Actualités

Eau libre : Panchishko vers les JO ?

Samedi 19 juin à partir de 17h (heure française), Krystyna Panchishko participera à la course féminine de qualification olympique sur 10 km. À Setubal (Portugal), la sociétaire de l’AAS Sarcelles Natation 95 peut devenir la première Ukrainienne à se qualifier aux Jeux en eau libre. À 23 ans, l’exploit ne serait pas mince pour la native de Rubizhne qui a déjà connu un beau parcours. «J’ai d’abord évolué en bassin, terminant 8e sur 400 m 4 nages à l’Euro junior 2014. Puis, ma coach d’alors Mariya Golub m’a orientée vers l’eau libre au vu de mon caractère obstiné et de ma grande capacité de travail. J’ai ainsi participé dans cette spécialité à deux Mondiaux (2016 et 2018), deux Euros (21e sur 10 km en 2016 et 14e sur 5 km en 2018) et aux Jeux Mondiaux de la plage (18e sur 5 km en 2019)», rappelle la protégée de Philippe Lucas et de Xavier Idoux.

Bon résultat à la Coupe du monde de Doha

Ces derniers mois, sa progression a été nette. «J’ai battu mon record sur 1 500 m (16’49’’43) et atteint la norme B pour les JO. Puis, en mars à Doha, j’ai obtenu mon meilleur résultat en Coupe du monde d’eau libre (20e)». Sa course au Qatar est encourageante puisqu’elle a devancé la Hongroise Anna Olasz (vice-championne du monde 2017 sur 25 km) ou encore la Française Aurélie Muller (deux fois championne du monde du 10 km).

Objectif Top 9

À Setubal, elle devra viser le top 9 pour espérer décrocher une qualification directe aux JO. «Huit grandes nations qui ont déjà au moins une qualifiée (Chine, États-Unis, Italie, France, Brésil, Australie, Allemagne et Pays-Bas) ne sont pas là. Mais il y aura 46 concurrentes de 30 pays. Les nations présentes ne pourront qualifier qu’une seule nageuse. Une règle importante pour des pays forts comme la Hongrie, l’Espagne ou la Russie», explique Krystyna. À cette occasion, la sociétaire de l’AAS Sarcelles Natation 95 ne sera pas dépaysée puisqu’elle retrouvera deux partenaires d’entraînement : l’Équatorienne Samantha Arevalo (vice-championne du monde 2017 du 10 km) et la Russe Anastassia Kirpitchnikova (vice-championne du monde junior 2017 sur 4x200 m). Pour décrocher son billet, elle devra suivre les autres favorites : les Hongroises Anna Olasz et Kata Somenek Onon (3e de l’Euro 2021 sur 25 km), l’Israélienne Eva Fabian (championne du monde 2010 sur 5 km) et la Britannique Alice Dearing (championne du monde junior 2016 du 10 km). Si la Sarcelloise ne décrochait pas l’un des 9 premiers billets qualificatifs, elle devra espérer être la meilleure Européenne parmi les non-qualifiées (classés à partir de la 10e place). Julien BIGORNE

Résultats à suivre sur : https://www.fina.org/competitions/8/fina-olympic-marathon-swim-qualifier-2021/results