Actualités

Son Paris est magique

L’Aas Sarcelles Natation 95 a survolé l’Edf Aqua Challenge de Paris. De g. à dr. : Reymond, Montebrun, Magne, Minguet, Falla, Tramier, Louissi, Garoux, Verplaetse et Six.

 

À deux semaines des Championnats de France qui pourraient le sacrer pour la 3e fois meilleur club de l’Hexagone en eau libre, l’Aas Sarcelles 95 a survolé l’Edf Aqua Challenge de Paris.

Depuis plusieurs années, le Bassin de la Villette, dans le 19e arrondissement de la capitale, lui apporte des satisfactions. Mais cette année restera bel et bien exceptionnelle. Les 5 et 6 septembre, l’Aas Sarcelles Natation 95 a en effet survolé l’Edf Aqua Challenge de Paris. Quinze podiums, sept victoires, des révélations, des confirmations. Que du bon. L’épreuve réunissait toute la concurrence qu’elle retrouvera du 25 au 28 septembre aux Championnats de France à Jablines (Seine-et-Marne), pour décrocher son troisième titre de meilleur club français en eau libre (discipline pratiquée en lac, mer et rivière).

Bien sûr, ses têtes d’affiche ont brillé. Double champion du monde du 25 km, Axel Reymond a remporté le 5 km (au scratch et chez les plus de 25 ans) et fait douter Marc-Antoine Olivier sur une distance (le 2,5 km) qui est censé avantager son rival. Qualifié aux prochains Jo sur 10 km, Lara Grangeon a terminé 2e maître 1 sur le 2,5 km, restant jusqu’au bout au contact d’Océane Cassignol et d’Aurélie Muller. Mais le plus rassurant pour le club sarcellois se situe sans doute dans sa relève, réunie au Caf de Sarcelles-Fontainebleau.

15 podiums et 7 victoires

Voir Claire Six remporter le 5 km devant Lisa Pou (médaillé de bronze en relais mixte à l’Euro 2018) est d’excellent augure. Comme le triplé réussi par le club sur le 5 km masculin. Alexandre Verplaetse (2e au scratch à 3 secondes d’Axel Reymond et vainqueur junior-senior) a franchi un cap. « Je n’étais pas super bien dans l’eau, à la suite d’une dure semaine d’entraînement et du port d’une combinaison néoprène. Mais j’ai réussi à tenir un gros rythme. Et ça, c’est le résultat d’un stage en altitude à Font-Romeu, lors duquel j’ai parcouru 360 kilomètres en trois semaines à des intensités souvent élevés », explique le lauréat de la Coupe de France 2019. Matthieu Magne (3e au général et lauréat jeune) s’est remis d’une douleur à l’épaule. « J’ai même mené durant 4 km », savoure le nageur de 17 ans, en quête de podiums nationaux sur 10 km et 25 km dans sa catégorie. Chez les les jeunes (14-17 ans), le 2,5 km a aussi été une réussite grâce à Alissia Montebrun (2e), Eliott Garoux (4e), Gaspard Tramier (5e), Lucas Falla (6e), Prisca Falla et Élie Minguet (7e). Julien BIGORNE    

 

Les 5 et 6 septembre 2020 au bassin de la Villette, à Paris 19e.