Actualités

Verplaetse grimpe d'un cran

Triplé sarcellois aux Championnats de France de 25 km. Alexandre Verplaetse (à droite) termine 2e derrière Axel Reymond (au centre) et devant Matthieu Magne (photo : Julien Bigorne / www.sportspassion95.fr)

 

Alexandre Verplaetse voulait remonter sur le podium national toutes catégories du 25 km. L’objectif est atteint. Le Sarcellois termine 2e Français : une place de mieux qu’en 2019. « La course a été difficile. En combinaison néoprène, je suis contraint de modifier ma nage et je fatigue plus vite des bras et des épaules. Je suis néanmoins resté dans le groupe de tête durant 15 km. J’ai ensuite dépensé beaucoup d’énergie pour répondre aux accélérations de Matthieu, que je bats au sprint ». Julien BIGORNE

 

Alexandre Verplaetse en bref. 20 ans. Sociétaire de l'Aas Sarcelles Natation 95. Entraîné par Magali Merino. Vainqueur de la Coupe de France d'eau libre 2019. 3e sur 25 km aux France en eau libre (2019). 2e sur 25 km aux Championnats de France en eau libre 2020 à Jablines.

 

Les résultats complets du 25 km

 

Le 28 septembre 2020 sur l'île de loisirs de Jablines (Seine-et-Marne)

Grangeon a tout donné

Lara Grangeon (Aas Sarcelles Natation 95) a décroché la médaille de bronze sur 5 km aux Championnats de France en eau libre à Jablines (photo : Julien Bigorne / www.sportspassion95.fr)

 

Néo-Calédonienne comme Diane Bui Duyet (plus célèbre nageuse de l’Aass Natation 95), Lara Grangeon participera à Tokyo à ses 3e Jeux Olympiques. Le report des Jo n’a pas été facile à vivre pour elle et son confinement dans un appar-tement à Rouen n’a pas facilité ses entraînements. Néanmoins, la protégée de Philippe Lucas retrouve peu à peu ses sensations qui lui permirent d’être 3e des Mondiaux 2019 sur 25 km.

Sur ces Championnats, après un bon relais (2e), la nageuse auréolée de 50 titres nationaux depuis 2008 a pesé sur le 5 km, qu’elle termine 3e Française, derrière Océane Cassignol (triple championne du monde militaire 2019) et Aurélie Muller (championne du monde 2015 et 2017). Elle bat l’Équatorienne Arevalo (2e des Mondiaux 2017 sur 10 km). « J’ai été au bout de moi-même », savoure-t-elle. Julien BIGORNE

 

Lara Grangeon en bref. 29 ans. Sociétaire de l'Aas Sarcelles Natation 95. Entraînée par Philippe Lucas. Qualifiée aux Jeux Olympiques de 2012, 2016 et 2020. 3e des Mondiaux de 25 km à Yeosu / Corée du Sud (2019). 4e aux Mondiaux en petit bassin sur 200 m papillon à Hangzhou / Chine (2018) ; 4 médailles à l'Euro en petit bassin, notamment 2e du 200 m papillon en 2015 à Netanya / Israel ; 50 titres de championne de France. 2e sur 4x1 250 m mixte et 3e sur 5 km aux Championnats de France en eau libre à Jablines (2020).

 

Les résultats complets du 5 km féminin

 

Le 27 septembre 2020 sur l'île de loisirs de Jablines (Seine-et-Marne)

Revoilà Kukla !

Clément Kukla (Aas Sarcelles Natation 95) est sacré champion de France junior 3 du 5 km devant le Dunkerquois Jules Wallart et le Lillois Jean-Baptiste Clusman (photo : Julien Bigorne / www.sportspassion95.fr)

 

Sur le 4x1 250 m, le sociétaire de l’Aas Sarcelles Natation 95 a réalisé le 2e meilleur temps du relais n° 2, à 3 secondes de Jules Wallart, et replacé idéalement son équipe. Sur le 5 km, on se souviendra de son sprint mémorable avec son coéquipier Axel Reymond. Le héros de 2018 (recordman de France des 16 ans sur 1 500 m et triple lauréat de la Comen) n’a rien perdu de sa pointe de vitesse. Julien BIGORNE

 

Clément Kukla en bref. 18 ans. Sociétaire de l'Aas Sarcelles Natation 95. Entraîné par Philippe Lucas et Xavier Idoux. Trois fois vainqueur de la Coupe Comen à Patras / Grèce (2018) ; champion de France junior 2 du 800 m à Rennes et du 5 km à Gravelines (2018) puis du 5 km et du 10 km à Lissac-sur-Couze (2019). Champion de France junior 3 sur 5 km indoor (2020). 1er junior 3 sur 5 km et 2e sur le relais 4x1250m aux Championnats de France en eau libre à Jablines (2020).

 

Les résultats complets du 5 km

 

Le 27 septembre 2020 sur l'île de loisirs de Jablines (Seine-et-Marne)

Golden Tour 2018 à Sarcelles

Le 11 décembre 2019, soit un an après l’événement, Laurent Swimming Officiel (suivi par 11 000 amis sur Facebook et 3 000 followers sur Instagram) revenait sur le Golden Tour Ffn Camille Muffat à Sarcelles. Morceaux choisis.

Aujourd'hui je vais vous parler d'amour et de natation, avec deux figures emblématiques de la natation Française et du bénévolat; Monsieur et Madame Guy et Christiane Canzano.

Mais comment parler de Guy sans parler de Christiane et comment parler de Christiane sans parler de Guy..... Mystère...

Je vous pose la question. Combien de piscine en France porte le nom d'un couple dévoué à la natation...? Réponse ? Une seule, celle de Sarcelles dans le Val d’Oise.

Il est quasiment impossible en quelques mots de présenter le Président Canzano.

En le voyant déambuler pendant ces trois jours de compétition. J'ai tout de suite compris que cet homme à l'œil rieur et au verbe précis, sait mener sa monture, tant par ses conseils que par son écoute. Ce bénévole baroudeur du bassin de 89 ans allie finesse et mots pesés. Je vous donne en référence le petit mot flatteur que celui-ci a adressé, lors de l'apéritif dînatoire à un politique, en revalorisant le mérite que ce monsieur avait en gérant un des plus gros budget d'Ile-de-France, mais que la subvention pour son club n'était pas tout à fait à la hauteur de ce gros budget. Mais tout cela Monsieur Guy le distille avec finesse, sourire et précision.... Oui c’est ça le métier !!!

Pour mieux comprendre... Guy

Guy est un des derniers dinosaures de la natation Française. C'est un dandy de l'eau chlorée. Il a fondé l'A.A.S Sarcelles Natation il y a maintenant 52 ans et il en est toujours le président. Lors d'une interview il y a environ cinq ans dans le Parisien, il racontait :

« À l'époque en 1966, j'ai appris dans une maison de quartier que le maire de l'époque voulait construire une piscine. De là est venue mon idée de créer un club de natation afin de faire naître quelque chose dans ce quartier. Mais jamais je n'aurais pensé être encore là, d'abord parce que tous mes collègues ont cassé leur pipe... »

Voilà pour la naissance du club et pour la volonté il disait :

« Vous savez, l'argent, c'est le nerf de la guerre, mais on peut aussi se battre avec les tripes »,

juge le dirigeant, bénévole depuis ses débuts. « Sarcelles est tellement décrié. Alors si je peux avoir contribué à changer l'image de la ville, je partirai avec une satisfaction qui n'a pas de prix. »

Pour moi Guy a tout compris du rôle de président. Prendre des risques pour les autres ; pour sa passion. C’est un homme hors du temps, dans l'air du temps…

Mais cela ne se fait pas sans une femme incroyable et exceptionnelle, Christiane. Mais comment ne pas l'être pour vivre avec un Zigoto comme Guy !

Ce binôme a un fluide qui revalorise la personne à qui il prête attention. Ce duo vous donne de la volonté, vous fait croire encore plus en l’humain et à ses forces.

Je suis venu à l'invitation de Guy à la Golden Tour Camille Muffat 2018 à Sarcelles, car je trouvais étrange, surprenant, curieux et inattendu que ce grand monsieur de la natation Française à 89 ans prête un regard à ce que je fais et à ce que je suis. Je l’avoue je n'ai pas regretté...

Ce monument de l’eau m'a envoyé il y a un mois environ ce petit message, qui je dois le dire m’a beaucoup touché, je ne pense qu'il ne m'en voudra pas si je vous dévoile celui-ci.

« Cher Laurent. C'est toujours un immense plaisir de te lire. De plus, dans mon for intérieur, je suis fier de me situer dans ton entourage. Je pense que notre passion commune, désintéressée est ce lien indestructible. Pour en revenir à cette Golden Tour Camille Muffat à Sarcelles, je ne vous parlerai pas de résultats, je laisse à nouveau cette réflexion aux grands techniciens. Pour terminer, je souhaite encore une fois remercier les gens qui sont venus à ma rencontre et qui ont brisé le mur de la virtualité. Et n’oublions pas que ce Golden Tour se nomme Camille Muffat ».

Encore un grand Bravo aux bénévoles qui ont œuvré sous la baguette de Guy Canzano pour cette organisation. À bientôt sur le chemin des piscines...

France de 5 km indoor : Six argentée

Claire Six (AAS Sarcelles Natation 95) est vice-championne de France junior 3 (18-19 ans) sur 5 km indoor (photo : Julien BIGORNE / www.sportspassion95.fr)

 

Belle satisfaction pour Claire Six. La sociétaire de l’AAS Sarcelles Natation 95 est vice-championne de France junior 3 (18-19 ans) du 5 km indoor, dans un chrono de 61’44. Ce podium fait suite à sa superbe année 2019. «J’avais été championne de France junior du 25 km, qualifiée pour l’Euro junior à Racize (15e sur 7,5 km en République Tchèque), lauréate de la Coupe de France de Jablines sur 5 km et championne Ile-de-France de 5 km indoor », rappelle la protégée de Magali Merino, qui s’entraîne au Centre d’Apprentissage et de Formation (CAF) de Sarcelles-Fontainebleau. «Ce Championnat de France n’était pas mon objectif, car je suis dans une phase de préparation à plus de 100 km d’entraînement par semaine en vue de la Coupe d’Europe d’eau libre à Eilat, en mars en Israël. Je vise à plus long terme les Championnats de France d’eau libre, en juin à Saint-Raphaël, pour être sélectionné à l’Euro junior», a confié Claire Six

(Julien BIGORNE / www.sportspassion95.fr)

 

 

 

Reymond, héros militaire

Axel Reymond, triple champion du monde militaire en eau libre 2019 (photo : Julien Bigorne / www.sportspassion95.fr)

Fin octobre à Wuhan en Chine, Axel Reymond a été le seul sportif Français à décrocher trois titres aux Jeux Mondiaux militaires. Ses trois référents (Magali Merino, Fabienne Charlopin et François Sentagne) nous racontent sa réussite, fruit d’un travail quotidien.

 

Magali Merino (coach d’Axel) : «Durant l’année, Axel bénéficie d’un suivi de sportif de haut niveau (mis en place avec Robin Pla) qui lui permet de travailler dans des conditions optimisées pour atteindre ses objectifs. Chaque matin, il passe un test cardiaque de 13 minutes (7’ dans son lit et 6’ debout). Cela nous permet de savoir s’il est en forme ou pas et de connaître les effets de l’entraînement de la veille sur son organisme. Ce test HRV (Heart Rate Variability, signifiant Variation du rythme cardiaque) détermine ses charges de travail et sa récupération. Une application sur son téléphone nous permet également de déterminer la qualité de son sommeil. Ensuite, le test de lactate représente un autre indicateur quotidien. Sur une série de 15x100 m – départ toutes les 2 minutes, on lui pique le doigt tous les 3x100 m pour lui prélever un minuscule échantillon de sang. Le prélèvement est appliqué sur une bande de mesure qui est ensuite inséré dans un métabolimètre. Cet appareil mesure la concentration de lactate (un sel de l’acide lactique produit durant l’effort) dans son sang. Nous vérifions que cette concentration demeure constante jusqu’à une vitesse x et augmente ensuite. Puis, un mois avant son stage en altitude à Font-Romeu, Axel a eu recours à une tente hypoxique. Il a dormi dans cette tente, qui permet d’augmenter la production de globules rouges dans le sang et d’habituer son organisme à cette nouvelle condition. Pour rappel, les globules rouges, composées en partie d’hémoglobine (une protéine riche en fer), assurent le transport de l’oxygène dans l’organisme. En résumé, augmenter la production de globules rouges, c’est améliorer les performances à l’entraînement et en compétition. Enfin, pour Axel, le test de 5 km est l’ultime indicateur, qui permet de déterminer à quelle allure accélérer. Une analyse est effectuée à chaque 1 000 m. La réussite d’Axel s’explique par son engagement hors normes et par un entraînement quotidien bien adapté».

Fabienne Charlopin (cadre fédéral, responsable de la Natation Course et Eau libre aux Jeux Mondiaux militaires) : « Axel est arrivé en Chine plus tard que la plupart des nageurs, conformément à un accord entre la Fédération et l’Armée. Sur place, nous avons profité d’une organisation Eau libre phénoménale avec des personnes très accueillantes. Le repérage du tracé a pu être réalisé la veille du 10 km. Sur cette première course, le top 5 était digne des Mondiaux de Gwangju. Pourtant, Axel a fait ce qu’il a voulu et il a gardé suffisamment de fraîcheur physique pour les courses suivantes. Le seul bémol à Wuhan était la récupération. Il n’y avait pas de piscine et les nageurs étaient obligés de retourner dans le lac dans une eau à 19 °C. Sur le 5 km, il s’est préservé jusqu’au dernier tour. L’arrivée a été plus serrée. Il a produit une forte accélération à la fin, sur la partie gauche du chenal. Je lui avais donné pour consigne de ne pas s’approcher des Chinois, car nous n’étions pas sûrs de l’honnêteté des juges. Il ne fallait pas risquer la disqualification. Finalement, la course la plus dure pour Axel a été le relais mixte 4x1 250 m. Notre équipe a été à la bagarre avec le Brésil et la Russie. Nous avions choisi de placer les filles (Océane Cassignol et Caroline Jouisse) en premier. Lorsqu’Axel a récupéré le relais, nous étions 6emes à plus de 20 secondes. Il a dû réaliser un excellent parcours pour nous replacer en tête avec 18 secondes d’avance. Pour les débuts de l’Eau libre aux Jeux Mondiaux militaires, nous ne pouvions rêver mieux».

Capitaine François Sentagne (Commandant du bataillon de Joinville et de l’Armée des Champions) : «Axel a un contrat avec l’Armée de Terre depuis 2015. C’est un contrat de sportif de haut niveau (proposé à 115 athlètes issus de 20 fédérations). En fonction des performances et de l’état d’esprit du sportif, le contrat peut être renouvelé sur une période maximale de 15 ans. Axel s’engage à respecter une charte et à représenter l’Armée 25 jours par an, sur des compétitions militaires, des conférences et certains événements. Dans toutes ces missions, Axel s’est engagé à 120% et a été un brillant ambassadeur».

Propos recueillis par Julien Bigorne

 

.

Brasseuses de bonheur

Lauréate du 100 m brasse aux Interclubs régionaux élites (R1) à Paris, Carmella Kitching est désormais n° 2 française au bilan de la saison en petit bassin dans cette spécialité (photo : Julien Bigorne / www.sportspassion95.fr)

 

Les 10 et 11 novembre à Paris, l’équipe élite de l’Aas Sarcelles Natation 95 participait aux Interclubs régionaux en bassin de 25 m (poule R1). Ses équipes féminine et masculine ont respectivement fini à la 8e place de cette compétition relevée. De nombreuses prestations ont été saluées. Pour ses débuts sous les couleurs du club, Fanny Deberghes a remporté le 200 m brasse en 2’23’’82 (à moins de 4 dixièmes de son record), ce qui correspond à la 3e performance française de la saison en bassin de 25 m, derrière Camille Dauba et Fanny Lecluyse. Carmella Kitching s’est imposée sur 100 m brasse en 1’08’’75, signant la 2e performance française de la saison derrière l’incontournable Camille Dauba. Ludivine Blanc a, quant à elle, triomphé sur 100 m nage libre, en 57’’68. De nombreux protégés de Chafik Ougzin ont également performé, à commencer par Lounis Khendriche, Soraya Abbadi (7e performeuse française chez les 17 ans sur 100 m papillon, Rudy Eggimann et Andréa Goeffon-Gondouin.

(Julien Bigorne / www.sportspassion95.fr)

 

 

 

Les principaux résultats de l’Aas Sarcelles Natation 95

Régionaux interclubs en bassin de 25 m (poule R1), les 10 et 11 novembre à Paris

>>> les résultats complets

> Fanny Deberghes : 1re du 200 m brasse en 2’23’’82 (1332 points)

> Carmella Kitching : 1re du 100 m brasse en 1’08’’75 (1284 points) ;

> Ludivine Blanc : 1re du 100 m nage libre en 57’’68 (1191 points) ;

> Lounis Khendriche : 3e du 200 m papillon en 2’03’’12 (1214 points) ;

> Soraya Abbadi : 4e sur 100 m papillon en 1’05’’18 (1135 points) ;

> Théo Charrade : 5e sur 200 m brasse en 2’19’’05 (1186 points) ;

> Rudy Eggimann : 5e sur 100 m brasse en 1’06’’54 (1146 points) ;

> Axel Reymond : 6e sur 400 m nage libre en 4’03’’98 (1170 points) ;

> Andrea Goeffon-Gondouin : 7e sur 200 m dos en 2’22’’15 (1119 points) ;

> Leslie Belkacemi : 8e sur 200 m papillon en 2’27’’66 (1050 points).

(Synthèse : Julien Bigorne / www.sportspassion95.fr)

 

 

Sarcelles, reine des Interclubs

Majdoline Zonkan fait désormais partie du top 8 français de la saison en petit bassin chez les 14 ans sur 200 m brasse (photo : Julien Bigorne / www.sportspassion95.fr)

 

Le 11 novembre, l’Aas Sarcelles Natation 95 accueillait les Interclubs régionaux (poule U). Lors de ce rendez-vous attendu, son équipe féminine s’est imposée de 368 points devant Beaumont-sur-Oise. Son équipe masculine a fini seconde, à 256 points de Franconville. A cette occasion, le club présidé par Guy Canzano a remporté 8 courses et décroché 6 podiums en relais. Trois jeunes ont intégré le top 8 au bilan national de la saison en bassin de 25 m : Clémence Richard (4e chez les 12 ans sur 400 m nage libre en 4’59’’04), Majdoline Zonkan (6e chez les 14 ans sur 200 m brasse en 2’46’’84) et Prisca Falla (7e chez les 12 ans sur 100 m brasse en 1’28’’05).

(Julien Bigorne / www.sportspassion95.fr)

 

 

Principaux résultats de l’AAS Sarcelles Natation 95

Interclubs régionaux – poule U – le 11 novembre à Sarcelles

>>> les résultats complets

> Nicolas Legrand : 1er sur 200 m papillon en 2’10’’43 (1106 points)

> Majdoline Zonkan : 1re sur 200 m brasse en 2’46’’84 (1054 points)

> Hedi Ghafir : 1er sur 100 m dos en 1’03’’47 (1010 points)

> Gianni Tagnati : 1er sur 200 m dos en 2’16’’35 (1009 points)

> Mélody Philomène-Alexandrine : 1re sur 100 m 4 nages en 1’13’’09 (987 points)

> Tiana Chanel : 1re sur 100 m nage libre en 1’04’’07 (972 points)

> Clémence Richard : 1re sur 400 m nage libre en 4’59’’04 (938 points)

> Alicia Meziane : 1re sur 200 m papillon en 2’49’’33 (772 points)

> Nassim Ben-Djemaa : 2e sur 100 m nage libre en 56’’42 (1042 points)

> Samy Ferchichi : 2e sur 200 m 4 nages en 2’16’’50 (1040 points)

> Manuel Boscardin : 2e sur 100 m 4 nages en 1’05’’68 (978 points)

> Prisca Falla : 2e sur 100 m brasse en 1’28’’05 (849 points, 7e perf française 12 ans)

> Yanis-Nour Amrani : 2e sur 200 m brasse en 2’41’’17 (908 points)

> Eva Afonso : 2e sur 200 m dos en 2’45’’89 (821 points)

> Clément Meloni : 3e sur 100 m nage libre en 56’’54 (1038 points)

> Matthieu Magne : 3e sur 100 m 4 nages en 1’05’’97 (970 points)

> Lucas Falla : 3e sur 400 m nage libre en 4’29’’22 (966 points)

> Lylia Ferchichi : 3e sur 200 m 4 nages en 2’44’’20 (859 points)

> Massinissa Ait Mohand : 4e sur 100 m papillon en 1’03’’82 (990 points)

> Mohamed-Zaky Bekar : 4e sur 400 m nage libre en 4’30’’89 (953 points)

> Jeffrey Dumeige : 4e sur 100 m dos en 1’06’’68 (926 points)

> Julien Degen : 4e sur 100 m brasse en 1’18’’07 (861 points)

> Lisa Chen : 4e sur 100 m papillon en 1’20’’47 (746 points)

> Asma Boutih : 5e sur 200 m 4 nages en 3’02’’50 (649 points)

> Elyes Zidani : 5e sur 100 m brasse en 1’21’’70

(Synthèse : Julien Bigorne / www.sportspassion95.fr)

 

 

S'abonner à ce flux RSS