Actualités

France de 5 km indoor : les rameaux d'Olivier

Nouveaux lauriers pour Olivier à Sarcelles. Champion de France de 5 km indoor pour la 4e fois, le protégé de Philippe Lucas bat le record de France en 52’02 (photo : Julien BIGORNE / www.sportspassion95.fr)

 

Le speaker s’époumone à en perdre haleine à la vue du chrono qui s’affiche soudain en chiffres orangés au bord du grand bassin du centre aquatique Christiane et Guy Canzano. Samedi dernier, à 17h42 à Sarcelles, les Championnats de France de 5 km indoor connaissent leur point d’orgue. En 52’02, Marc-Antoine Olivier bat de treize secondes le record de France de la spécialité. L’un des dix meilleurs temps mondiaux de tous les temps. Le sociétaire de Denain, médaillé de bronze du 10 km aux Jeux Olympiques de Rio en 2016, a réussi la course parfaite dans la septième et dernière série au programme.

Record de France

Le protégé de Philippe Lucas était pourtant opposé à Alexis Vandevelde (le champion de France en titre), à Jean-Baptiste Clusman (champion du monde junior du 7,5 km en 2018), à Clément Batte (double champion d’Europe junior en 2017), à la révélation belge Logan Vanhuys (5e de la Coupe du monde du 10 km de Setubal en 2019), aux jeunes membres de l’équipe de France Hugo Saillard et Swann Plaza, ainsi qu’au Sarcellois Clément Kukla, 2e l’an dernier et affûté comme jamais. Mais après 1 000 m de course, le Nordiste était déjà seul. Après 3 km, il restait sur les bases prodigieuses de 51’35. Il fallut attendre les 500 derniers mètres pour voir apparaître les premiers signes de lassitude, autant dus à l’intensité de son effort qu’à sa participation la veille au Meeting national de Saint-Germain-en-Laye (victoire sur 1 500 m).

Test important

«Sarcelles me réussit bien puisque j’avais déjà battu ici le record de France des 19 ans en 2015 et le record de France senior en 2018. Ici, c’est mon quatrième titre national sur 5 km en quatre participations», savoure ‘‘Marco’’. «Ce Championnat de France était une belle occasion pour moi de me tester, à l’approche des manches de Coupe du monde d’eau libre à Doha et aux Seychelles, où l’opposition sera rude. Pour beaucoup, c’était une étape importante en vue de la Coupe d’Europe d’Eilat (Israël) et des Nationaux, tous deux sélectifs pour les championnats internationaux d’eau libre», résume le vainqueur (Julien BIGORNE / www.sportspassion95.fr)