Actualités

France Eau libre 2020 : Sarcelles en Jets

L’Aas Sarcelles Natation 95 est le meilleur club français en Eau libre pour la 3e année d’affilée. De g. à dr., debout : G. Canzano, Reymond, Grangeon-De Villele, Kukla, Tramier, Magne, Montebrun, Six, L. Falla, Ferchichi, Merino et C. Canzano. Accroupis : Bekar, Garoux, Verplaetse, Louissi et P. Falla (photo : Julien Bigorne / www.sportspassion95.fr)

 

Le 28 septembre, le vent mêlé à un crachin breton balaie encore les flots de la base de loisirs de Jablines (Seine-et-Marne). L’eau, à peine à 17 °C, nécessite de repousser ses limites à chaque battement de jambes et de bras, durant cinq heures d’efforts. Les combinaisons néoprènes brûlent le cou. Les bourrasques nécessitent de rester lucide au passage des bouées. À chacun des 15 tours de circuit, le ravitaillement en gels et boissons énergétiques, tendus au bout d’une perche par des accompagnateurs postés sur le ponton, fait l’effet d’une délivrance. L’épreuve des 25 km des Championnats de France d’eau libre est un combat contre soi. Pour confirmer sa suprématie hexagonale dans cette discipline pratiquée en lac, mer et rivière, l’Aas Sarcelles Natation 95 ne peut rêver plus belle consécration que cette course toute en vaillance. Le club présidé par Guy Canzano l’a survolée. À l’arrivée, un quadruplé et 6 médailles.

As de l’Eau libre

Axel Reymond s’est imposé devant ses coéquipiers Alexandre Verplaetse, Matthieu Magne et Gaspard Tramier. Un symbole de l’efficacité du Centre d’Apprentissage et de Formation (Caf) de Sarcelles-Fontainebleau et des entraînements de Magali Merino (coach de l’équipe de France). Le double champion du monde du 25 km y a ajouté la manière, en laissant sur place l’Anglais Hector Pardoe (3e des Mondiaux juniors 2016 sur 5 km) et le Néerlandais Marcel Schouten (champion d’Europe 2014 du relais mixte) à deux tours de l’arrivée. Sur la berge, le Valdoisien, auréolé là d’un 8e titre national sur sa distance fétiche, apprendra qu’il égale le mythique record de Stéphane Lecat. Immense. Derrière, les bonheurs se succèdent pour Sarcelles. Alexandre Verplaetse (2e) gagne une place par rapport à l’an dernier. Matthieu Magne (3e) est champion de France en junior 2 (16-17 ans). Gaspard Tramier (4e) et Mohamed-Zaky Bekar (7e) réussissent leurs débuts. Enfin, Claire Six dépose la Toulousaine Madelon Catton à trois tours de l’arrivée et est championne de France des 18-19 ans.

16 podiums nationaux

« Notre formation portait pour la première fois le nom de ‘‘Jets’’ (comme la célèbre équipe de football américain de New-York). Elle a été digne de son sobriquet puisque nous sommes meilleur club français en Eau libre pour la 3e fois d’affilée. Une performance inédite », savoure le président Guy Canzano. Au terme de la saison, l’Aass Sarcelles Natation 95 devance Lille Métropole et Montpellier au classement Cnc. Aux Championnats de France, qui ont réuni le gratin de la discipline du 25 au 28 septembre sur 5, 10 et 25 km, le club a précédé Montpellier aux points et au tableau des médailles. Avec 16 breloques dont 7 en or, il a même amélioré le record de médailles, détenu depuis 2014 par le Cn Fontainebleau-Avon. Julien BIGORNE

 

Le 28 septembre 2020 sur l'île de loisirs de Jablines (Seine-et-Marne)

France Eau libre 2020 : le bilan

Classé 4e de sa catégorie sur 25 km, le junior Mohamed-Zaky Bekar a fait partie des jeunes du Caf de Sarcelles Fontainebleau à contribuer au succès par équipe de l’Aass Natation 95, aux Championnats de France d’eau libre 2020 à Jablines (photos : Julien Bigorne / www.sportspassion95.fr)

 

Par équipes

- Tableau des médailles : 1. Aas Sarcelles Natation 95 (16 = 7 en or, 5 en argent et 4 de bronze) ; 2. Montpellier (6 = 5-0-1) ; 3. Dunkerque (6 = 4-1-1)

- Classement aux points : 1. Aas Sarcelles Natation 95 (1 632 points) ; 2. Lille Métropole (1 134 pts) ; 3. Montpellier (807 pts).

- Classement National des Clubs Eau Libre (sur la saison 2019-2020) : 1. Aas Sarcelles Natation 95 (93 330 points) ; 2. Montpellier (51 925) ; 3. Lille Métropole (41 925) ; 4. Dunkerque (37 960) ; 5. Bourges (24 720).

Individuel

- Masculin par médailles : 1. Sacha Velly (Laon) 2-1-1 ; 2. Marc-Antoine Olivier (Dunkerque) et Léo Ouabdesselam (Aas Sarcelles Natation 95) 2-0-0.

- Masculin aux points : 1. Axel Reymond (Aas Sarcelles Natation 95) 150 ; 2. Marcel Schouten (Bourges) 136 ; 3. Alexandre Verplaetse (Aas Sarcelles Natation 95) 121…

- Masculin au Classement National de la saison : 1. Axel Reymond (Aas Sarcelles Natation 95) 17 700 pts ; 2. Marc-Antoine Olivier (Dunkerque) 15 350 ; 3. Marcel Schouten (Aquatic Club Bourges) 12 550 ; …5. Verplaetse (Sarcelles) 9 950 ; 7. Kukla (Sarcelles) 9 110 ; 8. Magne (Sarcelles) 9 060.

- Féminin par médailles : 1. Madelon Catteau (Toulouse) 3-0-1 ; 2. Claire Six (Sarcelles) 2-0-1 ; 3. Cassignol (Montpellier) 2-0-0.

- Féminin aux points : 1. Madelon Catteau (Toulouse) 139 ; 2. Claire Six (Aas Sarcelles Natation 95) 127 ; 3. Océane Cassignol (Montpellier) 106.

- Féminin au Classement National de la saison : 1. Anastassia Kirpitchnikova (Montpellier) 14 550 pts ; 2. Claire Six (Aas Sarcelles Natation 95) 14 400 ; 3. Lara Grangeon-De Villele (Sarcelles) 13 000.

Synthèse réalisée par Julien BIGORNE

 

Le 28 septembre 2020 sur l'île de loisirs de Jablines (Seine-et-Marne)

''C'était grandiose''

Les présidents des trois meilleurs clubs de France d’eau libre : Philippe Todoskoff (Lille, 2e), Philippe Jamet (Montpellier, 3e) et Guy Canzano (Sarcelles, 1er) (photo : Julien Bigorne / www.sportspassion95.fr)

 

Six mois après avoir combattu le Covid-19, Guy Canzano, président-fondateur de l’Aas Sarcelles Natation 95, a assisté aux Championnats de France en eau libre à Jablines (Seine-et-Marne). Nous l’avons retrouvé le 4e et dernier jour, à l’heure du bilan. – Que retiendrez-vous de cette compétition ?

- GC : Ces Championnats de France en eau libre constituaient notre objectif de l’année. Nous avons été au rendez-vous. Nous finissons meilleur club de cette compétition, aux points comme au tableau des médailles. Nous établissons au passage un nouveau record de podiums (16) et glanons pas moins de 7 titres nationaux en individuel. Ce rendez-vous nous a aussi permis de terminer en tête du Classement National des Clubs (CNC) en eau libre. En résumé, c’était grandiose. Nous sommes le meilleur club français dans cette discipline pratiquée en lac, mer et rivière…pour la 3e année d’affilée. Une performance inédite. Ceci est méritoire car la saison a été chamboulée par le Covid-19. Nos nageurs ont dû s’entraîner seuls durant plusieurs mois, durant le confinement. Et ces Championnats devaient initialement avoir lieu en juin à Saint-Raphaël. Nos représentants ont dû rester mobilisés trois mois de plus pour être top. Ce n’est pas rien.

Ces Championnats ont finalement eu lieu sur le plan d’eau de Jablines-Annet, d’ordinaire théâtre de la finale de la Coupe de France. Avez-vous le sentiment que ce site est devenu votre porte-bonheur ?

- GC : C’est vrai. Chaque année depuis 2017, nous y avons dominé la finale de la Coupe de France. Et cette année, nous y réalisons notre meilleur Championnat de France. C’est un site que nos nageurs connaissent très bien, car il est proche de notre Centre d’Accession et de Formation (Caf) de Sarcelles-Fontainebleau. Il nous a encore souri, alors que la concurrence était rude. C’est simple, à part David Aubry et Clémence Coccordano (blessés), tous les meilleurs étaient là. Nos nageurs se sont mesurés à Marc-Antoine Olivier (3e aux Jo 2016 sur 10 km), à Océane Cassignol (triple championne du monde militaire 2019), à Aurélie Muller (championne du monde du 10 km en 2015 et en 2017) et même à des étrangers de classe mondiale (Cunha, Kirpitchnikova, Schouten). Cela rend notre victoire encore plus belle.

En quoi ce 3e titre de meilleur club français en eau libre a-t-il une saveur particulière ?

- GC : Parce qu’il symbolise l’aboutissement d’un projet de plus de 20 ans. Notre club faisait déjà partie des pionniers de l’eau libre dans l’Hexagone au cours des années 1990. Puis, en 2001, Nicolas Knapp a remporté le 25 km du Québec (Canada). En 2013, toujours sous nos couleurs, Romain Béraud a été le premier Français à remporter une épreuve de Coupe du monde sur 10 km. En 2017 et 2019, Axel Reymond a été sacré champion du monde du 25 km. Et l’an prochain, Lara Grangeon disputera les Jeux Olympiques de Tokyo. Mais ce 3e titre symbolise surtout la victoire d’un collectif. Pas moins de 19 de nos nageurs ont apporté leur pierre à l’édifice, au cours de la saison. Il résume aussi l’efficacité de notre Caf dirigé par Magali Merino et de notre équipe technique.

Propos recueillis par Julien BIGORNE

 

Les résultats des Championnats de France en eau libre

 

Le 28 septembre 2020 sur l'île de loisirs de Jablines (Seine-et-Marne)

Claire Six taille patronne

Claire Six a surmonté la pluie et le froid pour décrocher le titre de championne de France junior 3 (18-19 ans) sur 25 km. Il s’agit là de son sixième titre national de sa carrière et de sa 4e médaille sur ce Championnat (photo : Julien Bigorne / www.sportspassion95.fr)

 

Aux abords du podium des Championnats de France d’eau libre à Jablines (Seine-et-Marne), Claire Six étreint longuement sa sœur cadette, Chloé. Le naturel et la complicité familiale surpasseront toujours toute éventuelle rivalité sportive. Tant mieux. Les deux sœurs représentent pourtant les deux formations en tête du Classement National des Clubs (CNC) d’eau libre, cette saison : l’Aass Natation 95 pour Claire, Lille Métropole pour Chloé. Un curieux hasard du destin. « Très jeune, nous avons commencé la natation en Belgique, à Mouscron. Lorsque j’ai souhaité m’orienter vers l’eau libre, j’ai rejoint le groupe de Magali Merino puis Sarcelles. Ma sœur est allée à Lille, qui était plus proche de notre lieu de résidence. À l’époque, son club n’était pas très fort en eau libre. Mais depuis deux ans, il a beaucoup progressé. À tel point qu’il a compté jusqu’à 1 500 points d’avance sur nous au CNC de la saison », confie la protégée de Merino.

Double championne de France junior

L’Aass Sarcelles Natation 95 s’est appuyée sur les Championnats de France pour remonter son retard et être pour la 3e année consécutive le meilleur club français en eau libre. Irrésistible, Claire a largement contribué à cette remontada. La Sarcelloise avait déjà conquis les trois métaux possibles (l’or sur 10 km, l’argent sur le relais mixte et le bronze sur 5 km), lorsque se présenta le 25 km. Son objectif de l’année. « Je voulais être championne de France junior 3 (18-19 ans) sur cette distance. Cette perspective m’a aidé à tenir pendant le confinement. À cette période, je faisais 15 km à 20 km de rameur, de 9h à 11h, un peu de préparation physique générale à la mi-journée, puis 1h à 1h45 de nage en piscine gonflable, dès 15h30. Ensuite, cet été, le stage à Font-Romeu a été très bénéfique. J’ai pu développer ma résistance sur des séances biquotidiennes de 10 à 15 km, en altitude », révèle-t-elle.

Un 25 km de rêve

Malgré le rythme rapide de ses concurrentes bien avant la mi-course, Claire tient. Puis, lorsque le groupe de tête explose et voit filer logiquement Caroline Jouisse et Lisa Pou, pas d’affolement. Son rythme reste régulier. Résultat : elle dépose la Toulousaine Madelon Catteau (meilleure nageuse de ces Championnats aux points et championne de France junior 2 sur 5, 10 et 25 km) à trois tours de l’arrivée, puis refait une partie de son retard sur Marie Kuntzmann. Contrat largement rempli et sentiment du devoir accompli. Julien BIGORNE

 

Claire Six en bref. 18 ans. Sociétaire de l'Aas Sarcelles Natation 95. Entraînée par Magali Merino. Sélectionnée à deux reprises à l'Euro junior en eau libre (15e sur 7,5 km en 2019 à Racize / République Tchèque et 20e sur 7,5 km en 2018 à La Valette / Malte ; 6 titres nationaux en Eau libre. Championne de France junior 1 du 5 km indoor (2017). Championne de France junior 2 du 25 km (2018 et 2019) et du 10 km (2018). 1re sur 10 km et 25 km et 3e sur 5 km en junior 3 et 2e sur 4x1250m mixte aux Championnats de France en eau libre à Jablines (2020).

 

Les résultats du 25 km féminin

 

Le 28 septembre 2020 sur l'île de loisirs de Jablines (Seine-et-Marne)

Tramier, l'étoile montante

Gaspard Tramier (Aas Sarcelles Natation 95) est vice-champion de France junior 2 du 25 km (photo : Julien Bigorne / www.sportspassion95.fr)

 

Gaspard Tramier est le petit nouveau du Caf de Sarcelles-Fontainebleau. Formé en bassin au Racing Club de France, il a découvert l’eau libre l’an dernier (13e junior sur 5 km). Malgré son peu d’expérience, son talent est certain.

Dès son premier 25 km, il décroche le podium national (2e junior 2). Julien BIGORNE

 

Gaspard Tramier en bref. 17 ans. Sociétaire de l'Aas Sarcelles Natation 95. Vice-champion de France junior 2 du 25 km (2020).

 

Les résultats complets du 25 km

 

Le 28 septembre 2020 sur l'île de loisirs de Jablines (Seine-et-Marne)

Magne, Mag quatre !

Matthieu Magne (Aas Sarcelles Natation 95, au centre) est sacré champion de France junior 2 du 25 km devant son coéquipier Gaspard Tramier (à droite) et le Pierrelatois Valentin Duteil (photo : Julien Bigorne / www.sportspassion95.fr)

 

Au moment de monter sur la première marche du podium, son visage s’illumine. Le sourire de Matthieu Magne a tout de celui du chat du Cheshire, le personnage du roman ‘‘Alice au Pays des merveilles’’ de Lewis Caroll. Le sociétaire de l’Aass Sarcelles Natation 95 est, pour la première fois, champion de France (1er junior 2 sur 25 km). La récompense de trois ans d’efforts en eau libre et de progrès constants sous la houlette de Magali Merino. «J’avais dû abandonner l’an dernier le 25 km, en raison d’une hypothermie. Ce titre est une belle revanche », explique Matthieu, qui avait accompli son premier exploit en 2019, en remportant le 25 km Drakkar de Rouen devant Julien Zinsmeister (lauréat de la Coupe de France 2018).

Premier titre national

«J’ai suivi le groupe de tête durant plus de 10 km, m’assurant ensuite d’une avance sur mon coéquipier Gaspard (Tramier), 2e de ma catégorie. Dans le final, j’ai réussi à produire plusieurs accélérations. Mais Alexandre (Verplaetse) est toujours revenu et m’a doublé au sprint. Toutefois, finir 3e toutes catégories, en plus de mon titre de champion de France, est une énorme satisfaction», savoure Matthieu, qui avait été, les jours précédents, 2e de sa catégorie sur 5 et sur 10 km. Il fait partie des rares nageurs – avec Sacha Velly (Laon), Madelon Catteau (Toulouse) et Claire Six (Sarcelles) – à achever ces Championnats de France d’eau libre avec quatre médailles. Le jeune fan d’Axel Reymond a bien grandi. Il a eu le mérite de continuer à s’entraîner d’arrache-pied durant le confinement et de ne pas se décourager après sa blessure à l’épaule, survenue à la fin de son stage estival à Font-Romeu. Tout vient à point à qui sait attendre. Julien BIGORNE

 

Matthieu Magne en bref. 17 ans. Sociétaire de l'Aas Sarcelles Natation 95. Entraîné par Magali Merino. Lauréat du 25 km Drakkar de Rouen (2019). Quatre fois médaillé aux Championnats de France en eau libre 2020 à Jablines (1er sur 25 km et 2e sur 5 et 10 km en junior 2 et 3e sur 25 km en senior).

 

Les résultats complets du 25 km

 

Le 28 septembre 2020 sur l'île de loisirs de Jablines (Seine-et-Marne)

Reymond rejoint la légende

Axel Reymond est champion de France sur 25 km pour la huitième fois d’affilée, égalant ainsi le record de Stéphane Lecat, la « légende vivante » de l’eau libre française (photo : Julien Bigorne / www.sportspassion95.fr)

 

Dans la dernière ligne droite du plan d’eau de Jablines (Seine-et-Marne), Axel Reymond se retourne à quatre reprises et constate le gouffre qui le sépare de ses poursuivants. Une fois de plus, les conditions climatiques difficiles le mènent sur la voie du succès. Certes, les flots n’étaient pas aussi agités que l’an dernier à Yeosu (Corée du Sud), théâtre de son deuxième sacre mondial sur 25 km. Mais une eau à 17 °C, des averses récurrentes et un froid persistant lui ont tout de même mené la vie dure pour conquérir son 8e titre d’affilée de champion de France sur 25 km. Du même coup, le sociétaire de l’Aass Sarcelles Natation 95 égale le record de Stéphane Lecat. «Stéphane est la légende vivante de l’eau libre française, avec 4 victoires sur le marathon Santa Fé-Coronda (62 km en Argentine) et 3 succès sur la Traversée du Lac Saint-Jean (entre 32 et 40 km au Canada). Égaler l’une de ses références fait plaisir», savoure le protégé de Magali Merino, qui a conquis ce titre avec la manière.

8e titre national sur 25 km

«Je voulais battre les étrangers présents. L’Anglais Hector Pardoe, nageur de Montpellier, 3e des Mondiaux juniors 2016 sur 5 km, était rapide au sprint. Le Néerlandais Marcel Schouten, nageur de Bourges, venait de remporter la Capri-Napoli (un marathon international de 36 km) devant Mattéo Furlan et Alessio Occhipinti. J’avais affaire à deux concurrents en forme. Je devais les surprendre pour l’emporter».

Quadruplé sarcellois

Il les laisse ainsi s’épuiser à mener, restant 10 secondes derrière eux, jusqu’à deux tours de l’arrivée. Au passage du 13e des 15 tours, Axel zigzague, change de cap et porte une violente accélération. Ses rivaux ne pourront le rejoindre. «Ce titre s’accompagne d’un quadruplé français de notre club, avec Alexandre (Verplaetse) 2e, Matthieu (Magne) 3e et Gaspard (Tramier) 4e. C’est le point final rêvé pour ce Championnat de France», explique le double champion du monde du 25 km, qui, les jours précédents, avait conforté la 2e place de son relais mixte et décroché la 3e place sur 5 km (après avoir un temps lâché Marc-Antoine Olivier). Sans une erreur de compte de tours qui lui a coûté le podium sur le 10 km (5e après une attaque trop précoce), Axel aurait réalisé un sans-faute. Julien BIGORNE

 

Axel Reymond en bref. 26 ans. Sociétaire de l'Aas Sarcelles Natation 95. Entraîné par Magali Merino. Double champion du monde du 25 km en 2017 à Balaton / Hongrie et en 2019 à Yeosu / Corée du Sud ; triple champion du monde militaire à Wuhan / Chine (2019) ; champion d'Europe du 25 km en 2014 à Berlin / Allemagne et en 2016 à Hoorn / Hongrie ; vice-champion d'Europe du 5 km à Glasgow (2018) ; champion de France et recordman de France du 1 000 m en eau glacée (2020) ; 23 podiums nationaux en eau libre en l'espace de 10 ans ; 8 fois champion de France du 25 km (record de Stéphane Lecat égalé). Vainqueur sur 25 km, 2e sur 4x1250 m et 3e sur 5 km aux Championnats de France en eau libre à Jablines (2020).

 

Les résultats complets du 25 km

 

Le 28 septembre 2020 sur l'île de loisirs de Jablines (Seine-et-Marne)

Grangeon a tout donné

Lara Grangeon (Aas Sarcelles Natation 95) a décroché la médaille de bronze sur 5 km aux Championnats de France en eau libre à Jablines (photo : Julien Bigorne / www.sportspassion95.fr)

 

Néo-Calédonienne comme Diane Bui Duyet (plus célèbre nageuse de l’Aass Natation 95), Lara Grangeon participera à Tokyo à ses 3e Jeux Olympiques. Le report des Jo n’a pas été facile à vivre pour elle et son confinement dans un appar-tement à Rouen n’a pas facilité ses entraînements. Néanmoins, la protégée de Philippe Lucas retrouve peu à peu ses sensations qui lui permirent d’être 3e des Mondiaux 2019 sur 25 km.

Sur ces Championnats, après un bon relais (2e), la nageuse auréolée de 50 titres nationaux depuis 2008 a pesé sur le 5 km, qu’elle termine 3e Française, derrière Océane Cassignol (triple championne du monde militaire 2019) et Aurélie Muller (championne du monde 2015 et 2017). Elle bat l’Équatorienne Arevalo (2e des Mondiaux 2017 sur 10 km). « J’ai été au bout de moi-même », savoure-t-elle. Julien BIGORNE

 

Lara Grangeon en bref. 29 ans. Sociétaire de l'Aas Sarcelles Natation 95. Entraînée par Philippe Lucas. Qualifiée aux Jeux Olympiques de 2012, 2016 et 2020. 3e des Mondiaux de 25 km à Yeosu / Corée du Sud (2019). 4e aux Mondiaux en petit bassin sur 200 m papillon à Hangzhou / Chine (2018) ; 4 médailles à l'Euro en petit bassin, notamment 2e du 200 m papillon en 2015 à Netanya / Israel ; 50 titres de championne de France. 2e sur 4x1 250 m mixte et 3e sur 5 km aux Championnats de France en eau libre à Jablines (2020).

 

Les résultats complets du 5 km féminin

 

Le 27 septembre 2020 sur l'île de loisirs de Jablines (Seine-et-Marne)

S'abonner à ce flux RSS