marcel Schouten (AAS Sarcelles Natation 95) 1h57’44 ; 2. Axel Reymond (AAS Sarcelles Natation 95) 1h57’46 ; 3. Alexandre Verplaetse (AAS Sarcelles Natation 95) 1h57’48 ; 4. Gaspard Tramier (AAS Sarcelles Natation 95 / Comité Départemental du Val-d’Oise) 1h57’56 ; 5. Jean-Baptiste Clusman (Lille Métropole) 1h58’40 ; 6. Matthieu Magne (AAS Sarcelles Natation 95) 2h00’47 ; 7. Julien Zinsmeister (Cercle des Nageurs de Paris) 2h00’57 ; 8. Valentin Duteil (AAS Sarcelles Natation 95) 2h02’09 ; 9. Malek Louissi (AAS Sarcelles Natation 95) 2h03’13 ; 10. Jules Rémy (Salon de Provence) 2h04’20 ; 11. Noam Franchi (Montpellier) 2h10’45 ; …16. Lucas Falla (AAS Sarcelles Natation 95 / Comité Départemental du Val-d’Oise) 2h15’51 ; 24. Tristan Calaber (CN Le Plessis-Robinson) 2h32’13. – 26 classés (1 hors-délai et 13 abandons).

 

Eau libre : les enjeux de Jablines

Les 25 et 26 septembre, l’AAS Sarcelles Natation 95 participera massivement à la finale de la Coupe de France d’eau libre à Jablines (Seine-et-Marne). Le club présidé par Guy Canzano évoluera quasiment à domicile puisque la base de loisirs de Jablines-Anet est située à quelques kilomètres du centre d’entraînement où évolue la plupart de ses nageurs de référence (le CAF de Sarcelles-Fontainebleau). Les enjeux de cette dernière étape sont multiples.

Alexandre Verplaetse (2e au général après ses deux succès à Razès) tentera de remonter ses 8 000 points de retard sur Noam Franchi et remporter la Coupe de France masculine, comme en 2019. Lucas Falla et Marcel Schouten (actuels 3e et 4e) sont encore en course pour le podium final. Dans les classements par catégorie, Eliott Garoux (2e junior 1), Lucas Falla (2e junior 2), Gaspard Tramier et Matthieu Magne (2e et 3e junior 3), Marcel Schouten et Axel Reymond (1er et 2e en maître 1) défendront leur position.  

De son côté, Caroline Jouisse (actuelle leader de la Coupe du monde d’ultra-marathon) est actuellement 4e de la Coupe de France féminine. Pour monter sur le podium, il lui faut remonter 4 000 points sur Agathe Beaugrand (Saint-Bruno) ou encore 8 000 points sur Audrenn Foiny (Cn Le Plessis Robinson). Tiffany Pierrejean (Montceau) est quasiment hors de portée pour la victoire. Julien BIGORNE

 

LES COURSES

Samedi 25 septembre

- 9H30 : 5 KM.

- 11H15 : 1,25 KM

Dimanche 26 septembre

- 10H30 : 10 KM

- 12H30 : 500 M

- 13H10 : 2,5 KM

>>> Le classement provisoire de la Coupe de France 

 

LES ENGAGÉS SARCELLOIS (par ordre alphabétique)

- 5 KM H : Lucas Falla, Eliott Garoux, Malek Louissi, Thomas Merino, Gaspard Tramier, Alexandre Verplaetse

- 5 KM F : Prisca Falla, Clémence François, Noémie Hossi Burnier

- 1 250 M F : Sandrine Colombani, Alice Ricordeau

- 10 KM H : Valentin Duteil, Lucas Falla, Malek Louissi, Matthieu Magne, Axel Reymond, Marcel Schouten, Alexandre Verplaetse

- 10 KM F : Caroline Jouisse

- 2,5 KM F : Prisca Falla

 

LES PRINCIPAUX ADVERSAIRES (par ordre alphabétique)

- 5 KM H : Simon Barbieux (Lille), Matthieu Ben Rahou (CS Monterelais), Tristan Calaber (CN Le Plessis-Robinson), Simon et Jean-Baptiste Clusman (Lille), Rémi Dupuis (CN Le Plessis-Robinson), Noam Franchi (Montpellier), Émile Mesmacque (Lille), Liam Ouardi (CS Monterelais), Enzo Teule (Saint-Germain), Julien Zinsmeister (Paris).

- 5 KM F : Agathe Beaugrand (USB Bordeaux), Emma Bruneau (Lille), Lean Cabon (CN Brest), Clémence Coccordano (Lille), Morgane Dornic (CN Brest), Audrenn Foiny (Le Plessis-Robinson), Maéve Garreau (Villeneuve), Cassandre Huguet (Lille), Tiffany Pierrejean (Montceau)

- 10 KM H : Simon Barbieux (Lille), Matthieu Ben Rahou (CS Monterelais), Tristan Calaber (CN Le Plessis-Robinson), Simon et Jean-Baptiste Clusman (Lille), Rémi Dupuis (CN Le Plessis-Robinson), Noam Franchi (Montpellier), Julien Zinsmeister (Paris).

- 10 KM F : Agathe Beaugrand (USB Bordeaux), Lean Cabon (CN Brest), Lean Cabon (CN Brest), Clémence Coccordano (Lille), Morgane Dornic (CN Brest), Audrenn Foiny (Le Plessis-Robinson), Tiffany Pierrejean (Montceau).

 

Eau libre : les enjeux de Jablines

Les 25 et 26 septembre, l’AAS Sarcelles Natation 95 participera massivement à la finale de la Coupe de France d’eau libre à Jablines (Seine-et-Marne). Le club présidé par Guy Canzano évoluera quasiment à domicile puisque la base de loisirs de Jablines-Anet est située à quelques kilomètres du centre d’entraînement où évolue la plupart de ses nageurs de référence (le CAF de Sarcelles-Fontainebleau). Les enjeux de cette dernière étape sont multiples.

Alexandre Verplaetse (2e au général après ses deux succès à Razès) tentera de remonter ses 8 000 points de retard sur Noam Franchi et remporter la Coupe de France masculine, comme en 2019. Lucas Falla et Marcel Schouten (actuels 3e et 4e) sont encore en course pour le podium final. Dans les classements par catégorie, Eliott Garoux (2e junior 1), Lucas Falla (2e junior 2), Gaspard Tramier et Matthieu Magne (2e et 3e junior 3), Marcel Schouten et Axel Reymond (1er et 2e en maître 1) défendront leur position.  

De son côté, Caroline Jouisse (actuelle leader de la Coupe du monde d’ultra-marathon) est actuellement 4e de la Coupe de France féminine. Pour monter sur le podium, il lui faut remonter 4 000 points sur Agathe Beaugrand (Saint-Bruno) ou encore 8 000 points sur Audrenn Foiny (Cn Le Plessis Robinson). Tiffany Pierrejean (Montceau) est quasiment hors de portée pour la victoire. Julien BIGORNE

 

LES COURSES

Samedi 25 septembre

- 9H30 : 5 KM.

- 11H15 : 1,25 KM

Dimanche 26 septembre

- 10H30 : 10 KM

- 12H30 : 500 M

- 13H10 : 2,5 KM

 

>>> Le classement provisoire de la Coupe de France 

 

LES ENGAGÉS SARCELLOIS (par ordre alphabétique)

- 5 KM H : Lucas Falla, Eliott Garoux, Malek Louissi, Thomas Merino, Gaspard Tramier, Alexandre Verplaetse

- 5 KM F : Prisca Falla, Clémence François, Noémie Hossi Burnier

- 1 250 M F : Sandrine Colombani, Alice Ricordeau

- 10 KM H : Valentin Duteil, Lucas Falla, Malek Louissi, Matthieu Magne, Axel Reymond, Marcel Schouten, Alexandre Verplaetse

- 10 KM F : Caroline Jouisse

- 2,5 KM F : Prisca Falla

 

LES PRINCIPAUX ADVERSAIRES (par ordre alphabétique)

- 5 KM H : Simon Barbieux (Lille), Matthieu Ben Rahou (CS Monterelais), Tristan Calaber (CN Le Plessis-Robinson), Simon et Jean-Baptiste Clusman (Lille), Rémi Dupuis (CN Le Plessis-Robinson), Noam Franchi (Montpellier), Émile Mesmacque (Lille), Liam Ouardi (CS Monterelais), Enzo Teule (Saint-Germain), Julien Zinsmeister (Paris).

- 5 KM F : Agathe Beaugrand (USB Bordeaux), Emma Bruneau (Lille), Lean Cabon (CN Brest), Clémence Coccordano (Lille), Morgane Dornic (CN Brest), Audrenn Foiny (Le Plessis-Robinson), Maéve Garreau (Villeneuve), Cassandre Huguet (Lille), Tiffany Pierrejean (Montceau)

- 10 KM H : Simon Barbieux (Lille), Matthieu Ben Rahou (CS Monterelais), Tristan Calaber (CN Le Plessis-Robinson), Simon et Jean-Baptiste Clusman (Lille), Rémi Dupuis (CN Le Plessis-Robinson), Noam Franchi (Montpellier), Julien Zinsmeister (Paris).

- 10 KM F : Agathe Beaugrand (USB Bordeaux), Lean Cabon (CN Brest), Lean Cabon (CN Brest), Clémence Coccordano (Lille), Morgane Dornic (CN Brest), Audrenn Foiny (Le Plessis-Robinson), Tiffany Pierrejean (Montceau).

 

Ohrid 2021 : Magne prend du galon

Revivez les dix temps forts du riche été 2021 des "Jets de Sarcelles", meilleur club français en eau libre depuis quatre ans. 

EPISODE 5 - MATTHIEU MAGNE le 28 août à la Coupe du monde de 10 km d'Ohrid

 

Le 26 septembre, Matthieu Magne retrouvera le site de Jablines (Seine-et-Marne), le site où il a découvert la natation en eau libre et s’est pris de passion pour cette discipline pratiquée en lac, mer et rivière. En l’espace de huit ans, le protégé de Magali Merino a connu une ascension vertigineuse. En septembre dernier, le sociétaire de l’AAS Sarcelles Natation 95 avait conquis trois podiums nationaux dans sa catégorie. Cette année, il a fait encore mieux : champion de France junior 3 et vice-champion de France toutes catégories sur 25 km (derrière Axel Reymond) et 2e junior 3 sur 5 km. Et le meilleur était encore à venir cet été.

Sélection en équipe de France A’

«J’ai débuté par une sélection en équipe de France A’ sur le 10 km de Quiberon. C’était une course de haut niveau, où j’ai beaucoup appris. Sur le 5e des 6 tours, Axel (Reymond) et Marcel (Schouten) se sont échappés sur la gauche. Je les ai suivi un temps mais leur cadence est devenue trop élevée et j’ai été repris par Alexandre (Verplaetse) et Logan (Fontaine). Dans le dernier tour, j’ai réussi à me faire oublier et à les distancer dans la dernière ligne droite pour sceller un triplé des Jets de Sarcelles». Le temps de souffler durant deux semaines et s’entraîner dans le bassin de 25 m de Moret-sur-Loing et le voilà en Macédoine du Nord, pour participer à sa première compétition internationale.

Deux tops 10 en Coupe du monde

«Le 25 km d’Ohrid était une traversée. Ça change tout, car il n’y a pas de ravitaillement sur un ponton. Nous étions suivis en bateau par une personne qui nous ravitaillait en nous tendant au bout d’une perche boissons énergisantes et topettes (des pochettes carrées de 25 grammes contenant un gel énergétique). Mon père (Cyril Magne) a tenu ce rôle et me ravitaillait tous les quarts d’heure. Il m’indiquait sur une ardoise le chiffre ‘‘5’’ et ça signifiait qu’il fallait ravitailler dans 5 minutes». Durant 20 km, Matthieu Magne a suivi le groupe de tête emmené par Marc-Antoine Olivier puis par Axel Reymond. «Tout allait bien jusqu’au moment où j’ai eu envie de faire pipi. C’est un problème que je dois régler car je n’arrive pas à faire en nageant. J’ai dû m’arrêter, ce qui m’a fait perdre du temps et je n’ai pas réussi à revenir», raconte le Sarcellois, 9e à 9 minutes d’un Axel Reymond victorieux.

«Une semaine plus tard, le 28 août sur le 10 km, j’ai réalisé une très bonne course et décroché un nouveau top 10 (9e). Je distance le Brésilien Allan Do Carmo (vice-champion du monde du relais en 2015 et 14e sur 10 km aux JO 2008) avant de finir à la touche avec Marcel (Schouten) qui me bat de deux dixièmes de secondes. Cette performance pourrait m’ouvrir les portes d’une sélection à la Coupe du monde d’Abu Dhabi ou de Doha», savoure Matthieu, qui a encore l’occasion de repousser ses limites, le 5 septembre, sur la Capri-Napoli.

Capri-Napoli au mental  

Cette course italienne de 36 km est LA référence de l’eau libre. «C’était ma troisième course en mer. Ce fut réellement compliqué. J’ai suivi le groupe de tête durant 3h30. Là, les Italiens ont attaqué et le peloton s’est scindé en deux. Axel et Marcel se sont retrouvés distancés et ont commencé à chasser. J’ai tenté de les suivre avant d’exploser au bout de 5 minutes. Je me suis retrouvé seul, dans des vagues qui montaient de plus en plus haut en raison d’orages sur la côte. Il restait encore 15 kilomètres. J’ai dû me battre pour finir l’épreuve à la 11e place après 7 h d’efforts. Ça a été la course la plus dure de ma vie». Un effort loin d’être vain puisque Matthieu est 7e du classement général provisoire de la Coupe du monde d’ultra. Il se battra à coup sûr pour garder sa place dans le top 8, récompensé au terme de la dernière manche le 21 novembre à Rosario (Argentine). Entre-temps, un autre défi l’attend : deux 10 km les 25 et 26 septembre à la Coupe d’Europe de Barcelone et à la finale de la Coupe de France à Jablines. Julien BIGORNE

Son été

5 podiums, 1 sélection en équipe de France A’, 3 participations à des Coupes du monde. 

Résultats : 2e du Défi Monte-Cristo (2 km et 2,5 km) les 9 et 10 juillet ; 3e du Défi Monte-Cristo (3,5 et 5 km) les 9 et 11 juillet ; 3e du Défi de Quiberon (10 km) le 18 juillet ; 4e du Défi de Quiberon (3 km) le 17 juillet ; 9e de la Coupe du monde d’Ohrid (25 km) le 21 août ; 10e de la Coupe du monde d’Ohrid (10 km) le 28 août ; 11e de la Coupe du monde de Capri-Napoli (36 km) le 5 septembre.

S'abonner à ce flux RSS