Actualités

France de 5 km indoor : Sarcelles au top niveau

Léo Ouabdesselam et Clément Kukla sacrés chez les juniors aux Championnats de France de 5 km indoor à Sarcelles (photo : Julien BIGORNE / www.sportspassion95.fr)

 

N° 1 français de l’Eau libre ces deux dernières années, l’Aas Sarcelles Natation 95 a aussi fini en tête des Championnats de France de 5 km indoor, samedi dernier. À domicile, en totalisant 167 points, le club valdoisien a devancé de 27 points Lille Métropole et de 41 points le groupe du charismatique coach Philippe Lucas. Clément Kukla a contribué à cette performance en finissant vice-champion de France senior derrière Marc-Antoine Olivier et surtout champion de France junior 3 (18-19 ans). Un authentique exploit. « J’ai en effet décroché le titre chez les juniors en devançant des nageurs internationaux qui ont un an de plus que moi : Alexis Vandevelde (champion de France senior du 5 km en 2019) et Jean-Baptiste Clusman (champion du monde junior 2018 sur 7,5 km)», confie le protégé de Xavier Idoux.

Kukla et Ouabdesselam, sacrés champions

«Je ne passe qu’à 9 secondes du record de France des 18 ans détenu par Clément Batte (53’30 contre 53’21). C’est inattendu, car je suis dans une très intense période d’entraînement et je sortais d’une compétition la veille au Meeting national de Saint-Germain (4e sur 800 m et sur 1 500 m)», précise-t-il. Son coéquipier Léo Ouabdesselam, pensionnaire lui aussi de l’Insep et auteur d’un record personnel en 55’30, est devenu champion de France junior 2 (16-17 ans). Claire Six (2e junior 3 en 61’44), Lucas Falla (5e junior 1 en 60’44) et Samy Ferchichi (5e junior 2 en 57’47) ont tiré leur épingle du jeu. Les autres engagés sarcellois, dont Axel Reymond (double champion du monde du 25 km, qui souhaite devenir le premier nageur à remporter la même saison les Coupes du monde de marathon et ultra-marathon en eau libre), ont préparé là les échéances à venir (Julien BIGORNE / www.sportspassion95.fr)

 

 

 

 

France de 5 km indoor : les rameaux d'Olivier

Nouveaux lauriers pour Olivier à Sarcelles. Champion de France de 5 km indoor pour la 4e fois, le protégé de Philippe Lucas bat le record de France en 52’02 (photo : Julien BIGORNE / www.sportspassion95.fr)

 

Le speaker s’époumone à en perdre haleine à la vue du chrono qui s’affiche soudain en chiffres orangés au bord du grand bassin du centre aquatique Christiane et Guy Canzano. Samedi dernier, à 17h42 à Sarcelles, les Championnats de France de 5 km indoor connaissent leur point d’orgue. En 52’02, Marc-Antoine Olivier bat de treize secondes le record de France de la spécialité. L’un des dix meilleurs temps mondiaux de tous les temps. Le sociétaire de Denain, médaillé de bronze du 10 km aux Jeux Olympiques de Rio en 2016, a réussi la course parfaite dans la septième et dernière série au programme.

Record de France

Le protégé de Philippe Lucas était pourtant opposé à Alexis Vandevelde (le champion de France en titre), à Jean-Baptiste Clusman (champion du monde junior du 7,5 km en 2018), à Clément Batte (double champion d’Europe junior en 2017), à la révélation belge Logan Vanhuys (5e de la Coupe du monde du 10 km de Setubal en 2019), aux jeunes membres de l’équipe de France Hugo Saillard et Swann Plaza, ainsi qu’au Sarcellois Clément Kukla, 2e l’an dernier et affûté comme jamais. Mais après 1 000 m de course, le Nordiste était déjà seul. Après 3 km, il restait sur les bases prodigieuses de 51’35. Il fallut attendre les 500 derniers mètres pour voir apparaître les premiers signes de lassitude, autant dus à l’intensité de son effort qu’à sa participation la veille au Meeting national de Saint-Germain-en-Laye (victoire sur 1 500 m).

Test important

«Sarcelles me réussit bien puisque j’avais déjà battu ici le record de France des 19 ans en 2015 et le record de France senior en 2018. Ici, c’est mon quatrième titre national sur 5 km en quatre participations», savoure ‘‘Marco’’. «Ce Championnat de France était une belle occasion pour moi de me tester, à l’approche des manches de Coupe du monde d’eau libre à Doha et aux Seychelles, où l’opposition sera rude. Pour beaucoup, c’était une étape importante en vue de la Coupe d’Europe d’Eilat (Israël) et des Nationaux, tous deux sélectifs pour les championnats internationaux d’eau libre», résume le vainqueur (Julien BIGORNE / www.sportspassion95.fr)

 

 

France de 5 km indoor : Kukla impérial

A domicile, Clément Kukla (AAS Sarcelles Natation 95) est devenu champion de France junior 3 et vice-champion de France senior sur 5 km indoor (photo : Julien BIGORNE / www.sportspassion95.fr)

 

Déjà médaillée d’argent au scratch en 2019, Clément Kukla a récidivé aux Championnats de France de 5 km indoor, en terminant deuxième derrière Marc-Antoine Olivier. Mais le sociétaire de l’AAS Sarcelles Natation 95 a réussi une course plus aboutie. Le pensionnaire de l’INSEP est en effet champion de France chez les juniors 3 (18-19 ans) en devançant deux Internationaux français qui ont un an de plus que lui : Alexis Vandevelde (tenant du titre) et Jean-Baptiste Clusman (champion du monde junior 2018 sur 7,5 km). « J’ai suivi Marco’ (Marc-Antoine Olivier) sur le premier 1 000 m, avant de le laisser partir, car il était meilleur que moi. Je me suis fait rattraper ensuite par Alexis Vandevelde, mais j’ai réussi à relancer et à finir fort. Avec un chrono de 53’30, je ne termine qu’à 9 secondes du record de France des 18 ans détenu par Clément Batté. C’est excellent au vu de notre période d’entraînement », a déclaré le triple vainqueur de la Comen 2018

(Julien BIGORNE / www.sportspassion95.fr)

 

 

France de 5 km indoor : Cocorico Coccordano !

Titrée chez les juniors 1, médaillée de bronze au scratch féminin et auteur du record de France des 15 ans, Clémence Coccordano (Lille Métropole) a marqué de son empreinte les Championnats de France de 5 km indoor à Sarcelles (photo : Julien BIGORNE / www.sportspassion95.fr)

 

Samedi 25 janvier à Sarcelles, Clémence Coccordano a fait partie des références des Championnats de France de 5 km indoor. La nageuse de Lille Métropole a battu de 30 secondes la meilleure performance française des 15 ans (59’58), ce qui lui a permis de décrocher le titre national chez les juniors 1 (14-15 ans) et même de s’adjuger la médaille de bronze chez les seniors. « L’an dernier, j’avais battu le record de France des 14 et des 15 ans, ici même. À la ligne d’eau n °8, je voyais que j’étais en avance sur mon record. Le fait d’être seule dans mon couloir a aussi été bénéfique pour établir cette performance», a confié Clémence. Spécialiste de l’eau libre depuis trois ans, présente sur les étapes de Coupe de France et qualifiée en 2019 à l’Euro junior, la Lilloise vise cette année le titre européen et un podium aux Mondiaux (

Julien BIGORNE / www.sportspassion95.fr)

 

 

France de 5 km indoor : Grangeon championne

Lara Grangeon (Cn Calédoniens) est championne de France du 5 km indoor pour la seconde fois à Sarcelles (photo : Julien BIGORNE / www.sportspassion95.fr)

 

Sarcelles et Lara Grangeon, c’est décidemment une histoire d’or. En 2017, quelques mois après ses débuts en eau libre consécutifs aux JO de Rio, la nageuse du Cn Calédoniens avait en effet décroché son premier titre de championne de France sur 5 km indoor au Centre aquatique Christiane et Guy Canzano. Trois ans plus tard, rebelote. Bien aidée par la présence de la russe Anastassia Kirpitchnikova, Lara a décroché le titre national, signant la meilleure performance française depuis 2006 sur cette distance en 56’33. Elle peut partir tranquille sur les manches de Coupe du monde, en vue de son grand objectif : les JO de Tokyo (Julien BIGORNE / www.sportspassion95.fr)

 

 

France de 5 km indoor : Kirpitchnikova lauréate

Anastassia Kirpitchnikova, nageuse russe entraînée par Philippe Lucas, a remporté la course féminine des Championnats de France de 5 km indoor à Sarcelles (photo : Julien BIGORNE / www.sportspassion95.fr)

 

Anastassia Kirpitchnikova a logiquement remporté la course féminine des Championnats de France de 5 km indoor à Sarcelles, dans un chrono de 56’09. La Russe est loin d’être une inconnue, puisqu’elle a décroché quatre podiums aux Jeux Européens de Bakou en 2015, deux médailles de bronze (sur 400 m et 4x200 m) à l’Euro junior 2016 et trois nouvelles breloques aux Mondiaux juniors 2017 (2e sur 4x200 m, 3e sur 400 m et 4x100 m mixte). En 2019, elle avait disputé les Mondiaux sur 1 500 m et fini quatrième de l’Euro en petit bassin sur 800 m

(Julien BIGORNE / www.sportspassion95.fr)

 

 

France de 5 km indoor : le panache de Barniet

Lou-Anne Barniet (Saint-Raphael) vice-championne de France senior et championne de France junior 3 (18-19 ans) sur 5 km indoor, samedi dernier à Sarcelles (photo : Julien BIGORNE / www.sportspassion95.fr)

 

Tenante du titre, Lou-Anne Barniet a tout tenté pour conserver sa couronne de championne de France du 5 km indoor. Mais Lara Grangeon (membre de l’équipe de France d’eau libre, déjà qualifiée pour les JO de Tokyo) était trop forte. La nageuse de Saint-Raphaël décroche toutefois le titre de vice-championne de France en 58’42 et est par la même occasion championne de France chez les juniors 3 (18-19 ans). Le panache paie toujours (Julien BIGORNE / www.sportspassion95.fr)

 

 

France de 5 km indoor : le retour de Philippe Lucas

L'entraîneur Philippe Lucas aux côtés de Christiane et Guy Canzano (photo : Julien BIGORNE / www.sportspassion95.fr)

 

Pour la première fois depuis cinq ans, Philippe Lucas, entraîneur charismatique qui forma de nombreux nageurs internationaux, était sur le bord du bassin de la piscine Christiane et Guy Canzano. Samedi dernier, les Championnats de France de 5 km indoor constituaient l’occasion parfaite pour sa venue, puisque la plupart de ses nageurs français (Marc-Antoine Olivier, Célia Heurtaux, Clément Batte) et internationaux (Anastassia Kirpitchnikova, Samantha Arevalo, Logan Vanhuys, Hector Pardoe) étaient engagé.

Sa venue a fait la joie du public et plus particulièrement de Guy Canzano, président de l’AAS Sarcelles Natation 95. « Il ne faut pas oublier que Philippe a été licencié à l’AAS Sarcelles Natation 95 de 2013 à 2015, en même temps que ses nageurs Sharon Van Rouwendaal et Océane Cassignol. C’est un entraîneur qui a toujours eu ma plus grande estime. Je connaissais bien son père (Jean Lucas), qui fut président au club de Melun et qui était, au moins autant que moi, un passionné de natation », a expliqué Guy Canzano. Philippe Lucas a très bien réussi son retour puisque ses protégés Marc-Antoine Olivier et Anastassia Kirpitchnikova se sont imposés (Julien BIGORNE / www.sportspassion95.fr)

 

 

S'abonner à ce flux RSS