Actualités

Jablines 2021 : sacré bilan des JETS

L’équipe des JETS de Sarcelles sur le 5 km. De g. à dr. : Guérin et Bejaoui (coaches), P. Falla (1re jeune / 13 ans), Verplaetse (2e au scratch), Hossi-Burnier (9e junior 1 F), François (7e junior 3 F), Louissi (4e au scratch), Merino (17e junior 2), L. Falla (2e junior 2), Tramier (1er junior 3 et 3e au scratch), Garoux (2e junior 1) et Bekar (21e junior 2) (photo : Julien BIGORNE)

 

Les 25 et 26 septembre à Jablines (Seine-et-Marne), les JETS de Sarcelles ont dominé la finale de la Coupe de France d’eau libre en plaçant sept nageurs dans le top 10 du 10 km (après ses cinq la veille sur 5 km) et en décrochant pas moins de 17 podiums (mieux encore que Lille Métropole et le Club des Nageurs de Paris). « Il s’agissait de la 30e compétition d’eau libre (discipline de nage pratiquée en lac, mer et rivière) organisée sur le bassin de Jablines. J’avais initié la première en 1992 et depuis la création de la Coupe de France en 2005, le site accueille régulièrement la finale et parfois même les Championnats de France. C’est aussi ici que l’aventure de l’eau libre a commencé pour notre club. Pour toutes ces raisons, cette compétition nous tenait à cœur », explique Guy Canzano, le président de l’AAS Sarcelles Natation 95. Le bilan aura été à la hauteur des espérances.

 

- MARCEL SCHOUTEN (1er du 10 KM et 1er maître 1) : Le Néerlandais enchaîne les bonnes performances (2e à Naples et 4e à Ohrid en Coupe du monde d’ultra-marathon, 6e du 10 km de la Coupe d’Europe de Barcelone…). Après une attaque vaine au 1er tour, il a su attendre son heure pour placer sa pointe de vitesse au sprint. C’est sa 8e victoire en 10 Coupes de France depuis début juillet. Costaud !

- CAROLINE JOUISSE (1re du 10 KM FEMININ et 1re maître 1) : Depuis le 20 juin, Caroline Jouisse a remporté toutes les manches de Coupe de France d’eau libre auxquelles elle a participé (c’était la 13e, hier). Au-dessus du lot, elle a effectué une course d’attente en raison de sa débauche d’énergie la veille pour finir 5e du 10 km de la Coupe d’Europe de Barcelone (la course la plus dense depuis les JO de Tokyo). En grande forme, elle sort de deux grosses performances (1re à Naples et 2e à Ohrid) qui lui permettent d’être en tête de la Coupe du monde d’ultra-marathon.

- AXEL REYMOND (2E DU 10 KM et 2e maître 1) : Vainqueur des éditions 2017 et 2019, Axel Reymond était le favori du 10 km de la finale de la Coupe de France. Il termine 2e, sans démériter. Leader de la Coupe du monde d’ultra-marathon depuis son succès à Ohrid, le protégé de Magali Merino avait terminé 11e de la Coupe d’Europe de Barcelone, la veille. Un résultat trompeur puisqu’il occupait la 2e place dans le dernier tour et aurait pu être sur le podium sans une faute lors du passage d’une bouée directionnelle.  

- ALEXANDRE VERPLAETSE (3E DU 10 KM et 2E DU 5 KM) : Assurément, l’homme fort du week-end. Motivé par la perspective de remporter la Coupe de France (comme en 2019), en confiance après son doublé le week-end précédent à Saint-Pardoux, Alexandre a réalisé deux grandes courses à Jablines. Sur le 5 km, il est déclaré battu à la touche par Jean-Baptiste Clusman (Lille Métropole)…après 1h30 de visionnage des images d’arrivée par le jury ! Sur le 10 km, qu’il conclut à la 3e place, c’est son allure qui a fait plier les principaux rivaux des JETS de Sarcelles. Au final, il lui a manqué environ 2 000 points pour souffler la victoire au classement général de la Coupe de France à Noam Franchi (Montpellier) mais il remporte la finale de Jablines au combiné du 5 et du 10 km. Une récompense méritée !

- GASPARD TRAMIER (4E DU 10 KM et 3E DU 5 KM, 1er junior 3 sur 5 et 10 km) : Discret mais excellent dans la gestion de l’effort, Gaspard a terminé à l’une des quatre premières places des 7 courses qu’il a disputé depuis les Championnats de France d’eau libre. Le champion de France junior 3 du 5 km finit à seulement 12 secondes de Marcel Schouten sur le 10 km. Une réelle performance. Ce nageur de bassin (3e des France juniors 2021 sur 1 500 m nage libre qui fit passer son record de 16’04 à 15’57) arrivait aussi plus frais que la plupart de ses rivaux. Un atout précieux.

- MATTHIEU MAGNE (6E DU 10 KM et 2e junior 3 sur 10 km) : Malgré la fatigue liée au manque de récupération, Matthieu s’est montré offensif. Le sociétaire des JETS de Sarcelles ose davantage ; l’expérience des épreuves internationales est passée par là. Neuvième sur 10 km et sur 25 km à Ohrid (Macédoine du Nord), le protégé de Magali Merino a pris une nouvelle dimension et est désormais postulant à une sélection pour la Coupe du monde de Doha. La veille, il avait terminé 14e de la Coupe d’Europe de Barcelone (Espagne). « J’avais un peu d’appréhension sur cette course qui réunissait le podium olympique. Un niveau que je n’avais jamais connu jusque-là. L’eau n’était pas très propre et surtout très salée. Je suis resté dans le groupe de tête durant les trois premiers tours. Ensuite, le peloton s’est scindé et je me suis retrouvé dans un groupe avec des Espagnols. Après avoir pris mon dernier ravitaillement, j’ai réussi à accélérer et à remonter des places. Sur la fin, Axel (Reymond) m’a doublé comme une fusée. Mais je termine à 1’30 de Wellbrock alors que j’avais fini à 1’50 de Marco (Marc-Antoine Olivier), sur une course moins relevé à Ohrid. Je sens les progrès accomplis ».

- VALENTIN DUTEIL (8E DU 10 KM et 3e junior 3 du 10 km) : Une bonne reprise pour le lauréat de la Coupe de France d’eau libre 2020 qui n’était plus réapparu depuis les Championnats de France de Gravelines en juin dernier.

- MALEK LOUISSI (9E DU 10 KM et 4E DU 5 KM) : Là aussi une reprise. L’International tunisien n’avait plus concouru depuis la course de qualification olympique de Setubal. Sa prestation sur 5 km est rassurante avant sa participation le 17 octobre aux Championnats d’Afrique à Accra, au Ghana.

- LUCAS FALLA (16E DU 10 KM et 9E DU 5 KM ; 2e junior 2 du 5 km) : S’il a craqué dans la seconde partie du 10 km, Lucas a réussi un bon 5 km et surtout une excellente Coupe de France. Encore junior 2, le protégé de Magali Merino et Simon Guérin la boucle en troisième position au scratch. Prometteur !

- ELIOTT GAROUX (10E DU 5 KM / 2e junior 1 du 5 km) : Sélectionné cet été à l’Euro junior de Choisy-le-Roi, Eliott retrouvait à Jablines son grand rival lillois, Émile Mesmacque. Devancé d’1’40, il n’a pourtant pas à rougir de sa prestation.

- CLÉMENCE FRANCOIS (25e DU 5 KM / 7e junior 3 du 5 km) : C’était son premier 5 km après deux 10 km concluants (2e à Joué-sur-Erdre à 1’30 de Tiffany Pierrejean, lauréate de la Coupe de France puis 7e à Cergy en mettant six minutes de moins). « Je me suis bien placé au début mais très vite, je n’ai pas pris le bon rythme. J’étais trop sur une allure de 10 km. Je me suis vite retrouvée toute seule. Pour moi, cette course a été une découverte et un apprentissage ». Jusqu’ici, la nageuse originaire de Nantes n’effectuait que du crawl (50 à 200 m) et du dos (50 ou 100 m).

- NOÉMIE HOSSI-BURNIER (29E DU 5 KM / 9e junior 1 du 5 km) : Jusqu’ici nageuse de bassin de 200 m nage libre et 200 m papillon, Noémie poursuit sa découverte de l’eau libre. Elle avait remporté le défi de Quiberon en junior 1, début juillet.

- PRISCA FALLA (4e DU 2,5 km et 27e DU 5 KM) : Prisca décroche surtout le meilleur résultat depuis 9 ans d’une nageuse U13 à la Coupe de France d’eau libre.

- ET AUSSI : Thomas Merino (17e junior 2 du 5 km), Mohamed-Zaky Bekar (21e junior 2 du 5 km), Alice Ricordeau (2e maître 1 du 2,5 km), Sandrine Colombani (2e maître 2 du 2,5 km)

Synthèse et photo : Julien BIGORNE