Actualités

Ludivine Blanc : la touche finale

Ludivine Blanc est recordwoman de France universitaire du 100 m nage libre (photo : Julien Bigorne / www.sportspassion95.fr)

 

Le 17 novembre, Ludivine Blanc était la 4e relayeuse de l’équipe féminine de l’Aass Natation 95, médaillée de bronze sur 4x50 m 4 nages aux Championnats de France élites en petit bassin. Sur son 50 m nage libre, exécutée peu de temps après sa finale du 100 m nage libre, elle a résisté au retour de Lou Ditière pour offrir au club un magnifique podium.

 

DEUX FINALES EN UN QUART D’HEURE «Notre relais 4x50 m 4 nages avait lieu un quart d’heure après ma finale du 50 m nage libre. Il fallait rester concentrée, garder l’adrénaline et gommer la peur de ne pas réaccepter la douleur. Je savais qu’on pouvait aller chercher un podium. Lorsque Leslie a fini son passage, il y avait beaucoup de cris. Marseille, qui battra le record de France, s’était déjà détaché, mais pour les autres places, on voyait que c’était serré. Lors de mon relais, j’ai connu une petite difficulté et j’ai bu la tasse. Mais je n’ai rien lâché. Lorsque j’ai touché le mur, notre temps ne s’est pas affiché. Il y a eu quelques secondes de stress avant que notre troisième place soit confirmée», raconte Ludivine Blanc, qui décrocha la majorité de ses 24 podiums nationaux en relais.

RELAYEUSE AGUERRIE «Le premier remonte à dix ans. C’était sur le 4x100 m 4 nages du Trophée Lucien Zins», se souvient Ludivine, qui a hérité de ses parents, anciens nageurs de niveau national (Pierre Blanc et Hélène Dalifol), sa passion de la nage libre. «Après, il y a eu d’autres souvenirs marquants. En 2011, lorsque je décroche un podium aux France jeunes sous les couleurs de ma ville natale (Boulogne-Billancourt). Et plus récemment, mes titres en relais avec Camille (Gheorghiu) et Marie (Wattel)», indique-t-elle.  

INTERCLUBS Après l’une des rares coupures estivales de sa carrière, Ludivine Blanc a eu deux mois pour peaufiner sa préparation aux Championnats de France élites en petit bassin. «J’ai participé aux Interclubs avec l’Aas Sarcelles Natation 95, à la piscine Georges-Vallerey à Paris. J’ai remporté le 100 m nage libre, mais dans un chrono qui ne reflétait pas mon potentiel. Les départs, l’endurance et l’envie étaient là, mais je n’avais pas de puissance dans les jambes», remarque la sociétaire de l’Aass Natation 95, qui s’entraîne au Pôle France de sauvetage de Montpellier, sous les conseils de Raphaël Raymond. Finaliste aux Championnats de France élites en petit bassin sur 50 m (8e) et 100 m nage libre (9e), Ludivine devrait être l’une des têtes d’affiche du Meeting Francily, mi-décembre à Sarcelles. Elle retrouvera ainsi le centre aquatique Christiane et Guy Canzano, où, le 7 avril dernier, elle avait battu d’un centième en 54’’90 le record de France universitaire du 100 m nage libre détenu par Assia Touati. (Julien Bigorne / www.sportspassion95.fr)

 

LUDIVINE BLANC EN BREF

23 ans. As de la nage libre et des relais. Sociétaire de l'Aas Sarcelles Natation.

24 podiums nationaux, dont 13 en universitaire.

Recordwoman de France universitaire du 100 m nage libre / NL en petit bassin (54’’90, en 2018).

Championne de France élite sur le 4x100 m 4 nages en grand bassin (2017 et 2018), le 4x100 m NL en grand bassin (2018) et le 4x50 m 4 nages en petit bassin en 2015 (3e en 2018). Championne de France universitaire du 100 m NL (2018) ; du 50 m papillon (2014) et du relais mixte 12x50 m (2014 et 2015). Vice-championne de France élite du 4x50 m nage libre en petit bassin en 2015 et en 2017. Médaillée d’argent du Critérium national 2015 sur 50 m NL et du 4x100 m 4 nages du Trophée Lucien-Zins en 2008. 3e sur 4x100 m NL aux France jeunes 2011. (Julien Bigorne / www.sportspassion95.fr)

 

Détails:

  • -
  • Lieu: Piscine olympique d’Antigone, 34000 Montpellier