Actualités

Jablines 2021 : le résumé en 5 temps forts

Eau libre : n° 1 à la Coupe de France

De gauche à droite : Christiane Canzano (trésorière du club), Axel Reymond, Lucas Falla, le Général de brigade Arnaud Dupuy De la Grand'Rive (commandant du CNSD), Malek Louissi, Alexandre Verplaetse, Magali Merino (coach), Matthieu Magne, Gaspard Tramier, Valentin Duteil et Simon Guerin (coach). Photo : Julien Bigorne

 

Avec 9 podiums au final, le club des JETS de Sarcelles a été le plus médaillé des classements généraux de la Coupe de France d’eau libre. Sur les 53 manches au programme, il avait remporté 37 courses dont 22 grâce au couple Caroline Jouisse – Marcel Schouten.

 

Hier soir, les résultats de la Coupe de France d’eau libre ont été officialisés par la Fédération Française de Natation. Le club des JETS de Sarcelles a décroché le plus de podiums avec 9 médailles en tout (2 d’or, 5 d’argent et 2 de bronze), devançant le CN Le Plessis Robinson (5), Montceau et Montpellier (3). Ce résultat récompense la fidélité du club pour cette Coupe nationale créée en 2005, composée pour cette édition de 53 manches (3 ayant été annulées en cours de route). Si individuellement, la Coupe a été remportée par Noam Franchi (Montpellier) et par Tiffany Pierrejean (Montceau), récompensés pour leur régularité et leur forte participation, les performances les plus significatives ont été l’œuvre des JETS : 9 victoires pour Marcel Schouten et 13 pour Caroline Jouisse.

En tout, les nageurs sarcellois ont remporté 37 courses. Un record ! Au classement national des clubs d’eau libre (CNCEL), l’AAS Sarcelles Natation 95 est donc logiquement en tête ayant inscrit plus du double de points de son dauphin. Avec 157 135 points, il devance Dunkerque (73 670 points), les Vikings de Rouen (52 070 points), Lille Métropole (46 200 points) et Montpellier Métropole (37 660 points).

 

Les résultats des JETS de Sarcelles

HOMMES

- Scratch : 2. Alexandre Verplaetse 97 750 points ; 3. Lucas Falla 95250 points ; 5. Marcel Schouten 84 050 points ; 8. Axel Reymond 64 550 points ; 9. Gaspard Tramier 64 350 points ; 10. Matthieu Magne 59 450 points ; 11. Eliott Garoux 46 150 points ; 25. Valentin Duteil 31 950 points ; 26. Malek Louissi 30 200 points ; 33. Mohamed-Zaky Bekar 24 800 points…

- Juniors 1 : 2. Eliott Garoux

- Juniors 2 : 2. Lucas Falla ; 8. Mohamed-Zaky Bekar

- Juniors 3 : 2. Gaspard Tramier ; 3. Matthieu Magne ; 4. Valentin Duteil ; 11. Léo Ouabdesselam ; 12. Clément Kukla

- Maitre 1 : 1. Marcel Schouten ; 2. Axel Reymond

FEMMES

- Scratch : 5. Caroline Jouisse 79 900 points ; 20. Prisca Falla (13 ans) 36 200 points ; 35. Claire Six 23 750 points…

- Maître 1 : 1. Caroline Jouisse ; 4. Lara Grangeon-De Villele

- Maître 2 : 39. Sandrine Colombani

 

Les étapes remportées par le club

HOMMES (20)

- N° 8 : Championnats de France (25 km) : Axel REYMOND

- 10b : Le Poisson Chat du Lac Vioreau à Joué-sur-Erdre (10 km) : Axel REYMOND

- 12 : Traversée de Baye à Bazolles (5 km) : Marcel SCHOUTEN

- 14a : Cergy (10 km) : Axel REYMOND

- 14b : Cergy (5 km) : Gaspard TRAMIER

- 16a : Creil (3 km) : Alexandre VERPLAETSE

- 16b : Creil (7,5 km) : Alexandre VERPLAETSE

- 17a : Défi de la Salamandre à Villiers-sur-Loir (10 km) : Marcel SCHOUTEN

- 25 : Défi Monte Cristo à Marseille (5 km) : Axel REYMOND

- 26 : Grand Prix des Lisières de l’Oise à Choisy au Bac (5 km) : Marcel SCHOUTEN

- 27b : Grand Prix de l’Arc à Choisy au Bac (10 km) : Marcel SCHOUTEN

- 29a : Défi du Carl Bech à Quiberon (3 km) : Axel REYMOND

- 30b : Ultra Défi de Port Maria à Quiberon (10 km) : Axel REYMOND

- 32a : Traversée du Lac des Vieilles Forges aux Mazures (5 km) : Marcel SCHOUTEN

- 33a : Traversée du Lac d’Annecy (2,4 km) : Marcel SCHOUTEN

- 47a : Veretz (10 km) : Marcel SCHOUTEN

- 48a : Rad’eau libre de Cherbourg (5 km) : Marcel SCHOUTEN

- 49 : Saint-Pardoux (10 km) : Alexandre VERPLAETSE

- 50 : Saint-Pardoux (15 km) : Alexandre VERPLAETSE

- 53 : Finale à Jablines (10 km) : Marcel SCHOUTEN

 

FEMMES (17)

- N° 11 : Traversée de Baye à Bazolles (10 km) : Caroline JOUISSE

- 12 : Traversée de Baye à Bazolles (5 km) : Caroline JOUISSE

- 14a : Cergy (10 km) : Caroline JOUISSE

- 16a : Creil (3 km) : Claire SIX

- 16b : Creil (7,5 km) : Claire SIX

- 17a : Défi de la Salamandre à Villiers-sur-Loir (10 km) : Caroline JOUISSE

- 26 : Grand Prix des Lisières de l’Oise à Choisy au Bac (5 km) : Caroline JOUISSE

- 27a : Grand Prix de l’Arc à Choisy au Bac (2,5 km) : Prisca FALLA

- 27b : Grand Prix de l’Arc à Choisy au Bac (10 km) : Caroline JOUISSE

- 29a : Défi du Carl Bech à Quiberon (3 km) : Caroline JOUISSE

- 30b : Ultra Défi de Port Maria à Quiberon (10 km) : Caroline JOUISSE

- 32a : Traversée du Lac des Vieilles Forges aux Mazures (5 km) : Caroline JOUISSE

- 33a : Traversée du Lac d’Annecy (2,4 km) : Caroline JOUISSE

- 47a : Veretz (10 km) : Caroline JOUISSE

- 48a : Rad’Eau libre de Cherbourg (5 km) : Caroline JOUISSE

- 48b : Rad’Eau libre de Cherbourg (1,5 km) : Prisca FALLA

- 53 : Finale à Jablines (10 km) : Caroline JOUISSE

Synthèse et photo : Julien BIGORNE

 

Eau libre : les enjeux de Jablines

Les 25 et 26 septembre, l’AAS Sarcelles Natation 95 participera massivement à la finale de la Coupe de France d’eau libre à Jablines (Seine-et-Marne). Le club présidé par Guy Canzano évoluera quasiment à domicile puisque la base de loisirs de Jablines-Anet est située à quelques kilomètres du centre d’entraînement où évolue la plupart de ses nageurs de référence (le CAF de Sarcelles-Fontainebleau). Les enjeux de cette dernière étape sont multiples.

Alexandre Verplaetse (2e au général après ses deux succès à Razès) tentera de remonter ses 8 000 points de retard sur Noam Franchi et remporter la Coupe de France masculine, comme en 2019. Lucas Falla et Marcel Schouten (actuels 3e et 4e) sont encore en course pour le podium final. Dans les classements par catégorie, Eliott Garoux (2e junior 1), Lucas Falla (2e junior 2), Gaspard Tramier et Matthieu Magne (2e et 3e junior 3), Marcel Schouten et Axel Reymond (1er et 2e en maître 1) défendront leur position.  

De son côté, Caroline Jouisse (actuelle leader de la Coupe du monde d’ultra-marathon) est actuellement 4e de la Coupe de France féminine. Pour monter sur le podium, il lui faut remonter 4 000 points sur Agathe Beaugrand (Saint-Bruno) ou encore 8 000 points sur Audrenn Foiny (Cn Le Plessis Robinson). Tiffany Pierrejean (Montceau) est quasiment hors de portée pour la victoire. Julien BIGORNE

 

LES COURSES

Samedi 25 septembre

- 9H30 : 5 KM.

- 11H15 : 1,25 KM

Dimanche 26 septembre

- 10H30 : 10 KM

- 12H30 : 500 M

- 13H10 : 2,5 KM

>>> Le classement provisoire de la Coupe de France 

 

LES ENGAGÉS SARCELLOIS (par ordre alphabétique)

- 5 KM H : Lucas Falla, Eliott Garoux, Malek Louissi, Thomas Merino, Gaspard Tramier, Alexandre Verplaetse

- 5 KM F : Prisca Falla, Clémence François, Noémie Hossi Burnier

- 1 250 M F : Sandrine Colombani, Alice Ricordeau

- 10 KM H : Valentin Duteil, Lucas Falla, Malek Louissi, Matthieu Magne, Axel Reymond, Marcel Schouten, Alexandre Verplaetse

- 10 KM F : Caroline Jouisse

- 2,5 KM F : Prisca Falla

 

LES PRINCIPAUX ADVERSAIRES (par ordre alphabétique)

- 5 KM H : Simon Barbieux (Lille), Matthieu Ben Rahou (CS Monterelais), Tristan Calaber (CN Le Plessis-Robinson), Simon et Jean-Baptiste Clusman (Lille), Rémi Dupuis (CN Le Plessis-Robinson), Noam Franchi (Montpellier), Émile Mesmacque (Lille), Liam Ouardi (CS Monterelais), Enzo Teule (Saint-Germain), Julien Zinsmeister (Paris).

- 5 KM F : Agathe Beaugrand (USB Bordeaux), Emma Bruneau (Lille), Lean Cabon (CN Brest), Clémence Coccordano (Lille), Morgane Dornic (CN Brest), Audrenn Foiny (Le Plessis-Robinson), Maéve Garreau (Villeneuve), Cassandre Huguet (Lille), Tiffany Pierrejean (Montceau)

- 10 KM H : Simon Barbieux (Lille), Matthieu Ben Rahou (CS Monterelais), Tristan Calaber (CN Le Plessis-Robinson), Simon et Jean-Baptiste Clusman (Lille), Rémi Dupuis (CN Le Plessis-Robinson), Noam Franchi (Montpellier), Julien Zinsmeister (Paris).

- 10 KM F : Agathe Beaugrand (USB Bordeaux), Lean Cabon (CN Brest), Lean Cabon (CN Brest), Clémence Coccordano (Lille), Morgane Dornic (CN Brest), Audrenn Foiny (Le Plessis-Robinson), Tiffany Pierrejean (Montceau).

 

Eau libre : les enjeux de Jablines

Les 25 et 26 septembre, l’AAS Sarcelles Natation 95 participera massivement à la finale de la Coupe de France d’eau libre à Jablines (Seine-et-Marne). Le club présidé par Guy Canzano évoluera quasiment à domicile puisque la base de loisirs de Jablines-Anet est située à quelques kilomètres du centre d’entraînement où évolue la plupart de ses nageurs de référence (le CAF de Sarcelles-Fontainebleau). Les enjeux de cette dernière étape sont multiples.

Alexandre Verplaetse (2e au général après ses deux succès à Razès) tentera de remonter ses 8 000 points de retard sur Noam Franchi et remporter la Coupe de France masculine, comme en 2019. Lucas Falla et Marcel Schouten (actuels 3e et 4e) sont encore en course pour le podium final. Dans les classements par catégorie, Eliott Garoux (2e junior 1), Lucas Falla (2e junior 2), Gaspard Tramier et Matthieu Magne (2e et 3e junior 3), Marcel Schouten et Axel Reymond (1er et 2e en maître 1) défendront leur position.  

De son côté, Caroline Jouisse (actuelle leader de la Coupe du monde d’ultra-marathon) est actuellement 4e de la Coupe de France féminine. Pour monter sur le podium, il lui faut remonter 4 000 points sur Agathe Beaugrand (Saint-Bruno) ou encore 8 000 points sur Audrenn Foiny (Cn Le Plessis Robinson). Tiffany Pierrejean (Montceau) est quasiment hors de portée pour la victoire. Julien BIGORNE

 

LES COURSES

Samedi 25 septembre

- 9H30 : 5 KM.

- 11H15 : 1,25 KM

Dimanche 26 septembre

- 10H30 : 10 KM

- 12H30 : 500 M

- 13H10 : 2,5 KM

 

>>> Le classement provisoire de la Coupe de France 

 

LES ENGAGÉS SARCELLOIS (par ordre alphabétique)

- 5 KM H : Lucas Falla, Eliott Garoux, Malek Louissi, Thomas Merino, Gaspard Tramier, Alexandre Verplaetse

- 5 KM F : Prisca Falla, Clémence François, Noémie Hossi Burnier

- 1 250 M F : Sandrine Colombani, Alice Ricordeau

- 10 KM H : Valentin Duteil, Lucas Falla, Malek Louissi, Matthieu Magne, Axel Reymond, Marcel Schouten, Alexandre Verplaetse

- 10 KM F : Caroline Jouisse

- 2,5 KM F : Prisca Falla

 

LES PRINCIPAUX ADVERSAIRES (par ordre alphabétique)

- 5 KM H : Simon Barbieux (Lille), Matthieu Ben Rahou (CS Monterelais), Tristan Calaber (CN Le Plessis-Robinson), Simon et Jean-Baptiste Clusman (Lille), Rémi Dupuis (CN Le Plessis-Robinson), Noam Franchi (Montpellier), Émile Mesmacque (Lille), Liam Ouardi (CS Monterelais), Enzo Teule (Saint-Germain), Julien Zinsmeister (Paris).

- 5 KM F : Agathe Beaugrand (USB Bordeaux), Emma Bruneau (Lille), Lean Cabon (CN Brest), Clémence Coccordano (Lille), Morgane Dornic (CN Brest), Audrenn Foiny (Le Plessis-Robinson), Maéve Garreau (Villeneuve), Cassandre Huguet (Lille), Tiffany Pierrejean (Montceau)

- 10 KM H : Simon Barbieux (Lille), Matthieu Ben Rahou (CS Monterelais), Tristan Calaber (CN Le Plessis-Robinson), Simon et Jean-Baptiste Clusman (Lille), Rémi Dupuis (CN Le Plessis-Robinson), Noam Franchi (Montpellier), Julien Zinsmeister (Paris).

- 10 KM F : Agathe Beaugrand (USB Bordeaux), Lean Cabon (CN Brest), Lean Cabon (CN Brest), Clémence Coccordano (Lille), Morgane Dornic (CN Brest), Audrenn Foiny (Le Plessis-Robinson), Tiffany Pierrejean (Montceau).

 

Euro junior : Kukla frôle le podium

Revivez les dix temps forts du riche été 2021 des "Jets de Sarcelles", meilleur club français en eau libre depuis quatre ans. 

EPISODE 2 - CLEMENT KUKLA le 25 juillet à l'Euro junior de Choisy-le-Roi. 

Le 25 juillet à 11h57, le même scénario frustrant de la veille s’est reproduit. Clément Kukla a de nouveau frôlé le podium aux Championnats d’Europe juniors, organisés du 23 au 25 juillet à Choisy-le-Roi (France). Le sociétaire de l’AAS Sarcelles Natation 95 a fini 4e du relais mixte 4x1250 m U19 après sa 5e place sur le 10 km junior 3. Sur ces deux courses, le protégé de Philippe Lucas a eu sa chance de décrocher une médaille.

5e sur 10 km

Sur le 10 km, il figure en tête après 4 des 6 tours dans un groupe comptant six nageurs. Mais après 1 h 30 de course, Zalan Sarkany attaque en sortie de ravitaillement, puis se fait contrer par le Hongrois David Betlehem (récent vice-champion d’Europe junior sur 1 500 m en Italie) et l’Allemand Oliver Klément. Clément Kukla tente alors de rejoindre le tandem avec un temps de retard. Mais le Sarcellois ne parviendra jamais à combler cet écart initial. À un tour de l’arrivée, il compte 7 secondes de retard ; Zalan Sarkany (Hongrie) et Jules Wallart (France) sont à 15 secondes et Léo Ouabdesselam (l’autre Sarcellois engagé) est 6e à 23 secondes. Avec 8 secondes d’avance sur ses poursuivants, Clément peut espérer la médaille de bronze. Mais après 1 h 41 en raison de crampes ou par choix stratégique, il se met sur le dos et attend Wallart et Sarkany. Un tournant. Il sera en effet distancé dans les 500 derniers mètres et finit donc 5e à 10 secondes de la 3e place revenue à Jules Wallart.

4e sur le relais, après transmis en tête

Sur le 4 x 1 250 m mixte, la déception a aussi été de mise, mais sans doute pas pour les mêmes raisons. Parmi les 11 engagés, la France fait partie des favorites pour le podium. Lean Cabon (7e du 10 km) réalise un superbe premier relais : meilleure féminine, elle transmet en 4e position à seulement 31 secondes de la Suisse. Au 2e relais, Clément rattrape rapidement la Slovaquie, la Grèce et la Suisse et s’envole. Le Sarcellois transmet le relais en tête avec 51 secondes d’avance sur la Hongrie, 53 secondes sur l’Espagne, 56 secondes sur la Suisse, 1’29 sur l’Allemagne, 1’33 sur la Grèce et 1’37 sur l’Italie. Ces avantages donnent le sourire au clan tricolore. Avec Madelon Catteau et Jules Wallart (médaillés de bronze la veille sur 10 km) restant à passer, l’affaire semble entendue pour le podium.

Défaillance de Catteau

Au 3e relais, Madelon Catteau est néanmoins opposée à des nageurs masculins. La prudence reste de mise. Peut-être déstabilisée par le retour des premiers concurrents, la Française craque en fin de parcours. Son chrono est à plus de 30 secondes de celui de Lean Cabon, qu’elle précédait de 30 secondes la veille sur 10 km. Une claque ! Dans le final, Jules Wallart ne peut rien contre les ténors David Betlehem, Sven Schwarz et Carlos Garach. Sur le ponton, Clément peut être amer : encore quatrième !

Garoux et Ouabdesselam prometteurs

Les jours précédents, deux autres Sarcellois avaient également participé à ces Championnats d’Europe juniors. Pour sa toute première sélection, Eliott Garoux a fini 16e junior 1 sur le 5 km. Puis, Léo Ouabdesselam, parmi les plus jeunes juniors 3, a terminé 6e sur 10 km après être resté dans le groupe de tête jusqu’à un tour de l’arrivée. Tous deux auront encore la chance de briller sur cette compétition la saison prochaine. Julien BIGORNE

Jets 9/10 - Verplaetse aux bonnes places

Revivez les dix temps forts du riche été 2021 des "Jets de Sarcelles", meilleur club français en eau libre depuis quatre ans. 

EPISODE 9 - ALEXANDRE VERPLAETSE les 18 et 19 septembre à la Coupe de France de Razès

 

Cet été, Alexandre Verplaetse n’a pas perdu son temps. Entre 3 juillet et le 19 septembre, le sociétaire de l’AAS Sarcelles Natation 95 a décroché pas moins de 11 podiums en 15 courses d’eau libre, participé à deux épreuves de Coupe du monde et honoré des sélections (en équipe de France A’ à Quiberon et en équipe d’Ile-de-France à Razès). Mis en confiance par ses trois « tops 10 » aux Championnats de France de Gravelines (3e sur 25 km, 6e sur 5 km et 8e sur 10 km), le protégé de Magali Merino a multiplié les belles prestations. Comme sa victoire sur le 7,5 km de Creil.

Succès à Creil et à Razès

«Je me suis retrouvé en tête avec Seppe Wijns et Alexander Van Ermen, les deux qualifiés belges de l’Euro junior. Contrairement à eux, je n’avais pas le droit à un ravitaillement. Malgré ça, j’ai réussi à les battre au sprint», raconte-t-il. Même satisfaction avec un doublé au Lac de Saint-Pardoux. «Je remporte le 10 km en semant Gaspard (Tramier) dans les passages de bouée puis le 15 km en distançant Noam Franchi sur une accélération progressive dans le dernier tour». Et suivant l’adage de Nelson Mandela, quand Alexandre n’a pas gagné, il a continué à apprendre.

Continuer à apprendre

«J’ai essayé d’adopter une stratégie offensive face à un rival plus fort que moi (Marc-Antoine Olivier, 3e aux JO 2016) sur le 5 km de l’EDF Aqua Challenge de Paris. J’ai travaillé mon sprint lors de face-à-face avec mon coéquipier Marcel (Schouten). Sur le 10 km de Quiberon, j’ai appris à être plus attentif et à trainer un adversaire (Logan Fontaine) dans ma hanche», résume Alexandre, qui a aussi participé à ses premières épreuves internationales depuis la Coupe d’Europe d’Eilat en 2019. «À Ohrid, en Macédoine du Nord, j’ai gagné en maturité, même si ce fut deux expériences difficiles. Sur le 25 km, j’ai été contraint d’abandonner après 4h10 de course après avoir vomi cinq ravitaillements. Un incident venu sans crier gare alors que je figurais dans le groupe de tête après 3h30 de course. J’ai ensuite été victime d’une indigestion 48h avant le 10 km. Malgré ça, j’ai pris le départ et suivi les ténors durant cinq des sept tours de circuit (13e à 6 minutes de Marc-Antoine Olivier)». Le 26 septembre, Alexandre Verplaetse devrait finir 2e du classement général de la Coupe de France d’eau libre. La récompense de sa régularité exemplaire. Julien BIGORNE       

 

Son été

11 podiums en 14 courses, dont 4 victoires ; 1 sélection en équipe de France A’ ; 2 participations à des Coupes du monde. 

Résultats : 1er à Creil (3 km et 7,5 km) le 3 juillet ; 1er au Lac de Saint-Pardoux à Razès (10 km et 15 km) le 18 et 19 septembre ; 2e au Grand Prix des Lisières de l’Oise à Choisy-au-Bac (5 km et 10 km) les 14 et 15 juillet ; 2e de l’EDF Aqua Challenge de Paris (2,5 km) le 5 septembre ; 2e à Veretz (10 km) le 11 septembre ; 2e du Rad’Eau Libre de Cherbourg (5 km) le 12 septembre ; 3e du Défi de Quiberon (3 km) le 17 juillet ; 3e de l’EDF Aqua Challenge de Paris (5 km) le 4 septembre ; 5e du Défi de Quiberon (10 km) le 18 juillet ; 13e de la Coupe du monde d’Ohrid (10 km) le 28 août.

 

Jets 2/10 - Kukla frôle le podium

Revivez les dix temps forts du riche été 2021 des "Jets de Sarcelles", meilleur club français en eau libre depuis quatre ans. 

EPISODE 2 - CLEMENT KUKLA le 25 juillet à l'Euro junior de Choisy-le-Roi. 

 

Le 25 juillet à 11h57, le même scénario frustrant de la veille s’est reproduit. Clément Kukla a de nouveau frôlé le podium aux Championnats d’Europe juniors, organisés du 23 au 25 juillet à Choisy-le-Roi (France). Le sociétaire de l’AAS Sarcelles Natation 95 a fini 4e du relais mixte 4x1250 m U19 après sa 5e place sur le 10 km junior 3. Sur ces deux courses, le protégé de Philippe Lucas a eu sa chance de décrocher une médaille.

5e sur 10 km

Sur le 10 km, il figure en tête après 4 des 6 tours dans un groupe comptant six nageurs. Mais après 1 h 30 de course, Zalan Sarkany attaque en sortie de ravitaillement, puis se fait contrer par le Hongrois David Betlehem (récent vice-champion d’Europe junior sur 1 500 m en Italie) et l’Allemand Oliver Klément. Clément Kukla tente alors de rejoindre le tandem avec un temps de retard. Mais le Sarcellois ne parviendra jamais à combler cet écart initial. À un tour de l’arrivée, il compte 7 secondes de retard ; Zalan Sarkany (Hongrie) et Jules Wallart (France) sont à 15 secondes et Léo Ouabdesselam (l’autre Sarcellois engagé) est 6e à 23 secondes. Avec 8 secondes d’avance sur ses poursuivants, Clément peut espérer la médaille de bronze. Mais après 1 h 41 en raison de crampes ou par choix stratégique, il se met sur le dos et attend Wallart et Sarkany. Un tournant. Il sera en effet distancé dans les 500 derniers mètres et finit donc 5e à 10 secondes de la 3e place revenue à Jules Wallart.

4e sur le relais, après transmis en tête

Sur le 4 x 1 250 m mixte, la déception a aussi été de mise, mais sans doute pas pour les mêmes raisons. Parmi les 11 engagés, la France fait partie des favorites pour le podium. Lean Cabon (7e du 10 km) réalise un superbe premier relais : meilleure féminine, elle transmet en 4e position à seulement 31 secondes de la Suisse. Au 2e relais, Clément rattrape rapidement la Slovaquie, la Grèce et la Suisse et s’envole. Le Sarcellois transmet le relais en tête avec 51 secondes d’avance sur la Hongrie, 53 secondes sur l’Espagne, 56 secondes sur la Suisse, 1’29 sur l’Allemagne, 1’33 sur la Grèce et 1’37 sur l’Italie. Ces avantages donnent le sourire au clan tricolore. Avec Madelon Catteau et Jules Wallart (médaillés de bronze la veille sur 10 km) restant à passer, l’affaire semble entendue pour le podium.

Défaillance de Catteau

Au 3e relais, Madelon Catteau est néanmoins opposée à des nageurs masculins. La prudence reste de mise. Peut-être déstabilisée par le retour des premiers concurrents, la Française craque en fin de parcours. Son chrono est à plus de 30 secondes de celui de Lean Cabon, qu’elle précédait de 30 secondes la veille sur 10 km. Une claque ! Dans le final, Jules Wallart ne peut rien contre les ténors David Betlehem, Sven Schwarz et Carlos Garach. Sur le ponton, Clément peut être amer : encore quatrième !

Garoux et Ouabdesselam prometteurs

Les jours précédents, deux autres Sarcellois avaient également participé à ces Championnats d’Europe juniors. Pour sa toute première sélection, Eliott Garoux a fini 16e junior 1 sur le 5 km. Puis, Léo Ouabdesselam, parmi les plus jeunes juniors 3, a terminé 6e sur 10 km après être resté dans le groupe de tête jusqu’à un tour de l’arrivée. Tous deux auront encore la chance de briller sur cette compétition la saison prochaine. Julien BIGORNE

Euro junior : Kukla frôle le podium

Clément Kukla (AAS Sarcelles Natation 95) a terminé 4e du relais mixte et 5e du 10 km aux Championnats d'Europe juniors d'eau libre à Choisy-le-Roi (photo : Julien Bigorne / www.sportspassion95.fr)

 

Ce matin à 11h57, le même scénario frustrant de la veille s’est reproduit. Clément Kukla a de nouveau frôlé le podium aux Championnats d’Europe juniors, organisés du 23 au 25 juillet à Choisy-le-Roi (France). Le sociétaire de l’AAS Sarcelles Natation 95 a fini 4e du relais mixte 4x1250 m U19 après sa 5e place sur le 10 km junior 3. Sur ces deux courses, le protégé de Philippe Lucas a eu sa chance de décrocher une médaille.

5e sur 10 km

Sur le 10 km, il figure en tête après 4 des 6 tours dans un groupe comptant six nageurs. Mais après 1 h 30 de course, Zalan Sarkany attaque en sortie de ravitaillement, puis se fait contrer par le Hongrois David Betlehem (récent vice-champion d’Europe junior sur 1 500 m en Italie) et l’Allemand Oliver Klément. Clément Kukla tente alors de rejoindre le tandem avec un temps de retard. Mais le Sarcellois ne parviendra jamais à combler cet écart initial. À un tour de l’arrivée, il compte 7 secondes de retard ; Zalan Sarkany (Hongrie) et Jules Wallart (France) sont à 15 secondes et Léo Ouabdesselam (l’autre Sarcellois engagé) est 6e à 23 secondes. Avec 8 secondes d’avance sur ses poursuivants, Clément peut espérer la médaille de bronze. Mais après 1 h 41 en raison de crampes ou par choix stratégique, il se met sur le dos et attend Wallart et Sarkany. Un tournant. Il sera en effet distancé dans les 500 derniers mètres et finit donc 5e à 10 secondes de la 3e place revenue à Jules Wallart.

4e sur le relais, après transmis en tête

Sur le 4 x 1 250 m mixte, la déception a aussi été de mise, mais sans doute pas pour les mêmes raisons. Parmi les 11 engagés, la France fait partie des favorites pour le podium. Lean Cabon (7e du 10 km) réalise un superbe premier relais : meilleure féminine, elle transmet en 4e position à seulement 31 secondes de la Suisse. Au 2e relais, Clément rattrape rapidement la Slovaquie, la Grèce et la Suisse et s’envole. Le Sarcellois transmet le relais en tête avec 51 secondes d’avance sur la Hongrie, 53 secondes sur l’Espagne, 56 secondes sur la Suisse, 1’29 sur l’Allemagne, 1’33 sur la Grèce et 1’37 sur l’Italie. Ces avantages donnent le sourire au clan tricolore. Avec Madelon Catteau et Jules Wallart (médaillés de bronze la veille sur 10 km) restant à passer, l’affaire semble entendue pour le podium.

Défaillance de Catteau

Au 3e relais, Madelon Catteau est néanmoins opposée à des nageurs masculins. La prudence reste de mise. Peut-être déstabilisée par le retour des premiers concurrents, la Française craque en fin de parcours. Son chrono est à plus de 30 secondes de celui de Lean Cabon, qu’elle précédait de 30 secondes la veille sur 10 km. Une claque ! Dans le final, Jules Wallart ne peut rien contre les ténors David Betlehem, Sven Schwarz et Carlos Garach. Sur le ponton, Clément peut être amer : encore quatrième !

Garoux et Ouabdesselam prometteurs

Les jours précédents, deux autres Sarcellois avaient également participé à ces Championnats d’Europe juniors. Pour sa toute première sélection, Eliott Garoux a fini 16e junior 1 sur le 5 km. Puis, Léo Ouabdesselam, parmi les plus jeunes juniors 3, a terminé 6e sur 10 km après être resté dans le groupe de tête jusqu’à un tour de l’arrivée. Tous deux auront encore la chance de briller sur cette compétition la saison prochaine. Julien BIGORNE

S'abonner à ce flux RSS